Rédaction

Le Peuple Valdôtain

Mise à jour 22 fév 2018 - 10:05

Union Valdôtaine, le mouvement en ligne

Home Histoire Les Congrès 2010

2010 - Congrès thématique

La motion finale

Le Congrès de l’Union Valdôtaine, réuni à Saint-Vincent le 11 décembre 2010,

Rappelant que le travail est une valeur fondamentale, reconnue comme telle par l’article 1 de la Constitution italienne ;

Estimant que le droit au travail, figurant parmi les principes constitutionnels, représente l’un des domaines essentiels de la vie de tous les citoyens et qu’il doit être entendu comme outil de promotion de la dignité humaine individuelle mais également de l’indépendance économique, de la croissance sociale et culturelle de toute la société ;

Compte tenu qu’au droit au travail correspond le devoir, pour tout travailleur, de contribuer par ses capacités et son engagement au progrès social et économique de sa communauté, en s’adaptant aux exigences de celle-ci et aux contingences du marché du travail, qui imposent de plus en plus une capacité de flexibilité et de mobilité aussi bien entre le secteur public que le privé ;

Prenant acte, par ailleurs, que notre société traverse aujourd’hui une grave crise qui touche non seulement tous les secteurs économiques, le management et les organisations, mais aussi, dans une perspective plus ample, tous les domaines de la vie, y compris ceux qui, pendant longtemps, sont apparus les plus stables ;

Constatant qu’en Vallée d’Aoste aussi cette crise a des retombées dans tous les secteurs économiques et qu’en particulier l’administration publique ne pourra plus constituer le domaine prioritaire, à même d’apporter des réponses exhaustives par rapport aux demandes d’emploi qui devront s’adresser de plus en plus vers la recherche d’un parcours professionnel dans le secteur privé de la petite et moyenne entreprise liée au territoire valdôtain ;

Estimant nécessaire, à ce propos, faire appel au sens de responsabilité des travailleurs, des organisations syndicales et des administrateurs, à fin de poursuivre un dialogue serré pour achever la réorganisation de l’administration publique ;

Voulant que l’Union Valdôtaine continue à représenter le point de repère de la politique valdôtaine, en exerçant son rôle de mouvement ouvert a la discussion des problèmes et disposé à les affronter et a proposer à la communauté des solutions valables et efficaces ;

Estimant que ses élus ont le devoir de guider notre Région au dépassement de la crise ;

DONNE MANDAT A SES ELUS au niveau du Parlement Italien et à l’échelon régional et communal, de soutenir toutes les initiatives, y compris au niveau institutionnel, qui vont dans le sens de:

  • valoriser le capital humain, qui est la clé du succès des entreprises et de l’administration publique ;
  • aider les gens, notamment les jeunes, à explorer et à exploiter leurs opportunités, à réaliser leurs aspirations, qui ne consistent pas simplement à gagner leur vie mais à accomplir leur développement individuel par le travail au sein d’une société qui leur demandera de plus en plus un esprit d’adaptation et une flexibilité accrue de leur compétences en s’adaptant au mieux aux conditions changeantes du marché ;
  • favoriser la formation et la valorisation des compétences, qui sont au centre de tous les progrès individuels et collectifs, en ne se limitant pas uniquement au financement de la formation permanente, mais en inscrivant le travail dans une dynamique continue d’acquisition de savoir et de savoir-faire, avec une attention particulière aux domaines de la recherche et de l’innovation ;
  • soutenir les travailleurs salariés dans les processus d’adaptation au marché du travail, pour éviter qu’ils se trouvent seuls face à l’accélération du rythme du changement et à la nécessité d’évoluer et de s’adapter, en appuyant notamment les employeurs dans leur devoir de former, renouveler, et enrichir les savoirs et savoir-faire leurs employés, ainsi que les salariés dans leur devoir de s’engager à élargir leurs compétences ;
  • lier les rémunérations aux performances lorsqu’elles comportent une part variable proportionnelle aux résultats atteints ;
  • reconnaître l’importance des travailleurs, non pas dans une logique de conflit avec l'employeur, mais dans une perspective de valorisation de leurs capacités et de leur compétences et savoir-faire ;
  • mettre en valeur et encourager, dans le secteur privé, le travail manuel, les activités artisanales et les petites et moyennes entreprises ;
  • donner, dans le secteur public, un exemple de sobriété, en faveur d’une réduction des coûts de la « machine institutionnelle », en continuant le travail de simplification des procédures administratives.
Liste Vallée d'Aoste

Politiques 20187 Février 2018 - 11:31

Discours du Syndic Marco Sucquet, au comice d'ouverture Discours du Syndic Marco Sucquet, au comice d'ouverture Madame Alessia Favre, M. le Sénateur Albert Lanièce, M. le Président de la Région, M. le Président du Conseil, autorités régionales, chers Amis. C’est avec émotion que, aujourd’hui, je prends la parole sur cette estrade, pour vous apporter les salutations de l’Administration communale de Pont-Saint-Martin. Une vive émotion, je disais, parce que le comice de ce soir est la cérémonie du sacre pour la nouvelle coalition EPAV, PD, UV, UVP, qui gouverne, depuis octobre dernier, notre Région. Une coalition unioniste, progressiste et autonomiste qui voit, pour la première fois réunis pour une élection, mon parti, l’UV, et l’UVP. Quelle émotion de revoir ensemble qui, autrefois, était sur deux fronts opposés. Cette soirée, sera le symbole d’une réconciliation difficile mais nécessaire. Ovviamente, non dimentico gli altri componenti della coalizione. Come non salutare gli amici di EPAV, che, quando il loro partito ha scelto di rompere l’alleanza, hanno preso la difficile scelta di abbandonarlo pur di rispettare i patti presi e così dimostrare il loro valore come uomini e politici. Un saluto va anche al PD, prezioso componente della coalizione, che ha saputo, fin dal 2015, lavorare con buoni risultati in Consiglio Regionale e soprattutto come fondamentale intermediario col Governo centrale. Una coalizione quindi solida, capace, che ha già dimostrato, in pochi mesi, di saper governare ed anche bene, oserei dire. Una coalizione che unisce forze che si ispirano ai valori e ai principi del federalismo e dell’autonomia, che guardano con attenzione allo sviluppo del territorio ,alle politiche a favore della famiglia, dei giovani e del lavoro, tutti valori che noi vorremmo vedere rappresentati al Parlamento Italiano attraverso i nostri eletti. Una coalizione che è garanzia di buona amministrazione. Quali sono le alternative dopotutto? D’altra parte, però, i toni giustamente entusiastici di questa serata non debbono farci dimenticare che la situazione politica non è rosea. Le difficoltà economiche permangono, le tensioni sociali si acuiscono sempre più, e, senza dimenticare che, molto probabilmente, il Parlamento che il 4 marzo uscirà dalle urne non avrà una maggioranza chiara. E in tutto ciò si insinuano i facili populismi degli arruffapopoli, di chi risolve a parole i problemi con frasi ad effetto e promesse irrealizzabili, che mette a volte in dubbio gli stessi fondamenti della nostra democrazia. Lo scenario è difficile e tutti qui lo sappiamo. In mezzo a questo caos, però, c’è un punto di riferimento, questo punto di riferimento sono i nostri candidati della lista Vallée d’Aoste, sui cui grava il difficile compito di sapersi conquistare la fiducia dei valdostani, ricucendo gli strappi del passato e di saper lavorare per il bene indissolubile dei valdostani e della loro autonomia, sono convinto che Alessia e Albert saranno capaci di farsi da portavoce degli interessi dei valdostani, per la difesa e la promozione dei valori e dell’identità della comunità valdostana. Alessia e Albert sont une femme et un homme qui croient profondément dans la militance politique au service des citoyens. Ce sont deux personnes à l’écoute des gens et du territoire, et l’écoute, associée à l’engagement, à la crédibilité et à la responsabilité, est l’une pierres angulaires de toute action politique. Soutenons donc la liste « Vallée d’Aoste », soutenons les deux candidats et diffusons leur programme, parce que c’est le programme pour le peuple valdotain, c’est notre programme.Merci pour votre attention, vive notre coalition, vive les candidats et vive la Vallée d’Aoste!!!!

agenda

twitter

images

2016 Rencontres sul le territoire

2015 Congrès des 3 et 4 octobre

Union Valdôtaine

29, avenue des Maquisards - 11100 Aoste
TÉL +39 0165 235181
E-MAIL siegecentral@unionvaldotaine.org
PEC unionvaldotaine@legalmail.it
PI 80007410071