Rédaction

Le Peuple Valdôtain

Mise à jour 30 mar 2017 - 17:14

Union Valdôtaine, le mouvement en ligne

Home Histoire Les élections Européennes 1994

Elections Européennes 1994

Le Programme en bref

Programma della lista FEDERALISMO

Per contribuire alla costruzione di un’Europa federale non più basata sulla logica degli stati ma sulla cooperazione fra nazionalità senza stato e le regioni, la lista "Federalismo” partecipa alla competizione elettorale del 12 giugno 1994 per il rinnovo del Parlamento europeo nell’intento di creare un gruppo parlamentare delle nazionalità senza stato e delle comunità etniche nel rispetto dei principi di solidarietà ed autodeterminazione dei popoli, che lavori alla realizzazione dei seguenti obbiettivi;

  1. Realizzazione della Carta dei diritti delle comunità etniche (Convenzione internazionale sullo status delle Comunità etniche) presentata dal "Federalismo” a Montecitorio a Roma il 19 marzo 1991; 
  2. Superamento del trattato di Maastricht per costituire una confederazione di unità regionali formatesi in base al consenso dei popoli interessati previa attuazione della Carta dei diritti delle comunità etniche; 
  3. Impegno prioritario per la tutela dell’ambiente e del paesaggio nel quadro di un progetto innovativo di sviluppo; 
  4. Accentuazione della politica economica regionale associando nell’immediato le regioni a tutte le decisioni che riguardano i vari settori dell’economia (industria, agricoltura, ecc) della gestione del territorio, dell’energia, riequilibrio del dislivello economico Nord-Sud; 
  5. Rifiuto della produzione, della sperimentazione, dell’installazione e della presenza di armi e centrali nucleari a rischio in tutta Europa; affermazione di un ruolo autonomo dell’Europa nella strategia internazionale per la pace specie in aree di crisi come quella attuale dei Balcani, non trascurando gli aspetti umanitari; referendum europeo sul disarmo; statuto europeo per l’obiezione di coscienza e per il servizio civile; 
  6. Solidarietà internazionale;
    - aumento degli aiuti dell’Unione europea per i paesi in via di sviluppo e per combattere la fame nel mondo;
    - sostegno alle rivendicazioni dei diritti dell’uomo e dei popoli alla autodeterminazione;
    - attenzione e sostegno al progresso di democratizzazione e di riconoscimento dei diritti delle nazionalità e delle comunità etniche, nonché allo sviluppo dell’idea europeista nei paesi dell’Europa centrale ed orientale favorendo il loro ingresso nell’Union europea;
    - amnistia europea per i detenuti politici accusati di reati connessi alla rivendicazione dei diritti delle nazionalità minoritarie;
    - promozione di iniziative tendenti a valorizzare e a sostenere il volontariato.
  7.  All’interno dello Stato italiano la lista si impegna a sostenere la trasformazione dello Stato in Repubblica Federale su modello della proposta di legge costituzionale dell’Union Valdôtaine presentata del deputato Caveri il 18 aprile 1994. 

 

Les candidats François Stévenin et Francesco Moser

2 X mille

le coin du président29 Mars 2017 - 12:18

L’acte final d’un projet conduit de manière maline L’acte final d’un projet conduit de manière maline Quelqu’un pourrait se demander, à juste titre, qu’en est de la politique et de son devoir de service. En regardant ce qui s’est passé au Conseil de la Vallée il est difficile de donner des réponses pouvant permettre aux gens de comprendre. Dans les derniers jours on a vécu une profonde crise, comme cela peut arriver en politique. Mais les crises demandent des réponses et lorsque celles–ci sont évitées et ignorées tout devient irrationnel et incompréhensible. Normalement les majorités voient le jour sur base d’accords de programmes et les volontés qui les soutiennent travaillent à la réalisation de points programmatiques. Par contre, dans ces jours, le seul objectif était celui de la « substitution », un désir qui, pour s’affirmer, a conduit à violer toutes les règles qui sont à la base de la démocratie participative de l’institution du Conseil de la Vallée. Le Président du Conseil s’est conduit en partisan en défense des choix et des volontés des groupes politiques de la constituante nouvelle majorité. Il l’a fait avec un comportement censurable dont on n’a pas mémoire et qui ne le placera certainement pas parmi les figures institutionnelles du Pays d’Aoste dignes de mémoire. Mais celui-ci n’a été que l’acte final d’un projet qui bouillonnait depuis pas mal de temps pour nous abattre et qui a été conduit de manière maline, en prenant comme prétexte le Président de la Région lorsque les vrais objectifs, soigneusement cachés, ont été et restent d’autres. Parmi ceux-ci nous devons inscrire en tout premier, le désir et l’obsession de vouloir combattre et affaiblir l’Union Valdôtaine. Nous avons eu parfois tendance à l’oublier, mais il suffit de revenir avec la mémoire au passé pour constater que celle-ci n’est que la réplique d’une copieuse série de tentatives du passé. L’autre volonté a été celle de la « substitution ». Elle a été conduite par ceux qui avaient déjà essayé, sans succès, de s’assoir sur les fauteuils du pouvoir. Cette fois le désir d’y parvenir était si fort qu’il les a portés à former une majorité éphémère, constituée par un groupement de personnes et d’idées qui ont pu trouver une synthèse, non pas sur des projets mais, uniquement, en se coalisant contre quelque chose. Mais, à présent, le moment est arrivé de faire quelque chose « pour » et non « contre », ce qui est assez plus difficile. On verra bien qu’est-ce-que en sera des proclames lancés dans ces derniers temps. Il y de quoi ne pas être rassurés lorsqu’on constate, dans cette majorité hybride, la présence inquiétante de certains personnages drôles, qui conseilleraient aux Valdôtains d’accrocher les ceintures de sécurité.

agenda

twitter

images

2016 Rencontres sul le territoire

2015 Congrès des 3 et 4 octobre

Union Valdôtaine

29, avenue des Maquisards - 11100 Aoste
TÉL +39 0165 235181 FAX +39 0165 364289
siegecentral@unionvaldotaine.org
PI 80007410071