Rédaction

Le Peuple Valdôtain

Mise à jour 2 mar 2015 - 14:34

Union Valdôtaine, le mouvement en ligne

Politique27 Février 2015 - 10:34

Elections municipales d’Aoste : UV, SA et PD ont signé un document qui ouvre une nouvelle phase politique Elections municipales d’Aoste : UV, SA et PD ont signé un document qui ouvre une nouvelle phase politique Après une longue période de négociations, de rencontres, de manifestations d’intentions et de renvois, les faits ont eu le dessus et l’alliance pour les élections municipales d’Aoste a vu le jour. Hier, jeudi 26 février, UV, SA et PD ont signé un document qui engage les trois forces politiques pour le rendez-vous électoral du 10 mai prochain. Ce document a fait suite à la décision prise, lundi 23 février, à la table des négociations, entre UV, SA, PD et UVP de travailler sur un texte, que le PD s’était engagé à présenter aux autres forces politiques sur la base de suggestions et de points programmatiques déjà partagés par tous dans des rencontres précédentes.Dans l’après-midi de hier, UV, SA et PD se sont rencontrés et ils ont signé le document en question. A cette rencontre, fixée à 17h00, n’a pas participé UVP qui a communiqué ne pas vouloir continuer la parcours commun que l’on avait entrepris depuis des mois. Par le partage de cet acte, on a conclus un long travail qui avait commencé encore en automne de 2014, lorsque le Congrès de l’Union Valdôtaine et son Conseil Fédéral avaient mandaté le Comité Fédéral et le Président du Mouvement à manifester leur disponibilité au dialogue avec les autres forces politiques. A partir de là, nous avons rencontré toutes les forces politiques présentes au Conseil de la Vallée et d’autres encore. Nous avons conduit un grand nombre de rencontres sur le territoire avec nos Sections et nos adhérents en expliquant le pourquoi et le comment des rencontres et des tentatives d’accord avec d’autres forces politiques.Maintenant on est arrivé à une solution satisfaisante et importante. Très importante ! Ce n’est que le début d’un parcours qui ouvre une nouvelle phase politique qui nous engage tous à travailler et à bâtir des programmes et des parcours qui puissent rencontrer l’appréciation de la Communauté à partir des prochaines élections municipales.  Ennio Pastoret 

partager

Politique27 Février 2015 - 09:35

La Commission paritaire a approuvé la norme d’actuation pour les incitations aux entreprises La Commission paritaire a approuvé la norme d’actuation pour les incitations aux entreprises Lors de la conférence de presse du Gouvernement régional de hier, jeudi 26 février, le président de la Région Augusto Rollandin a communiqué que La Commission paritaire, présidée par le professeur Robert Louvin, a approuvé le transfert à la Région de la gestion directe des incitations et des services aux entreprises présentes sur le territoire valdôtain. « L’article 1, alinéa 1 – a expliqué le président Rollandin – transfère à la Région les aides et les services réels aux entreprises exercées par les organes centraux et périphériques de l’Etat, ainsi que par les organismes et les institutions publics ayant caractère nation ou interrégional ».

partager

Agriculture27 Février 2015 - 09:45

I prodotti tipici valdostani si promuovono al Salon international de l’Agriculture di Parigi I prodotti tipici valdostani si promuovono al Salon international de l’Agriculture di Parigi In questi giorni, a Parigi, la Valle d’Aosta partecipa per il secondo anno consecutivo al Salon international de l’Agriculture la grande manifestazione fieristica che presenta i diversi ambiti del settore, dall’allevamento alle filiere vegetali ai prodotti enogastronomici. Nello spazio allestito dalla Regione, realizzato grazie alla collaborazione tra l’Assessorato dell’Agricoltura e delle Risorse naturali e la Maison du Val d’Aoste de Paris, sono ospitati i responsabili delle aziende valdostane di prodotti DOP e DOC, che presentano e promuovono le loro produzioni, anche attraverso degustazioni. Contestualmente, un desk è attivo per fornire informazioni non solo sull’agroalimentare, l’agriturismo e le risorse naturali, ma sull’offerta turistica generale del territorio, per una valorizzazione sinergica e integrata del patrimonio regionale.  " La presenza della Valle d’Aosta al Salon di Parigi – spiega l’assessore regionale all’Agricoltura Renzo Testolin – riveste una grande importanza. Sono presenti più di mille espositori, provenienti da 22 paesi: è una vera vetrina del mondo agricolo, delle sue peculiarità, dei singoli territori e dell’enogastronomia, che si presenta a oltre 700mila visitatori. Ed è anche un’occasione perché la città incontri la campagna e, nel nostro caso, la montagna, per far sì che il grande pubblico capisca l’importante e appassionato lavoro che gli agricoltori compiono e il valore, non solo economico ma anche culturale, della loro opera. Per la nostra Regione, è anche un’occasione imperdibile per proporre ai parigini e a tutti i presenti il nostro territorio e invitarli a visitare di persona la Valle d’Aosta ”. Alla kermesse ha preso parte nei giorni scorsi anche la consigliera regionale Marilena Péaquin Bertolin, che dichiara che: " Dobbiamo essere sempre più determinati e severi nel difendere i prodotti valdostani di qualità, che nel mondo vediamo spesso imitati e contraffatti. Dobbiamo fare conoscere le nostre DOP e DOC, spiegare le loro peculiarità e il lavoro che sta dietro a ogni produzione e denunciare laddove vediamo che altri si fregiano dei nostri label. Anche a Parigi, per esempio, abbiamo notato in uno stand una forma che veniva presentata come "Fontina” ma che era in realtà un banale e anonimo formaggio. Abbiamo quindi avvisato l’ente fieristico e chiesto che venisse immediatamente rimosso. Il personale della Maison du Val d’Aoste, che coordina lo stand regionale, sta continuando questa azione di controllo nei vari padiglioni enogastronomici ”.

partager

Vie de l'Union26 Février 2015 - 09:10

26 février, anniversaire de la promulgation de notre Statut spécial 26 février, anniversaire de la promulgation de notre Statut spécial « La Vallée d'Aoste est constituée en Région autonome, dotée de la personnalité juridique, dans le cadre de l'unité politique de la République italienne, une et indivisible, sur la base des principes de la Constitution et selon le présent Statut. Le territoire de la Vallée d'Aoste comprend les circonscriptions des communes qui en font partie à la date de l'entrée en vigueur de la présente loi. La Région a pour chef-lieu Aoste  ». Voici le premier article du Statut Spécial de la Vallée d'Aoste qui fut promulgué, comme loi constitutionnelle n° 4, le 26 février 1948 par le Président de la République, Enrico De Nicola. Soixante-sept ans se sont écoulés depuis cette date fondamentale pour notre Région, tandis que soixante-neuf ans sont passés du moment où nos pères obtinrent l'Autonomie qui fut octroyée en 1945, mais qui se concrétisa le 10 janvier 1946 lors de la séance du premier Conseil de la Vallée, composé par les vingt-cinq membres indiqués par les partis antifascistes du Comité de Libération Nationale et guidé par Federico Chabod. Notre Statut spécial est le fruit du sacrifice et du soutien illuminé de personnes qui avaient compris qu’une petite communauté comme la nôtre, ayant des caractéristiques historiques particulières, ainsi que culturelles et linguistiques, avait le droit de revendiquer une autonomie spéciale dans le contexte national. Notre Mouvement est engagé depuis toujours dans la défense et la valorisation de l’autonomie : sauvegarder l’autonomie est une bataille et un engagement quotidien. Nous vivons la période la plus difficile depuis l’après-guerre, du point de vue économique, mais aussi du point de vue de la défense de nos particularités, qui sont presque toujours remises en question. Pour nous l’Autonomie est une valeur profonde, qui nous appartient, mais également une conquête quotidienne, un chemin à bâtir au jour le jour pour jeter des bases solides pour l’avenir de notre peuple.  Denis Falconieri 

partager

éducation 26 Février 2015 - 10:54

Le projet Ecole en langues VdA a ramené l’attention sur le thème du plurilinguisme Le projet Ecole en langues VdA a ramené l’attention sur le thème du plurilinguisme Le projet Ecole en langues VdA a ramené l’attention sur le thème du plurilinguisme : lors de la séance du Conseil de la Vallée de hier, mercredi 25 février, l’assesseur régional à l’Education a abordé a nouveau le thème de l’enseignement plurilingue en répondant à une interpellation de la minorité sur le cours universitaire de Sciences de la formation primaire. «  Il n’est plus suffisant que d’en parler : nous avons fait un premier pas et dans les prochains mois nous reviendrons encore sur ce projet  ». En ce qui concerne l’interpellation, l’assesseur Rini a expliqué que : «  L’Administration régionale n’est pas compétente en matière d’organisation didactique universitaire, en revanche nous avons ouvert un dialogue fort et constant avec l’Université en vue de rendre ce parcours d’études encore mieux adapté à notre contexte. Des initiatives intéressantes sont en train de se mettre en place et je suis disponible à les illustrer en cinquième Commission dès que nous les aurons élaborées  ». «  Le budget dont dispose le Département des sciences humaines et sociales au titre de toutes les activités complémentaires à la didactique s’élève, pour l’année 2015, à 83 mille euros. A l’heure actuelle, il est impossible de prévoir le montant des crédits qui pourront être attribués aux départements au titre des années 2016 et 2017, et ce, en raison des difficultés liées à la définition du montant exact des financements de l’État et de la Région. En ce qui concerne les activités, deux stages obligatoires professionnalisants sont prévus au cours de l’année académique 2014/2015, l’un à Université de Savoie (du 2 au 6 mars) et l’autre à l’Université de Grenoble (du 29 juin au 3 juillet): pour le moment, 22 étudiants sont inscrits au stage de Chambéry et 10 à celui de Grenoble. Le budget prévu pour ce faire s’élève à 14 000 euros. En ce qui concerne l’enseignement en français pour l’année académique 2014/2015, il sera confié aux enseignants short term étrangers suivants; le budget total prévu est d’environ 18 000 euros. C’est donc une somme de 32 000 euros, équivalant à 38% du budget du Département, qui est dévolue aux stages obligatoires professionnalisants et à la collaboration d’enseignants francophones short term ».

partager

Conseil de la Vallée Emploi : le “pacte générationnel” pourrait concerner 562 personnes Le "pacte générationnel” – ou "relais générationnel” – est l’un des outils que certaines Régions sont en train d’expérimenter pour promouvoir l’emploi et, notamment, l’emploi des jeunes. En ce qui concerne notre Région, le relais générationnel est l’une des questions prioritaires. Le mécanisme est bien connu : sur la base du volontariat, un travailleur pouvant faire valoir ses droits à la retraite dans les trois ans, ou moins, accepte de travailler à temps partiel. Son nouvel horaire est complété, jusqu’à concurrence d’un temps plein, par l’embauche d’un jeune âgé de 18 à 29 ans, sans emploi ou au chômage. La Région verse alors directement à l’INPS les contributions complémentaires volontaires correspondant à la part de contribution que le travailleur qui a accepté de réduire son horaire de travail ne peut pas verser, du fait de ladite réduction. «  D’après les données élaborées par le groupe de travails sur l’emploi, le bassin de travailleurs potentiellement concernés en Vallée d’Aoste, à savoir les personnels du secteur privé âgés de 60 à 64 ans, comprend 562 personnes et le coût annuel à la charge de la Région, sur la base des dépenses supportées par la Province de Trente, s’élèverait à environ 7.000 euros par travailleur  », a expliqué le président de la Région Augusto Rollandin en répondant à une interpellation à ce sujet pendant le Conseil de la Vallée d’aujourd’hui, mercredi 25 février. «  La question nécessite encore des approfondissements – par exemple, par rapport au fait que les entreprises puissent être disposées à verser une partie du salaire que le travailleur ne perçoit pas, aspect qui pourrait inciter ultérieurement lesdits travailleurs à réduire leur horaire de travail – mais, pour donner un ordre de grandeur, l’expérimentation de ce projet pour trente travailleurs comporterait une dépense globale de plus de 600 mille euros sur trois ans  », a ajouté le président de la Région. «  Le Département des politiques du travail est à l’heure actuelle en train d’étudier la possibilité de financer cette initiative grâce aux dotations du Fonds Social Européen 2014-2020, puisqu’il s’agit d’une mesure de politique active visant à favoriser l’emploi, même indirectement, ainsi qu’à lutter contre le chômage des jeunes. Simultanément, il suit attentivement les résultats de différentes initiatives lancées en Lombardie, au Piémont, en Campanie, en Émilie-Romagne et au Latium – avec les fonds débloqués par le Ministère du travail dans le cadre du projet Welfare to work, fonds que la Vallée d'Aoste a déjà utilisés pour le projet relatif aux plus de 50 ans – et celle qui a été lancée par la Province de Trente, avec ses fonds propres. Les évaluations en cours seront examinées par le groupe de travail sur l’emploi et par les partenaires sociaux afin d’évaluer, d’ici le mois d’avril, la faisabilité de l’insertion de cette initiative dans le calendrier des actions à mettre en œuvre en 2015  », a conclu Augusto Rollandin. Culture Festival des Harmonies : rendez-vous avec la deuxième édition La deuxième édition du Festival des Harmonies est aux portes : du vendredi 6 au dimanche 8 mars prochain, le Théâtre Splendor d’Aoste accueillera le rendez-vous organisé par la Fédération des Harmonies Valdôtaines et soutenu par l’Assessorat régional à la Culture. Cette initiative, qui a remporté un grand succès lors de sa première édition en 2014, représentera l’occasion pour réfléchir sur le rôle des harmonies et pour donner un nouvel élan à ce secteur. Les harmonies valdôtaines ont atteint en peu de temps un bon niveau technique et artistique, grâce aux importantes activités de formation musicale consacrées aux enfants. Vous pouvez consulter le programme des trois journées ci-après : Vendredi 6 mars, 21h Harmonie musicale di Chambave Harmonie musicale de Donnas Harmonie musicale d’Aoste Samedi 7 mars, 16h Harmonie musicale La Lyretta de Nus Philarmonique de Montjovet Philarmonique Alpine de Hône Samedi 7 mars, 21h Corps philharmonique La Meusecca de Sarre Harmonie musicale Regina Margherita de Gaby Harmonie musicale de Courmayeur-La Salle Dimanche 8 mars, 16h Harmonie musicale de Pont-Saint-Martin  Groupe philarmonique de Quart Société philarmonique de Verrès Dimanche 8 mars, 21h Corps philharmonique de Châtillon Harmonie musicale de Fénis Musikkapelle La Lira d’Issime Les exhibitions seront transmises en "streaming” à l’adresse www.aostavalley.tv .  Conseil de la Vallée La réorganisation du personnel de l’Administration régionale débutera au mois de mars Lors de la séance du Conseil de la Vallée d’aujourd’hui, mercredi 25 février, le président de la Région Augusto Rollandin a répondu à une question de l’opposition portant sur les initiatives en matière de réorganisation et de rajeunissement du personnel de l’Administration régionale. «  Pour ce qui est de cette question – a expliqué le président Rollandin – la situation se présente de manière différente par rapport aux considérations qu’on peut faire pour le secteur privé et que nous aurons l’occasion de discuter lors d’interpellation inscrite au point n° 18 de l’ordre du jour. Aujourd’hui, comme je l’ai déjà dit lors de l’approbation du budget 2015, l’Administration régionale se trouve dans une première phase de réorganisation, de réduction de son organigramme. Au mois de mars prochain, les contrats des dirigeants du deuxième niveau arriveront à échéance et le Gouvernement régional, par sa délibération n  261 du 20 février 2015, a adopté un plan de réduction des effectifs de son organigramme, en prévoyant la réduction de 14 structures organisationnelles en moins, conformément à la loi de finances régionale pour 2015  ». Le président de la Région a souligné que, par ce même plan, ont été individuées 31 unités de personnel excédentaire, pour lesquels les procédures relatives à la mise en préretraite ont déjà été engagées : «  À l’issue de cette opération, il sera possible de lancer le processus de réorganisation des compétences et de réaffectation des personnels. Le plan de réductions – a rappelé Rollandin – sera réalisé au cours des années 2015 et 2016 et portera à une diminution des coûts du personnel estimée à environ 1 million d’euros en 2015 et 2 millions d’euros en 2016, diminution qui deviendra structurelle à partir de 2017. La mise en place d’initiatives finalisées au relais générationnel ne pourra donc s’envisager qu’après ces premières phases de réduction du personnel, aussi parce qu’il considérer qu’à ce jour, l’Administration régionale ne peut couvrir par des contrats de travail à durée indéterminée que 10 pour cent des postes qui deviennent disponibles  ». «  Ce qui comporte qu’étant donné que le personnel régional qui rempli les conditions pour être intéressé par l’expérimentation du relais générationnel se chiffre à environ 48 employés par an, compte tenu de ces limites à l’embauche il ne serait possible de recruter que 5 personnes par an en moyenne. Il semble donc opportun de procéder encore à des analyses approfondies de la faisabilité de cette opération et, surtout, de ses retombées en termes de coûts et d’amélioration de la productivité, compte tenu également des résultats obtenus par les autres Régions, lesquels – pour le moment – ne semblent pas être très positifs  », a conclu Rollandin.  Environnement Déchets : des rencontres sur le territoire pour illustres les nouveautés de la collecte sélective A partir du mois de juin, la collecte sélective des déchets dans notre Région changera : en effet, les catégories deviendront cinq, à savoir indifférenciée, carte/carton, verre, multi-matériaux (plastique et métaux), organique (pour ce dernier, la collecte sera active à partir du mois de juin uniquement dans la Commune d’Aoste et dans la Communauté Mont-Rose). «  Pour illustrer la nouvelle méthode aux citoyens – a expliqué l’assesseur régional à l’Environnement Luca Bianchi aujourd’hui, mardi 24 février, lors d’une conférence de presse – nous avons organisé neuf rencontres sur le territoire au mois de mars. La réorganisation du système de collecte sélective des déchets n’est pas aussi simple, les mécanismes ont été renouvelés afin d’en améliorer la qualité  ». Ensuite, au mois de mai, une deuxième phase de communication a été envisagée : «  Le but du changement est de simplifier et d’améliorer la cueillette – a ajouté le dirigeant de l’Assessorat Ines Mancuso – il faut atteindre des niveaux de triage et de valorisation des déchets, ainsi qu’adopter des mesures pour réduire la présence des déchets organiques dans l’indifférenciée  ». La première phase des rencontres sur le territoire débutera le 2 mars prochain à l’auditorium de Pont-Saint-Martin, à 21h. Les rencontres suivantes seront le 3 mars, à 18h, au salon Le Murasse de Verrès ; le 9 mars, à 18h, à Châtillon, à la salle de l’ancien hôtel Londres ; le 10 mars, à 18h, à Villeneuve, à l’auditorium des écoles moyennes ; le 16 mars, à 18h, à Gignod, à l’auditorium de l’école moyenne de Variney ; le 17 mars, à 18h, à Gaby, à Maison Ciamporcero ; le 23 mars, à 18h, à Morgex, à l’auditorium des écoles moyennes ; le 24 mars, à 18h, à Quart, à l’auditorium communal, et le 30 mars, à 18h, à Aoste, à l’auditorium de l’école Einaudi.

le coin du président17 Février 2015 - 12:04

Un moment historique Un moment historique On l’avait dit dans nos derniers Congrès, le Conseil Fédéral l’avait souhaité dans ses résolutions, le Comité Fédéral l’avait sollicité et, enfin, en y travaillant au jour le jour, on a concrétisé ce moment important dans l’histoire des Autonomies. En effet, lundi 16 février à Trento, il y a eu une rencontre entre les responsables politiques du PATT (Partito Autonomo Trentino Tirolese), de l’SVP (Sudtiroler Volkspartei), de l’UV (Union Valdôtaine) et du UAL (Union Autonomista Ladina), qui ont signé un important document politique en défense de leurs prérogatives autonomistes. J’ai eu l’honneur de signer ce document avec le sénateur Franco Panizza, secrétaire du PATT, avec Philipp Achammer, obmann de SVP, et avec Manuel Farina, secrétaire de l’UAL. Il s’est agi d’un rendez-vous d’énorme importance auquel s’en suivront d’autres. L’unité entre les Autonomies des Alpes et de la montagne est désormais impérative. Seulement ensemble nous pourrons avoir quelques espoirs de résister contre les vagues centralistes qui sont aujourd’hui à la une en Italie et en Europe. C’est pourquoi à la rencontre était également présent Herbert Dorfmann, élu au Parlement européen en 2014, lorsque les forces Autonomistes de la Région de Trento et Bozen ont su trouver l’unité pour élire leur représentant à Bruxelles. En effet l’élection de Dorfmann a été le résultat d’une vision sage des différentes forces politiques, qui ont superposé l’intérêt de leur communauté aux partages et aux querelles personnelles, contrairement à ce qui s’est passé ici au Val d’Aoste. Le document qu’on a signé représente la base d’une réflexion commune. Mais il a déjà été partagé aussi par d’autres forces politiques et d’autres réalités autonomistes. Quelques unes d’entre elles étaient déjà présentes à la rencontre, d’autres en ont été sensibilisées et d’autres encore, dont peut-être nous ignorons même l’existence, sont en train de se mettre en marche et nous rejoindront. En effet, si les contenus de ce document sont importants, il est encore plus déterminant le fait que l’on se soit groupés pour lancer un message qui sera davantage partagé par ceux qui considèrent le fédéralisme, l’autogouvernement et la subsidiarité les bases élémentaires d’un vivre commun civil et responsable. Hier, tous ensemble, nous l’avons remarqué : c’est seulement à travers le parcours des responsabilités, qui découlent de l’exercice de l’autonomie, que les Communautés s’épanouissent et progressent. Et ce, parce que les autonomies sont les antennes qui mieux et avant tout perçoivent les changements et les besoins des communautés et des territoires. Voilà pourquoi, à Trento, on a parlé d’Autonomie responsable et d’Autonomie en devenir. Ce que, d’ailleurs, n’est ni un slogan, ni un souhait, mais une condition de développement de laquelle les Autonomies alpines on su donner bonne épreuve jusqu’à présent.  Ennio Pastoret  Président de l'Union Valdôtaine 

agenda

twitter

vidéos

Accordo Trento
Conférence sur l'Autonomie
Claudio Restano
Augusto Rollandin
David Follien
Ego Perron
Leonardo La Torre
Présentation Congrès
L'A, B, C du Conseiller
Augusto Rollandin
Emily Rini
Antonio Fosson
Expo 2015 Leonardo La Torre
Batailles: la finale approche
Follien vice-président Conseil
Interview à Ego Perron
Rendez-vous valdôtain
La rencontre de football
Conseil fédéral
Conférence des administrateurs
Conférence des Présidents
Réformes constitutionnelles
Le nouveau site est en ligne!
Trophée Union Valdôtaine
70e Anniversaire
Conseil Fédéral
Conseil Fédéral
Le succès des Rencontres

images

2013 Congrès national

2012 Troisième fête d'hiver

Union Valdôtaine

29, avenue des Maquisards - 11100 Aoste
TÉL +39 0165 235181 FAX +39 0165 364289
siegecentral@unionvaldotaine.org
PI 80007410071