Rédaction

Le Peuple Valdôtain

Mise à jour 22 fév 2018 - 10:05

Union Valdôtaine, le mouvement en ligne

Home Histoire Les Congrès 2000

Congrès National annuel - Fédéralisme régional - Autonomie communale

OUVERTURE DES TRAVAUX

La Commune, le centre du développement de la Vallée d’Aoste

L’Union Valdôtaine a voulu consacrer son Congrès annuel, qui s’est déroulé samedi 8 avril à Pont-Saint-Martin, aux thématiques relatives aux collectivités locales et au fédéralisme régional.
Les motivations qui nous ont porté à opérer ce choix sont nombreuses. Il y avait avant tout le rendez-vous important des prochaines élections communales, en vue desquelles nous voulions approfondir la réflexion que nous avons commencée au dernier Congrès pour définir les lignes d’une politique commune. L’Union Valdôtaine attribue une grande importance à l’essor de nos collectivités locales: nous croyons en effet à la centralité de la Commune dans le système de la Vallée d’Aoste: la Commune est à la base du développement social, économique et culturel de notre communauté et nous pouvons dire que la Commune est, pour la Vallée d’Aoste, ce que les Sections sont pour l’Union Valdôtaine: le véritable centre moteur de notre action. Nous avons aussi rappelé maintes fois l’importance qui revêt pour nous le principe de la subsidiarité, selon lequel toute fonction qui peut être exercée par un organisme inférieur ne doit pas être déléguée à un organisme supérieur. Ce principe est important pour nous en raison de notre tradition fédéraliste mais aussi pour des considérations pratiques: l’application correcte de ce principe permet en effet de régler les problèmes là où ils se posent, par ceux qui les connaissent et les vivent et c’est donc la condition pour poser les bases pour un développement durable de notre Vallée.
Le rôle des collectivités locales est actuellement au centre d’un vaste mouvement de réforme qui est destiné à changer radicalement la façon où les Communes se rapportent entre-elles, avec les Communautés de Montagne, et avec la Région.
Les opportunités dérivant du transfert des compétences régionales, qui prévoit aussi une assignation contextuelle du personnel et des ressources financières nécessaires à l’exercice de ces fonctions, sont grandes et, comme nous avons déjà eu l’occasion de le souligner, l’Union Valdôtaine est engagée pour que nos administrateurs arrivent à ce rendez-vous important avec une pleine conscience des opportunités qui y sont connexes. L’enjeu est la constitution d’une démocratie fédérale accomplie, structurée du bas en haut, c’est-à-dire à partir des communautés fortement enracinées sur le territoire, qui est la seule susceptible d’assurer un avenir à une communauté de montagne comme la nôtre.
Nous croyons en ce sens que l’expérience valdôtaine pourra être un modèle: au moment où le fédéralisme semble n’intéresser plus personne en Italie, nous sommes en train de démontrer que l’application correcte du principe de la subsidiarité est non seulement possible, mais porteur de résultats d’efficacité et qu’il constitue le véritable moteur du développement économique et social. Nous avons démontré, dans ce domaine, de ne pas nous être bornés à énoncer de simples principes, mais à les appliquer dans un modèle de fédéralisme réel qui peut être considéré unique au niveau européen.
Il s’agit toutefois d’un modèle en évolution qui doit être continuellement vérifié et amélioré. Il s’agit, de plus, d’un modèle qui ne concerne pas seulement les «institutions», mais la société civile dans toutes ses composantes. Voilà pourquoi nous avons décidé d’ouvrir une confrontation avec les différentes expressions de la société pour faire avec elles le point sur celle qui peut être considérée une véritable «révolution fédéraliste» qui doit concerner tous. Les opportunités qui s’ouvrent sont nombreuses et vont de la gestion en commun des principaux services avec la conséquente réduction du coût, à la décongestion des centres les plus urbanisés, à la responsabilisation, en premier lieu des jeunes, dans la gestion des structures et infrastructures publiques.
Certes, il y a des risques, comme la possible superposition et la multiplication d’initiatives dispendieuses et peu productives. Pour cela il faut en premier lieu promouvoir une culture de la complémentarité entre les communes limitrophes, par le biais des Communautés de Montagne, et avec la Région.
Seulement si nous sommes capables de faire dialoguer tous les protagonistes de ce changement, nous pourrons faire de notre Région un modèle efficace de démocratie fédérale, qui permette à tous les citoyens d’assumer directement toute responsabilité à chaque niveau de participation à la gestion des affaires publiques.

 Le Président Auguste Rollandin

 


Liste Vallée d'Aoste

Politiques 20187 Février 2018 - 11:31

Discours du Syndic Marco Sucquet, au comice d'ouverture Discours du Syndic Marco Sucquet, au comice d'ouverture Madame Alessia Favre, M. le Sénateur Albert Lanièce, M. le Président de la Région, M. le Président du Conseil, autorités régionales, chers Amis. C’est avec émotion que, aujourd’hui, je prends la parole sur cette estrade, pour vous apporter les salutations de l’Administration communale de Pont-Saint-Martin. Une vive émotion, je disais, parce que le comice de ce soir est la cérémonie du sacre pour la nouvelle coalition EPAV, PD, UV, UVP, qui gouverne, depuis octobre dernier, notre Région. Une coalition unioniste, progressiste et autonomiste qui voit, pour la première fois réunis pour une élection, mon parti, l’UV, et l’UVP. Quelle émotion de revoir ensemble qui, autrefois, était sur deux fronts opposés. Cette soirée, sera le symbole d’une réconciliation difficile mais nécessaire. Ovviamente, non dimentico gli altri componenti della coalizione. Come non salutare gli amici di EPAV, che, quando il loro partito ha scelto di rompere l’alleanza, hanno preso la difficile scelta di abbandonarlo pur di rispettare i patti presi e così dimostrare il loro valore come uomini e politici. Un saluto va anche al PD, prezioso componente della coalizione, che ha saputo, fin dal 2015, lavorare con buoni risultati in Consiglio Regionale e soprattutto come fondamentale intermediario col Governo centrale. Una coalizione quindi solida, capace, che ha già dimostrato, in pochi mesi, di saper governare ed anche bene, oserei dire. Una coalizione che unisce forze che si ispirano ai valori e ai principi del federalismo e dell’autonomia, che guardano con attenzione allo sviluppo del territorio ,alle politiche a favore della famiglia, dei giovani e del lavoro, tutti valori che noi vorremmo vedere rappresentati al Parlamento Italiano attraverso i nostri eletti. Una coalizione che è garanzia di buona amministrazione. Quali sono le alternative dopotutto? D’altra parte, però, i toni giustamente entusiastici di questa serata non debbono farci dimenticare che la situazione politica non è rosea. Le difficoltà economiche permangono, le tensioni sociali si acuiscono sempre più, e, senza dimenticare che, molto probabilmente, il Parlamento che il 4 marzo uscirà dalle urne non avrà una maggioranza chiara. E in tutto ciò si insinuano i facili populismi degli arruffapopoli, di chi risolve a parole i problemi con frasi ad effetto e promesse irrealizzabili, che mette a volte in dubbio gli stessi fondamenti della nostra democrazia. Lo scenario è difficile e tutti qui lo sappiamo. In mezzo a questo caos, però, c’è un punto di riferimento, questo punto di riferimento sono i nostri candidati della lista Vallée d’Aoste, sui cui grava il difficile compito di sapersi conquistare la fiducia dei valdostani, ricucendo gli strappi del passato e di saper lavorare per il bene indissolubile dei valdostani e della loro autonomia, sono convinto che Alessia e Albert saranno capaci di farsi da portavoce degli interessi dei valdostani, per la difesa e la promozione dei valori e dell’identità della comunità valdostana. Alessia e Albert sont une femme et un homme qui croient profondément dans la militance politique au service des citoyens. Ce sont deux personnes à l’écoute des gens et du territoire, et l’écoute, associée à l’engagement, à la crédibilité et à la responsabilité, est l’une pierres angulaires de toute action politique. Soutenons donc la liste « Vallée d’Aoste », soutenons les deux candidats et diffusons leur programme, parce que c’est le programme pour le peuple valdotain, c’est notre programme.Merci pour votre attention, vive notre coalition, vive les candidats et vive la Vallée d’Aoste!!!!

agenda

twitter

images

2016 Rencontres sul le territoire

2015 Congrès des 3 et 4 octobre

Union Valdôtaine

29, avenue des Maquisards - 11100 Aoste
TÉL +39 0165 235181
E-MAIL siegecentral@unionvaldotaine.org
PEC unionvaldotaine@legalmail.it
PI 80007410071