Rédaction

Le Peuple Valdôtain

Mise à jour 21 avr 2017 - 10:44

Union Valdôtaine, le mouvement en ligne

Home Mouvement Femmes Valdôtaines Les Statuts

Les Statuts

Les principes

Article 1 
Femmes Valdôtaines est une association féminine composée d’adhérentes à l’Union Valdôtaine et de sympathisantes. Elles acceptent les principes et les buts du Mouvement ainsi qu’ils sont exprimés dans les articles 1 e 2 de ses Statuts. 

Les buts

Article 2 
Les buts de l’Association sont :
› La promotion sociale et culturelle de la femme valdôtaine ;
› La défense de l’identité et de la dignité du peuple valdôtain, de sa culture et de ses traditions;
› La diffusion de la langue française et des patois et, dans la Vallée du Lys de la langue allemande et des dialectes walser, au sein de la famille, à l’école et dans la vie quotidienne ;
› L’activité de formation politique de la femme valdôtaine aussi dans le contexte de la francophonie et de la mondialisation ;
› L’égalité des chances et la lutte contre la violence ;
› La promotion du rôle de la femme dans la vie politique active ;
› La lutte contre toutes les discriminations dont les femmes sont victimes. 

Article 3
En vue du progrès de la Communauté valdôtaine, l’Association conduit une action visant à proposer des solutions pour garantir l’égalités des chances dans tout les domaines et l’affirmation de la femme. 

Les activités

Article 4
L’Association participe à la vie politique du Mouvement (réunions des sections, activités de formation, Rendez-vous, etc.). Dans ce but, selon les statuts de l’UV, elle a le droit de nommer ses représentantes au sein des organes du Mouvement, outre aux femmes déléguées par les sections unionistes. Ces représentantes doivent être inscrites au Mouvement et sont élues par l’Assemblée des adhérentes à l’Association au moment du renouvellement des charges dans les organes de l’UV., ou lorsque un remplacement s’avère nécessaire. 

Les inscriptions

Article 5
L’inscription à l’Association est obligatoire aux fins du droit de vote et pour l’élection au sein du Comité de coordination. Ce dernier évalue toutes les fiches d’adhésion. L’appartenance à tout autre mouvement ou parti politique est incompatible avec la participation à l’Association.

Les organes

Article 6 
Les décisions prises au cours des assemblées et des réunions sont valables à la majorité des voix des présentes. Les Assemblée sont valide si au moins 1/3 des adhérentes est présent. L’Association se réunit ordinairement en assemblée chaque deux mois et :
› au début de l’année pour approuver son programme d’activité ;
› à la fin de l’année pour rédiger le compte-rendu et présenter le bilan qui sera contrôlé par les réviseurs aux comptes du Mouvement.
Elle se réunit en assemblée extraordinaire toutes les fois qu’une partie (au moins 10% des membres) des adhérentes le demande. De chaque assemblée doit être rédigé le procès-verbal.

Article 7
L’assemblée nomme un comité de Coordination composé de 5 membres (adhérentes à l’Union Valdôtaine), élu chaque année au mois de janvier, qui a la tâche de régler l’activité ordinaire de l’association et de tenir les contacts nécessaires avec les autres associations et mouvements féminins. Pour ce faire, le Comité de Coordination élit, dans son sein, une coordinatrice, une trésorière et une secrétaire. La coordinatrice a la signature sociale ainsi que la trésorière, tandis que la secrétaire rédige les procès-verbaux des séances et garde la documentation de l’association. En cas d’absence de la secrétaire, le procès-verbal est rédigé par un autre membre du comité de coordination. En cas d’empêchement de la trésorière, ses fonctions son remplies par la Coordinatrice. La coordinatrice, en cas d’empêchement temporaire, délègue une remplaçante choisie parmi les membres du comité. Lorsque le remplacement d’un membre s’avère nécessaire, l’assemblée pourvoit à son élection.

Article 8
Pour faciliter son action l’Association peut se réunir en groupes de travail (basse, haute et moyenne Vallée, communautés de montagne, sections ou commissions de travail du Mouvement) selon les exigences de ses adhérentes et des ses activités. Ces groupes soumettent le fruit de leur travail à l’assemblée ou, en cas d’urgence, au Comité de Coordination pour son approbation.

2 X mille

le coin du président29 Mars 2017 - 12:18

L’acte final d’un projet conduit de manière maline L’acte final d’un projet conduit de manière maline Quelqu’un pourrait se demander, à juste titre, qu’en est de la politique et de son devoir de service. En regardant ce qui s’est passé au Conseil de la Vallée il est difficile de donner des réponses pouvant permettre aux gens de comprendre. Dans les derniers jours on a vécu une profonde crise, comme cela peut arriver en politique. Mais les crises demandent des réponses et lorsque celles–ci sont évitées et ignorées tout devient irrationnel et incompréhensible. Normalement les majorités voient le jour sur base d’accords de programmes et les volontés qui les soutiennent travaillent à la réalisation de points programmatiques. Par contre, dans ces jours, le seul objectif était celui de la « substitution », un désir qui, pour s’affirmer, a conduit à violer toutes les règles qui sont à la base de la démocratie participative de l’institution du Conseil de la Vallée. Le Président du Conseil s’est conduit en partisan en défense des choix et des volontés des groupes politiques de la constituante nouvelle majorité. Il l’a fait avec un comportement censurable dont on n’a pas mémoire et qui ne le placera certainement pas parmi les figures institutionnelles du Pays d’Aoste dignes de mémoire. Mais celui-ci n’a été que l’acte final d’un projet qui bouillonnait depuis pas mal de temps pour nous abattre et qui a été conduit de manière maline, en prenant comme prétexte le Président de la Région lorsque les vrais objectifs, soigneusement cachés, ont été et restent d’autres. Parmi ceux-ci nous devons inscrire en tout premier, le désir et l’obsession de vouloir combattre et affaiblir l’Union Valdôtaine. Nous avons eu parfois tendance à l’oublier, mais il suffit de revenir avec la mémoire au passé pour constater que celle-ci n’est que la réplique d’une copieuse série de tentatives du passé. L’autre volonté a été celle de la « substitution ». Elle a été conduite par ceux qui avaient déjà essayé, sans succès, de s’assoir sur les fauteuils du pouvoir. Cette fois le désir d’y parvenir était si fort qu’il les a portés à former une majorité éphémère, constituée par un groupement de personnes et d’idées qui ont pu trouver une synthèse, non pas sur des projets mais, uniquement, en se coalisant contre quelque chose. Mais, à présent, le moment est arrivé de faire quelque chose « pour » et non « contre », ce qui est assez plus difficile. On verra bien qu’est-ce-que en sera des proclames lancés dans ces derniers temps. Il y de quoi ne pas être rassurés lorsqu’on constate, dans cette majorité hybride, la présence inquiétante de certains personnages drôles, qui conseilleraient aux Valdôtains d’accrocher les ceintures de sécurité.

agenda

twitter

images

2016 Rencontres sul le territoire

2015 Congrès des 3 et 4 octobre

Union Valdôtaine

29, avenue des Maquisards - 11100 Aoste
TÉL +39 0165 235181 FAX +39 0165 364289
siegecentral@unionvaldotaine.org
PI 80007410071