Rédaction

Le Peuple Valdôtain

Mise à jour 18 jan 2018 - 14:16

Union Valdôtaine, le mouvement en ligne

Home Histoire Les élections Européennes 1994

Elections Européennes 1994

Le Programme en bref

Programma della lista FEDERALISMO

Per contribuire alla costruzione di un’Europa federale non più basata sulla logica degli stati ma sulla cooperazione fra nazionalità senza stato e le regioni, la lista "Federalismo” partecipa alla competizione elettorale del 12 giugno 1994 per il rinnovo del Parlamento europeo nell’intento di creare un gruppo parlamentare delle nazionalità senza stato e delle comunità etniche nel rispetto dei principi di solidarietà ed autodeterminazione dei popoli, che lavori alla realizzazione dei seguenti obbiettivi;

  1. Realizzazione della Carta dei diritti delle comunità etniche (Convenzione internazionale sullo status delle Comunità etniche) presentata dal "Federalismo” a Montecitorio a Roma il 19 marzo 1991; 
  2. Superamento del trattato di Maastricht per costituire una confederazione di unità regionali formatesi in base al consenso dei popoli interessati previa attuazione della Carta dei diritti delle comunità etniche; 
  3. Impegno prioritario per la tutela dell’ambiente e del paesaggio nel quadro di un progetto innovativo di sviluppo; 
  4. Accentuazione della politica economica regionale associando nell’immediato le regioni a tutte le decisioni che riguardano i vari settori dell’economia (industria, agricoltura, ecc) della gestione del territorio, dell’energia, riequilibrio del dislivello economico Nord-Sud; 
  5. Rifiuto della produzione, della sperimentazione, dell’installazione e della presenza di armi e centrali nucleari a rischio in tutta Europa; affermazione di un ruolo autonomo dell’Europa nella strategia internazionale per la pace specie in aree di crisi come quella attuale dei Balcani, non trascurando gli aspetti umanitari; referendum europeo sul disarmo; statuto europeo per l’obiezione di coscienza e per il servizio civile; 
  6. Solidarietà internazionale;
    - aumento degli aiuti dell’Unione europea per i paesi in via di sviluppo e per combattere la fame nel mondo;
    - sostegno alle rivendicazioni dei diritti dell’uomo e dei popoli alla autodeterminazione;
    - attenzione e sostegno al progresso di democratizzazione e di riconoscimento dei diritti delle nazionalità e delle comunità etniche, nonché allo sviluppo dell’idea europeista nei paesi dell’Europa centrale ed orientale favorendo il loro ingresso nell’Union europea;
    - amnistia europea per i detenuti politici accusati di reati connessi alla rivendicazione dei diritti delle nazionalità minoritarie;
    - promozione di iniziative tendenti a valorizzare e a sostenere il volontariato.
  7.  All’interno dello Stato italiano la lista si impegna a sostenere la trasformazione dello Stato in Repubblica Federale su modello della proposta di legge costituzionale dell’Union Valdôtaine presentata del deputato Caveri il 18 aprile 1994. 

 

Les candidats François Stévenin et Francesco Moser

2 X mille

le coin du président10 Janvier 2018 - 14:38

2018: deux rendez-vous importants nous attendent 2018: deux rendez-vous importants nous attendent Cette année 2018 nous réservera deux rendez-vous importants sur le plan politique et administratif. D’ici peu nous serons appelés au vote pour les élections au Parlement italien. La législature qui suivra aura d’éléments d’extrême importance pour notre Pays d’Aoste. Tout en particulier il faudra régler, définitivement, les grands thèmes des rapports institutionnels et financiers entre la Vallée d’Aoste et l’Etat. La présence d’élus d’une aire Autonomiste et Fédéraliste, à l’intérieur du futur Parlement, sera indispensable pour atteindre de résultats positifs. Dans les mois à venir il y aura aussi le rendez-vous des élections régionales pour la formation du nouveau Conseil de la Vallée et de la majorité qui devra gouverner le Val d’Aoste dans les prochaines cinq années. Les Valdôtaines et les Valdôtains s’attendent une législature pouvant donner des réponses importantes et durables, soutenues par une action gouvernementale efficace. Cela ne sera possible qu’avec une majorité pouvant assurer la stabilité politique indispensable à toute action administrative. La législature qui vient de se conclure a été caractérisée négativement, par la conflictualité et l’instabilité du cadre politique qui a aussi touché et fragmenté l’aire Unioniste. Cela a produit des effets négatifs qui ne s’étaient jamais vérifiés avant, lorsque la force et l’unité de l’Union Valdôtaine avaient pu assurer la gouvernabilité, permettant ainsi de conduire une action administrative et politique efficace. Il est donc indispensable de pouvoir reconstituer un cadre politique solide pour franchir les difficultés qui ont caractérisé cette XIVème législature. Le Val d’Aoste a besoin de certitudes et d’assurances valides. Mais elle a surtout besoin de dépasser l’actuelle faiblesse du cadre politique et ce n’est qu’une l’Union Valdôtaine forte qui peut assurer cela. L’histoire de l’Union Valdôtaine, son engagement et le travail de ses élus, à tout niveau, sont la pour témoigner le bien fondé d’un engagement et d’une action politique et administrative qui ont accompagné la Vallée d’Aoste pendant des décennies, en assurant un développement et une qualité de vie importants. Cela a été fait en assumant des responsabilités et des engagements lourds, surtout dans les moments de difficultés. Et c’est aussi bien de rappeler qu’au moment où on a demandé à ses élus de faire des pas de côté ils l’ont fait de manière responsable pour éviter des paralysies négatives. Dans les prochains mois les électrices et les électeurs devront décider à qui confier la conduite du Pays d’Aoste dans les cinq années à venir. L’Union Valdôtaine considère prioritaire de continuer à se battre pour défendre la culture, le territoire, les langues qui caractérisent la spécificité pour continuer à maintenir vivants les principes de notre Autonomie. Une Autonomie qui doit continuer à s’affirmer si le Val d’Aoste veut avoir la force de décider son futur sans en déléguer les choix à d’autres. Pour ce faire il sera fondamentale de régler les rapports avec l’Etat en permettant l’affirmation, aux élections politiques, d’une coalition Autonomiste et Fédéraliste engagée pour la défense de nos prérogatives. Sur le plan régional il sera indispensable d’assurer la stabilité et la gouvernabilité nécessaire pour affirmer au Pays d’Aoste la possibilité de s’autogouverner. Cela ne pourra se faire qu’avec une Union Valdôtaine forte, qui, du haut de son expérience, de son histoire, de son sérieux, de son lien profond avec Pays d’Aoste, pourra assurer, comme elle l’a toujours fait, des résultats concrets et tangibles en ce sens. Il n’y pas de recettes miraculeuses, mais, celui-ci étant le moment du bon sens il faudra bien faire attention à ne pas se faire piéger par les déclarations d’intention de ceux qui préconisent de parcours quasi miraculeux, mais dont on a pu constater, lorsqu’on les a vus en actions, que les résultats n’ont certainement pas été à la hauteur des promesses.

agenda

twitter

images

2016 Rencontres sul le territoire

2015 Congrès des 3 et 4 octobre

Union Valdôtaine

29, avenue des Maquisards - 11100 Aoste
TÉL +39 0165 235181
E-MAIL siegecentral@unionvaldotaine.org
PEC unionvaldotaine@legalmail.it
PI 80007410071