Rédaction

Le Peuple Valdôtain

Mise à jour 20 fév 2017 - 16:44

Union Valdôtaine, le mouvement en ligne

Home Sections Nos sections Gignod

Section de Gignod

Sections11 Janvier 2016 - 10:37

En Souvenir de M. Cien Margueret En Souvenir de M. Cien Margueret Le 2 janvier 2016, à 4h00 du matin, le cœur généreux de CIEN Margueret s’est arrêté ! La cloche de la petite église de Buthier, a lancé le glas pour annoncer, en tout premier, aux habitants de son village d’origine, que CIEN n’était plus. Lundi 4 janvier, à Gignod, dans une ambiance fortement enneigée, une foule émue a présenté son adieu à CIEN. Président honoraire de la Section de l’Union Valdôtaine de Gignod il a généreusement consacré sa vie à l’aide de tous. La communauté de Gignod et celle de Buthier en particulier, seront toujours redevables à CIEN pour sa générosité. Il serait trop difficile d’essayer d’évoquer sa personnalité, mais on peut très bien en rappeler les qualités en lisant les mots que sa famille et sa fille Denise lui ont dédié lors de ses obsèques et que nous publions ci de suite. Ciao PAPPA CIEN, sono Denise e, sento il bisogno di scriverti due parole per salutarti.E' difficile in poche frasi descrivere la splendida persona che sei stata e le numerosissime persone presenti in questi giorni dalla tua dipartita, testimoniano proprio questo. Tu eri CIEN, l'uomo dai cappelli biondi, detto il "SINDACO" di Buthier, sempre sorridente, pronto alla battuta e ad aiutare chi era in difficoltà. Uomo dalle mille risorse, sempre attivo, disponibile e impegnato su tutti i fronti, famiglia, lavoro e attività sociali. Non ci scorderemo mai del tuo carattere estroverso e gioioso, ma allo stesso tempo grintoso, un pò come quel leone simbolo dell' Union Valdotaine, che avevi fatto dipingere anni fa sul muro di casa. Un carattere a tratti anche battagliero che, sosteneva con convinzione le proprie idee ma che, non conosceva nè odio nè rancore verso nessuno. Ti sei impegnato senza risparmio per il piccolo villaggio di Buthier, la tua "patria", realizzando insieme al tuo amico di sempre Germano, opere importanti. Con grande dedizione sei riuscito a fare in modo che la piccola stradina di montagna che saliva a Buthier, diventasse una strada bella larga, permettendo il raggiungimento del villaggio da parte di tutti, sopratutto nella stagione invernale quando le condizioni di viabilità diventano più difficili. Come dimenticare la tua passione per l'agricoltura. Anche in questo settore hai lasciato la tua impronta, battendoti in prima linea per realizzare gli impianti di irrigazione che arrivano fin quasi a Punta Chaligne, alleviando così le fatiche di chi lavora la campagna. Bagnare i prati aprendo una girandola era sino ad allora solamente un sogno. Tutto questo è stato possibile grazie alla tua semplicità e cordialità che ti ha permesso di tessere rapporti di fiducia e rispetto reciproco con il mondo del lavoro e della politica, ottenendo cosi gli indispensabili finanziamenti per tutte le opere, senza mai scavalcare nessun passaggio e con l'onestà di chi mette in primo piano nella propria vita il bene di tutti. Quando si parlava di lavoro, raccontavi che avevi iniziato a 6 anni, facendo i ruscelli a Buthier per guadagnare poche lire, in seguito diventato ormai adulto eri riuscito ad entrare alle Cogne che, come dicevi, ha permesso in parte di realizzare i tuoi sogni. Quando non eri alla Cogne o in campagna, stavi alla "trattoria Chaligne" ad aiutare mamma Pierette. Per 20 anni avete riempito il cuore della gente che passava da lì, con la vostra semplicità e cordialità. Non solo i cuori ma anche gli stomaci, con le specialità fatte in casa di cui eravate voi gli artefici. Impossibile dimenticare le salsicce, i boudeun le patate e il vino di Cien e Pierrette. Grande conoscitore del territorio e delle infrastrutture presenti, memoria storica di tutto ciò che riguarda la campagna, i confini degli appezzamenti, le prese dell'acqua, i ru, le brantze ecc ecc. In caso di problemi chi chiamavano se non Cien? e tu eri sempre reperibile a qualsiasi ora del giorno e della notte. Da sempre impegnato nel sociale, sei stato fino ad oggi Presidente del Consorzio di Miglioramento Fondiario di Buthier, Presidente onorario della sezione Union Valdotaine di Gignod, Vigile del fuoco volontario, per anni sei stato in amministrazione comunale a Gignod ma, in primis un baldo Alpino. Si ricordano in tanti di quando andavi alle adunate Nazionali degli Alpini. Non vedevi l'ora che arrivasse il mese di maggio per partire con la piuma sul cappello. Per la nostra famiglia sei stato un figlio e un fratello eccezionale, lo sa bene zia Ivana e lo sapeva zio Eligio, un magnifico papà per me e Valter, ma ancora di più un insuperabile nonno con il tuo adoratissimo nipote Xavier, lo "meneun" de nonno come lo chiamavi tu. Tre anni fa, purtroppo, la vita di ha strappato improvvisamente mamma Pierette. Da allora la luce che brillava nei tuoi occhi azzurri si è affievolita. Non avevi più ragione di vivere senza di lei e ti sei lasciato andare piano piano. Hai comunque continuato ad essere tu, il Cien sempre disponibile per tutti, lavorando ancora sodo fino a quando è subentrata questa brutta malattia che ti ha spento a poco a poco. Insomma una vita semplice la tua, che non ti ha impedito però di essere una grande persona, un grande amico e per tanti un vero e proprio MITO. Adesso credo sia arrivata l'ora di lasciarti andare con mamma Pierrette, zio e i nonni perchè sicuramente anche lassù avrai da fare. Non ti sei mai fermato un attimo e di certo non ti fermerai ora. Voglio ringraziare da parte tua, tutti gli amici che in questi mesi sono venuti a trovarti a casa, dando prova del loro sincero affetto nei tuoi confronti e, come avevi disposto tu, invito tutti voi a passare al bar la Gabella per bere un goccio che pagherai tu, per ricordarti con un semplice CIN CIN. Rimarrai per sempre dentro di noi. Ciao mitico papà, ciao CIEN e, come mi hai insegnato tu, POUDZO!! Toute la communauté unioniste de Gignod, et en particulier la Section, présente ses plus sincères condoléances à ses fils Valter et Denise, avec leur familles, ainsi qu’à tous ses parents.

partager

Sections30 Décembre 2014 - 08:50

Fine anno: Germain Vuillermoz propone il menù per la minoranza Fine anno: Germain Vuillermoz propone il menù per la minoranza Estate 2013. La minoranza consiliare regionale dichiara che in autunno la maggioranza di Rollandin sarebbe tornata a casa… ! A colpi di palline nere (sic per noi…), di vergognose contestazioni urlate, di insulti gratuiti "ad personam", di comportamenti da avventori di locali notturni, un anno dopo riescono parzialmente e con l’aiuto di coraggiosissimi "franchi tiratori" a fare cadere la giunta, ecc., ecc… ! Queste sono cose che i valdostani hanno seguito, ponderato, soprattutto capito e che il comportamento della minoranza è soltanto frutto di odio, di astio nei confronti di chi… è ancora, viva noi, al suo posto ! Personalmente a conclusione di questo 2014, ho pensato di proporre un menù di fine anno al famoso ristorante "La Gabella" ; menù da presentare ai propri "amici ?!?" di minoranza !! ANTIPASTO - "Grillotin en sauce rose" : due grillini precotti, affogati in salsa rosa, con contorno di foglie, pardon, di banconote da 5, 10, 50 euro provenienti esclusivamente dal proprio stipendio, da regalare poi come già hanno fatto… ! PRIMO - Misto di erbe "Alp-ine" esclusivamente nel vivaio di Saint-Christophe; soffriggerle con burro proveniente da alpeggi di Torgnon e cuocerle in un brodo di "Gratta-cu", che grazie ai loro amici di Alpe ambientalisti, prolificano a mille nelle zone collinari. SECONDO - Teste di leone alla griglia (almeno 7), affogate poi in un pentolone di rame ove precedentemente è stato preparato un fritto misto di PD, pardon, di pesce dorato (…paella ?!?) della serie : tutti insieme appassionatamente con tante idee e poco, molto poco sugo ! (Va di moda il menu "Mari e monti" !) DOLCE - Una grande torta pasticciona, una torta composta da un miscuglio di dolce, salato, frutta, liquori, spezie… proprio come l’attuale minoranza regionale, con in cima 17 candele presumibilmente spente, perché per accenderle ci vuole una persona… e qui nasce il problema : chi ?... come al momento della "caduta" dell’attuale maggioranza ; tu ?.. e perché non io ?... noi !... l’altro ?... !!! e non se ne è fatto niente… !! VINI : vino rosso della collina di Quart che a mio modesto avviso rappresenta molto bene l’attuale minoranza : il "Tuttorigido" italianamente parlando… Bon appétit !!! Germain Vuillermoz - Gignod

partager

Comité de direction

Erik Bionaz
Président
Simone Udali
Vice-président
Valter Margueret
Secrétaire
Dario Coquillard
Membre
Fabio Parisi
Membre
Simon Salto
Membre
Germain Vuillermoz
Responsable du drapeau
Joël Farcoz
Membre de droit
Aroldo Jovial
Membre de droit
Ennio Pastoret
Membre de droit

Vie de l'Union18 Février 2017 - 19:57

Le document approuvé par le Congrès national de Pont-Saint-Martin Le document approuvé par le Congrès national de Pont-Saint-Martin Le Congrès de l’Union Valdôtaine, Réuni à Pont-Saint-Martin, le 18 février 2017, pour développer les thèmes ayant trait à la devise « responsabilité et développement » : Rappelle que tout au long de ces années l’Union Valdôtaine s’est engagée pour servir les intérêts culturels, politiques, sociaux et économiques du Peuple Valdôtain comme cela est prévu par ses Statuts et par sa vocation de Mouvement Autonomiste et Fédéraliste et que l’Union Valdôtaine s’est engagée, tout au long de la législature, pour essayer de créer des collaborations et des alliances afin d’assurer la gouvernabilité. Constate que dans l’actuel débat politique se sont considérablement affaiblies les références à l’Autonomie et aux thèmes qui la caractérisent tels que la subsidiarité, la responsabilité, l’autogouvernement, la défense des prérogatives, des langues et de la culture du Pays d’Aoste. Souligne l’actuel état de fragmentation politique, conséquente à une loi électorale qui a produit une instabilité persistante et des ralentissements graves et nuisibles de l’action administrative. Prend acte des difficultés découlant des actuels clivages à l’intérieur de la majorité au Conseil de la Vallée. Estime nécessaire l’assomption de responsabilité de la politique pour donner des réponses adéquates aux besoins des Valdôtaines et des Valdôtains, par des actions incisives, sur la base des engagements pris. Invite les organes du Mouvement à conduire, avec chacune des forces politiques alliées, les approfondissements nécessaires pour l’achèvement de l’actuel programme de majorité. Rappelle que les dernières années ont été caractérisées par une grave réduction de ressources financières, entrainant de lourdes conséquences sur l’économie et imposant des changements draconiens au modèle de développement de la Vallée d’Aoste. Souligne qu’aux effets de la crise mondiale se sont ajoutées de fortes contraintes économiques suite aux réductions des disponibilités financières de la part de l’Etat, soit par le non respect des accords préexistants, soit par l’application du pacte de stabilité et soit encore pour l’obligation de la Vallée d’Aoste à contribuer avec de sommes très importantes à l’assainissement des finances publiques de l’Etat italien. Observe que , malgré toutes ces difficultés, le Gouvernement Valdôtain et les élus Unionistes ont eu la force, le courage et le sens de responsabilité d’assumer les mesures utiles pour dépasser les difficultés du moment malgré les critiques et les agressions farouches et les tentatives de discréditation qui leur ont été adressées. Met en évidence que les conséquences de cet état de choses ont aussi touché les Collectivités Locales, imposant aux différentes municipalités des contraintes et des sacrifices. Souligne le travail et l’engagement des élus et des administrateurs Unionistes qui sont présents dans un très grand nombre de Communes, à l’intérieur desquelles ils ont su gérer, de manière responsable, ces moments de difficulté en assurant la gouvernabilité et la stabilité. Le Congrès de l’Union Valdôtaine, Mouvement qui se rattache aux principes du Fédéralisme Considère le respect du principe de la subsidiarité, l’instrument le plus adéquat pour permettre au Collectivité Locales de soutenir et développer un système social, économique et culturel inclusif et performant. Rappelle à cet effet qu’après les périodes de grande difficulté, à partir du budget 2017, récemment approuvé, il y a eu une inversion avec des perspectives positives pour la Communauté Valdôtaine. Souligne que sous l’impulsion de l’Union Valdôtaine ont été fait tous les efforts pour assurer aux Collectivités Locales des ressources supplémentaires par rapport aux prévisions fixées par les paramètres habituels. Face à la radicalisation du débat politique qui dérape parfois dans des agressions et dans des tentatives de discréditation des élus de l’UV Souhaite que l’importance de la confrontation politique ne soit pas caractérisée per un climat de conflictualité qui amoindri et paralyse le rôle du Conseil de la Vallée. Prend acte défavorablement des partages et des défections qui se sont produites de la part d’élus qui se sont soustrait aux engagements qu’ils avaient pris avec le Mouvement dans son entier. Considère qu’à chaque élu dans les rangs de l’Union Valdôtaine reviennent le droit et le devoir d’exprimer ses idées, à chaque moment, dans tout débat, sans avoir des limités à sa liberté, mais dans le respect de la responsabilité éthique de tenir sa parole envers le Mouvement qui l’a choisi et soutenu. Demande au Mouvement et à ses organes de se pencher sur la nécessité de procéder à une analyse approfondie du système de recrutement de sa future classe dirigeante et de ses militants faisant davantage référence aux principes de l’Union Valdôtaine, tels qu’ils sont inscrits dans ses Statuts. Considère que c’est à partir du sens de responsabilité et de fiabilité des femmes et des hommes engagés sur le territoire, des militants dans les Sections et dans les Collectivités Locales, à tout niveau, qu’il faut s’appuyer pour chercher les compétences d’une classe dirigeante pouvant se mettre au service du Mouvement et de la Vallée d’Aoste. Suite à la sentence du Tribunal de Turin, le Congrès de l’Union Valdôtaine Exprime sa satisfaction pour la pleine absolution de ses hommes qui a démontré leur totale extranéité aux faits en question. Relève les difficultés à faire circuler les informations pouvant permettre aux citoyens de connaitre davantage l’activité du Mouvement et des ses élus, à tout niveau. Invite le Président du Mouvement, le Comité Fédéral, le Conseil Fédéral, les Président des Sections et les élus, à différents niveaux, à s’organiser pour créer un réseau d’information et de communication efficace et fonctionnel. Ayant examiné la situation politique le Congrès de l’Union Valdôtaine, Réaffirme la volonté du Mouvement de travailler, au sein de l’actuelle majorité, à la réalisation de son programme. Demande au Président du Mouvement, au Comité Fédéral, au Conseil Fédéral, en sus de la Conférence des Administrateurs, de prévoir des réunions périodiques, avec les Syndics et les représentants de l’Union Valdôtaine dans les Collectivités Locales. Fait à Pont-Saint-Martin, le 18 février 2017

agenda

twitter

images

2016 Rencontres sul le territoire

2015 Congrès des 3 et 4 octobre

Union Valdôtaine

29, avenue des Maquisards - 11100 Aoste
TÉL +39 0165 235181 FAX +39 0165 364289
siegecentral@unionvaldotaine.org
PI 80007410071