Rédaction

Le Peuple Valdôtain

Mise à jour 30 mar 2017 - 17:14

Union Valdôtaine, le mouvement en ligne

Home Histoire Les élections Communales 1985

Elections communales 1985

AOSTA

Administre avec nous ta commune

La vie communale est pour l'U.V. un moment essentiel dans la dynamique sociale et un moment de participation active du, citoyen à la construction de son avenir. Les principes fédéralistes, soucieux des droits des individuset des groupes, des petits en particulier, ont toujours guidé notre Mouvement dans son action. Il est donc normal que l’U.V. se soit toujours penchée sur les élections communales avec un intérêt particulier puisque les choix opérés par les différentes communes incident profondément sur l'avenir du peuple valdôtain dans son ensemble.

1. ANSALDO Giovanni
2. BERTOLDO Renato
3. BETEMPS Mario
4. BIOLEY Anna ép. Crétier
5. BIONAZ Davide
6. BORRE Fedele
7. BREUVE Ernest
8. CAVERI Alessandro
9. CERISE Augusto Giovanni
10. CHABOD Enrico Raimondo
11. CHENUIL Michèle Henriette
12. COQUILLARD Alma
ép. Coquillard
13. CORNIOLO Guido
14. DEFFEYES Carlo
15. DEGIOZ Pietro Vittorio
16. DIEMOZ Riccardo
17. FAVRE Renato
18. FERRETTI Corrado
19. FOSSON Jeannette
20. FRASSY Giorgio Elio
21. GERBELLE Claudio Luciano
22. GHIGNONE Giampiero
23. GIROD Ugo
24. GRIMOD Guido
25. MARGUERETTAZ Giuseppina
ép. Nogara
26. MARIANI Lucia ép. Conti
27. MILLOZ Adele Roberta
ép. Marchetti
28. MINUZZO Piero
29. NAUDIN Giuseppe
30. NICCO Claudio Rino
31. NOGARA Gianfranco
32. NOUSSAN Emile
33. QUENDOZ René
34. RIVOLIN Joseph
35. ROLLANDIN Enrico
36. ROSSET Raimondo
37. TOUSCOZ Ugo
38. USAI Gino
39. VIETTI Pierre
40. VUILLERMOZ Andrea

Les documents

Le programme [847,60 KB]

Les candidats

2 X mille

le coin du président29 Mars 2017 - 12:18

L’acte final d’un projet conduit de manière maline L’acte final d’un projet conduit de manière maline Quelqu’un pourrait se demander, à juste titre, qu’en est de la politique et de son devoir de service. En regardant ce qui s’est passé au Conseil de la Vallée il est difficile de donner des réponses pouvant permettre aux gens de comprendre. Dans les derniers jours on a vécu une profonde crise, comme cela peut arriver en politique. Mais les crises demandent des réponses et lorsque celles–ci sont évitées et ignorées tout devient irrationnel et incompréhensible. Normalement les majorités voient le jour sur base d’accords de programmes et les volontés qui les soutiennent travaillent à la réalisation de points programmatiques. Par contre, dans ces jours, le seul objectif était celui de la « substitution », un désir qui, pour s’affirmer, a conduit à violer toutes les règles qui sont à la base de la démocratie participative de l’institution du Conseil de la Vallée. Le Président du Conseil s’est conduit en partisan en défense des choix et des volontés des groupes politiques de la constituante nouvelle majorité. Il l’a fait avec un comportement censurable dont on n’a pas mémoire et qui ne le placera certainement pas parmi les figures institutionnelles du Pays d’Aoste dignes de mémoire. Mais celui-ci n’a été que l’acte final d’un projet qui bouillonnait depuis pas mal de temps pour nous abattre et qui a été conduit de manière maline, en prenant comme prétexte le Président de la Région lorsque les vrais objectifs, soigneusement cachés, ont été et restent d’autres. Parmi ceux-ci nous devons inscrire en tout premier, le désir et l’obsession de vouloir combattre et affaiblir l’Union Valdôtaine. Nous avons eu parfois tendance à l’oublier, mais il suffit de revenir avec la mémoire au passé pour constater que celle-ci n’est que la réplique d’une copieuse série de tentatives du passé. L’autre volonté a été celle de la « substitution ». Elle a été conduite par ceux qui avaient déjà essayé, sans succès, de s’assoir sur les fauteuils du pouvoir. Cette fois le désir d’y parvenir était si fort qu’il les a portés à former une majorité éphémère, constituée par un groupement de personnes et d’idées qui ont pu trouver une synthèse, non pas sur des projets mais, uniquement, en se coalisant contre quelque chose. Mais, à présent, le moment est arrivé de faire quelque chose « pour » et non « contre », ce qui est assez plus difficile. On verra bien qu’est-ce-que en sera des proclames lancés dans ces derniers temps. Il y de quoi ne pas être rassurés lorsqu’on constate, dans cette majorité hybride, la présence inquiétante de certains personnages drôles, qui conseilleraient aux Valdôtains d’accrocher les ceintures de sécurité.

agenda

twitter

images

2016 Rencontres sul le territoire

2015 Congrès des 3 et 4 octobre

Union Valdôtaine

29, avenue des Maquisards - 11100 Aoste
TÉL +39 0165 235181 FAX +39 0165 364289
siegecentral@unionvaldotaine.org
PI 80007410071