Rédaction

Le Peuple Valdôtain

Mise à jour 26 mai 2017 - 10:05

Union Valdôtaine, le mouvement en ligne

Home Histoire Les élections Politiques 2013

2013

Liste Vallée d'Aoste

La Vallée d'Aoste avant tout
Lors des élections politiques des 24 et 25 février prochains, les candidats proposés par la liste "Vallée d’Aoste”, qui est soutenue par les trois forces autonomistes et qui utilisera le même symbole des élections de 2008, seront Albert Lanièce, l'actuel assesseur régional à la Santé, pour le Sénat et Rudi Marguerettaz, l’actuel secrétaire de la Stella Alpina, pour la Chambre des Députés.

LANIÈCE Albert 
MARGUERETTAZ Rudi 
 

Le programme

Défendre et valoriser les points cardinaux de l’Autonomie : le Statut spécial, l’identité et le respect des diversités et des communautés locales. 
Les Parlementaires doivent œuvrer pour défendre et valoriser les "particularités” qui caractérisent depuis toujours la Vallée d’Aoste et que l’Etat italien, dès sa naissance, a reconnu et proclamé avec le Statut spécial en 1946. Il est aujourd’hui nécessaire non seulement d’assurer le respect des principes et des valeurs de l’Autonomie valdôtaine, synonyme de gouvernement efficient pour la gestion et la sauvegarde des compétences des Collectivités locales et pour la sauvegarde d’un bilinguisme qui depuis toujours caractérise notre histoire et notre façon d’être valdôtain, mais également d’obtenir la définition et l’application concrète des normes de réglementations du Statut qui permettront à la Vallée d’Aoste d’affronter au mieux les défis éventuels et l’avenir. 

Promuovere una riforma costituzionale per razionalizzare la rappresentanza politica e per riaffermare il ruolo del regionalismo 
L’impegno dei Parlamentari valdostani deve puntare ad una decisa riduzione dei costi della politica a tutti i livelli, a cominciare da quelli delle istituzioni statali. Riduzione del numero dei parlamentari, modifica del bicameralismo perfetto e costituzione del Senato delle Regioni sono alcune delle riforme non più rinviabili per il futuro dell’Italia. 

Promouvoir le pacte des Autonomies du nord 
Promouvoir un "pacte” entre les Parlementaires des Régions et les Provinces autonomes du Nord de l’Italie, pour renforcer les synergies et les initiatives de sauvegarde de notre particularité et de valorisation de nos particularités en faisant front commun contre les attaques qui, en ce moment historique particulier, sont lancées continuellement et de toute part contre l’existence même des Autonomies différentiées. 

Dare attuazione al Federalismo fiscale e rinegoziare il Patto di stabilità 
La Valle d’Aosta, tra le poche Regioni italiane, ha dato applicazione alla riforma in senso federale dello Stato (legge 42 del 2009), contribuendo al risanamento delle finanze pubbliche e agli obiettivi di perequazione e solidarietà tra le Regioni. La Valle d’Aosta, inoltre, ha sempre rispettato i vincoli imposti dal Patto di stabilità. In cambio, è stata penalizzata, senza alcuna possibilità di dialogo, dalle ormai innumerevoli manovre economiche e finanziarie degli ultimi anni. I parlamentari valdostani dovranno sostenere quindi con forza, con il Governo centrale, tutte le misure per il rispetto del nostro ordinamento finanziario, nonché la revisione del Patto di stabilità, con lo svincolo delle spese di investimento per le opere di pubblico interesse, affinché il rigore non impedisca la crescita e l’adozione di misure particolari per i piccoli Comuni di montagna, a cominciare dall’attribuzione agli Enti locali del sovra-gettito dell’IMU. 

Acquérir un rôle actif en Europe 
Les Parlementaires valdôtains devront travailler pour que soit reconnu à notre communauté le droit d’élire un représentant au Parlement européen comme expression directe de cette Europe des peuples - attentive aux minorités linguistiques, historiques et culturelles qui la composent - qui doit prévaloir, comme nous le souhaitons, contre l’Europe des Nations et des technocrates. 

Dare voce alle politiche per la montagna e in favore dell’ambiente 
Un impegno prioritario per il parlamentari valdostani dovrà essere quello di portare in ogni sede e atto normativo le esigenze oggettive della realtà sociale, culturale ed economica della montagna, e in particolare del mondo agricolo. Per mantenere vivo e presidiato il territorio, nella tutela e nel rispetto dell’ambiente, per assicurare le condizioni per il pieno sviluppo delle comunità che lo vivono occorrono misure specifiche e attenzioni puntuali, come il trasferimento delle sedi del Parco del Gran Paradiso all’interno dell’area protetta. 

Mettre la famille et les politiques sociales au centre de l’action du Gouvernement 
Etre les porte-parole et les premiers défenseurs du modèle valdôtain qui place au centre de ses objectifs la famille, et en particulier les familles nombreuses, et le soutien aux couches sociales les plus démunies de la population, en mettant en pratique tous les efforts possibles pour garantir, dans chaque partie de son territoire, commune et hameau, les services à la personne, de la naissance à la vieillesse. Voilà l’engagement demandé aux Parlementaires valdôtains : faire en sorte que les politiques sociales soient maintenues et développées, en assurant le soutien correct et nécessaire aux différentes situations familiales. 

Giovani e lavoro per uscire dalla crisi 
Scuola, formazione, lavoro, sono le tematiche fondamentali che la Valle d’Aosta e l’Italia devono affrontare per uscire dalla crisi. I Parlamentari valdostani sono chiamati a sostenere ogni intervento che possa essere utilizzato positivamente in questi ambiti, a favore delle fasce più giovani della popolazione nonché di tutti coloro che, nel ritrovarsi disoccupati, devono essere "accompagnati” alla pensione, affinché il "sistema” sia riformato in modo socialmente e economicamente sostenibile, con un rilievo speciale per quei settori più innovativi - servizi, telecomunicazioni e nuove tecnologie, energie rinnovabili e, in generale, green economy - che potrebbero essere trainanti per la Valle d’Aosta del prossimo futuro. 

Remettre la Vallée d’Aoste au cœur des réseaux de communication internationale 
Le sujet prioritaire d’engagement pour les Parlementaires valdôtains, en collaboration avec toutes les forces politiques régionales, sera sûrement la position de la Vallée d’Aoste par rapport aux "réseaux” de communication avec le Piémont et au niveau national et international. L’application des normes de réglementation en matière de transport ferroviaire, la limitation des tarifs autoroutiers, les conditions pour le développement aussi en Vallée d’Aoste du réseau principal des télécommunications à bande large et ultra large font partie des exigences prioritaires pour que la Vallée d’Aoste redevienne le "carrefour de l’Europe”. Il est donc important de promouvoir, du côté des parlementaires valdôtains, la mise en place d’une table de négociations permanente avec le Gouvernement, de concert avec les Régions limitrophes, pour une solution concrète de la politique des transports. 

Confermare e rilanciare il ruolo del Casinò de la Vallée 
I Parlamentari valdostani devono farsi interpreti di ogni possibile iniziativa per assicurare le condizioni di sviluppo delle Case da gioco italiane. Occorre tutelare un settore che non teme la concorrenza internazionale o la creazione di nuove strutture sul territorio nazionale, ma è fortemente penalizzato dall’ipocrita proliferazione del gioco "pubblico”, dall’incontrollato sviluppo delle sale slot nonché da regole come i limiti di cambio di denaro contante, nonostante le già stringenti norme in materia di antiriciclaggio che portano vantaggio ai Casino dei Paesi confinanti e al gioco clandestino.

Le calendrier des comices

VENDREDI 25 JANVIER
20H30
BIONAZ Salle Communale - avec OYACE

DIMANCHE 27 JANVIER
20h30 PONT-SAINT-MARTIN Auditorium
COMICE D'OUVERTURE

LUNDI 28 JANVIER
18h30 - AYAS - Salle des Sapeurs Pompier de Champoluc
21h00 - SAINT-MARCEL - Sala del Centro Socio Culturale - fraz. Prelaz 60

MARDI 29 JANVIER
20h.30 - SAINT-NICOLAS - Salle Polyvalente
21h.00 - MORGEX - "Poliambulatorio"

JEUDI 31 JANVIER
21h.00 -  CHAMPDEPRAZ - Cantina del Capoluogo

VENDREDI 1 FEVRIER
18h.30 - CHAMPORCHER - Hôtel Beau Séjour (avec PONTBOSET)
20h.30 - ISSOGNE - Auditorium Scuole Elementari
21h.00 - FENIS - Tsanté de Bouva

SAMEDI 2 FEVRIER
18h.30 - AOSTA - POROSSAN - Hôtel Milleluci
20h.30 - PRE-ST-DIDIER - Salle Polyvalente
21h.00 - SAINT-PIERRE - Salle des Ecoles Primaires

DIMANCHE 3 FEVRIER
20h.30 -  VALPELLINE - Salle Communale (avec OLLOMONT)
21h.00 -  NUS - Salle Communale

LUNDI 4 FEVRIER
20h.30 - VERRAYES - Hôtel Cristina  (avec SAINT-DENIS)
21h.00 - AYMAVILLES - Salle réunions ancien Hôtel Suisse 

MARDI 5 FEVRIER
18h.30 - PONTEY - Locanda Rita
20h.30 - QUART - Auditorium des Ecoles Elémentaires
21h.00 - GIGNOD - Salle Polyvalente - ham. Bedega 

MERCREDI 6 FEVRIER
18h.30 - ANTEY-SAINT-ANDRE' - Salle de la Bibliothèque (avec LA MAGDELEINE et CHAMOIS)
20h.30 - MONTJOVET - Hôtel Nigra
21h.00 - SAINT-CHRISTOPHE - Salle de la Bibliothèque 

JEUDI 7 FEVRIER
18h.30 - HONE - Trattoria Antichi Sapori - ex Cooperativa (avec BARD)
20h.30 - ARNAD - Salle Communale
21h.00 - FONTAINEMORE - Salle Mont Mars 

VENDREDI 8 FEVRIER
18h.30 - JOVENCAN - Salle du Conseil
20h.30 - ROISAN - Salle de l'ancienne Bibliothèque
21h.00 - SARRE - Salle du Conseil 

SAMEDI 9 FEVRIER
18h.30 - GRESSONEY-ST-JEAN - Salle de Villa Margherita (avec  GRESSONEY LA TRINITE'
21h.00 - SAINT-VINCENT - Centre des Congrès Communal

DIMANCHE 10 FEVRIER
11h.00 - VALGRISENCHE - Bar Restaurant Vieux Quartier
20h.30 - EMARESE - Salle Communale
21h.00 - VALTOURNENCHE - Salle du Conseil Communal 

LUNDI 11 FEVRIER 
20h.30 - INTROD - Salle Communale  (avec RHEMES-ST-GEORGES, RHEMES NOTRE DAME, et VALSAVARENCHE)
21h.00 - BRISSOGNE - Salle du Conseil Communal 

MERCREDI 13 FEVRIER
18h.30 PERLOZ - Salle Polyvalente
20h.30 ARVIER - Salle Communale (avec AVISE et VALGRISENCHE)
21h.00 LA SALLE - Maison Gerbollier 

JEUDI 14 FEVRIER
18h.30 ISSIME - Salle Musik Haus
20h.30 LILLIANES - Salle Polyvalente
21h.00 CHATILLON - Sale de l Biblioteca 

VENDREDI 15 FEVRIER
18h30 - AOSTE-ARPUILLES-EXCENEX - Latteria Turnaria (avec SIGNAYES )
20h.30 - VILLENEUVE - Hôtel des Roses 
21h.00 - COURMAYEUR - Auditorium Ecoles Elémentaire

SAMEDI 16 FEVRIER
18h.30 - RENCONTRE JEUNES
20h.30 - CHALLAND-SAINT-VICTOR - Salle Polyvalente
21h.00 - BRUSSON - Salle des Ecoles 

DIMANCHE 17 FEVRIER
10h.00 - DOUES - Restaurant La Grandze di Péi
20h.30 - ST-MARTIN-DE-CORLEANS - QUARTIER COGNE - Bibliotthèque de  av. d'Europa
21h.00 - CHALLAND-ST-ANSELME - Hôtel Mont-Nery 

LUNDI 18 FEVRIER
18h.30 - AOSTA - VILL. DORA -ST-ROCH -  Bar Mochettaz
20h.30 - CHARVENSOD - Salle des Ecoles de Plan Félinaz
21h.00 - COGNE - Salle Communale 

MARDI 19 FEVRIER
18h.30 - GABY - Salle Maison Ciamporcero 
20h.30 - DONNAS - Salle Consorzio Vert
21h.00 - CHAMBAVE - Restaurant Crotta des Vignerons 

MERCREDI 20 FEVRIER
18h.30 - TORGNON - Salle du Conseil
20h.30-  ETROUBLES - Hôtel Beau Séjour
21h.00 - GRESSAN - Restaurant Pezzoli 

JEUDI 21 FEVRIER
18h.30 - LA THUILE - Salle Communale
20h.30 - POLLEIN - Salle Polyvalente de la Commune
ANNULE' - 21h.00 - VERRES - Salle Bonomi - ANNULE'

VENDREDI 22 FEVRIER
20H30 AOSTE Cinema Giacosa
COMICE DE CLOTURE

Les images

2 X mille

Vie de l'Union12 Mai 2017 - 12:29

A propos du recours au TAR… A propos du recours au TAR… Lors du Conseil fédéral réuni à Saint-Christophe hier soir, jeudi 12 mai, une des communications du président de l’Union Valdôtaine Ennio Pastoret a concerné le recours présenté au TAR, par notre groupe d’élus au Conseil de la Vallée, sur les actes administratifs de la séance de l’Assemblée du 10 mars dernier (et conséquents). A ce sujet, lors de la soirée se sont exprimés tant le chef de groupe UV au Conseil, Ego Perron (ayant remarqué une fois de plus que le "président du Conseil doit sauvegarder les droits de tous et il ne s’est pas porté ainsi, à cette occasion”), que le conseiller Augusto Rollandin (qui a défini "naturel le recours, vu que la même situation, dans deux jours a porté à deux conduites différentes” de la Présidence du Conseil). De suite vous trouvez la communication du président Pastoret. Le 20 mars 2017 l’UV avait porté plainte contre la décision de Président du Conseil de considérer valide la séance du Conseil du 10 mars 2017 en l’absence du nombre légal des Conseiller présents. Le sens du recours était celui de défendre le bien fondé de nos convictions puisque nous restons convaincu qu’il ne faut jamais renoncer à faire valoir ses droits. Mais, surtout, à la base du recours il y avait l’obligation d’exiger le respect des règles qui sont à la base de la vie, de l’histoire et de la démocratie de la VDA. La loi Severino, à laquelle a fait référence la Présidence du Conseil affirme « nel periodo di sospensione i soggetti sospesi, fatte salve le diverse specifiche regionali, non sono computati al fine della verifica del numero legale, né per la determinazione di qualsivoglia quorum o maggioranza qualificata.” Nous avons soutenu et nous soutenons, qu’en ce qui nous concernes, ces dispositions ne s’appliquent pas puisque l’art. 21 du Statut Spécial dit : "Le deliberazioni del Consiglio Valle non sono valide se non è presente la maggioranza dei suoi componenti e se non sono adottate a maggioranza dei presenti…..” La question est claire. Le Statut de la Vallée d’Aoste est une loi constitutionnelle et donc de rang supérieur au DLGS Severino qui ne peut pas modifier ou dépasser les lois constitutionnelles. Celle –ci, au de la des sentiments personnels ou d’opportunité, que quelqu’un cite inopportunément, est la véritable raison qui nous a obligé à faire recours. Pour l’UV il s’agissait de défendre un principe qui est irrévocable si on se veut autonomistes et si on prétend défendre le principe sur lequel se fonde notre Statut d’Autonomie. Oublier cela signifiera perdre notre mémoire et oublier toutes les luttes menées jusqu’à présent par ceux qui ont défendu dans le temps ce principes contre les tentatives centralisatrices. En considérant valide la séance du 10 mars la Présidence du Conseil a accompli un acte qui va au de la d’un simple abus. Il a soumis une disposition statutaire à une loi ordinaire violant un principe que notre Région a toujours défendu avec acharnement. Le Président Rosset, avant d’établir, dans les faits, que la loi Severino devait s’appliquer indépendamment des dispositions statutaires il aurait du se poser la question suivante : est-ce-que une loi ordinaire peut intervenir et dépasser une disposition constitutionnelle comme le Statut ? La réponse, simple et univoque, ne pouvait qu’être NON. Voilà donc qu’au de la de toutes les considérations sur les raisons et les torts, sur les opportunités ou les non opportunités l’UV a été obligée à porter recours. Elle ne l’a pas fait tout simplement pour empêcher à une autre majorité de s’installer, mais parce qu’elle avait le devoir de défendre un principe qui est à la base de son existence de Mouvement Autonomiste qui veut défendre l’Autonomie de notre Région. Or les aspects juridiques feront l’objet d’une évaluation et d’un jugement dans le mérite le 12 septembre. Cependant on ne peut pas passer sous silence le fait qu’il y a qui vient de se réjouir pour ce renvoi et par certaines affirmations du TAR. Il faut faire attention parce que celle que l’on considère une victoire porte en elle un venin mortel pour notre système d’autogouvernement. Il est intéressant d’observer comme à l’occasion du référendum du 4 décembre une large partie de soi-disant autonomiste avait invité à voter NON en portant comme prétexte la close de SUPREMATIE qui aurait porté à des chevauchement de nos compétences statutaires. Et voilà que ce danger si tant évoqué alors est devenu réel. La reforme a été boulée et elle n’a pas introduit la close de suprématie, mais les effets de la décision prise par la Présidence du Conseil, ont été exactement les mêmes, lorsque on a établi que la loi Severino avait SUPREMATIE sur les dispositions du Statut. Maintenant nous attendrons avec confiance l’avis du TAR. Mais en tout cas, pour nous, celle-ci est une question dont la gravité institutionnelle et juridique nous obligera à défendre et à porter jusqu’au but nos raisons. N’importe quels seront les temps et les énergies que nous y devrons mettre. Nous ne le ferons certainement pas avec un esprit de revanche, ni pour délégitimer quelqu’un, mais pour l’obligation que nous avons, depuis toujours, de défendre notre Pays et ses institutions, même, comme dans ce cas, ce sont elles mêmes qui s’infligent des blessures graves.

agenda

twitter

images

2016 Rencontres sul le territoire

2015 Congrès des 3 et 4 octobre

Union Valdôtaine

29, avenue des Maquisards - 11100 Aoste
TÉL +39 0165 235181 FAX +39 0165 364289
siegecentral@unionvaldotaine.org
PI 80007410071