Rédaction

Mise à jour 5 aoû 2020 - 10:35

Union Valdôtaine, le mouvement en ligne

Politique7 Juillet 2020 - 09:01

Communiqué de presse Communiqué de presse Tornare in aula e togliere il vincolo per il bene di tutta la comunità valdostana. L’Union Valdôtaine ribadisce, rafforzata anche dall’assemblea del CPEL svoltasi in data odierna, la necessità di tornare in aula al fine di eliminare il vincolo di destinazione ai fondi per investimenti destinati agli enti locali imposto dal M5S. Una richiesta di responsabilità a tutte le forze politiche che non arriva solo dalla nostra voce ma soprattutto dai Sindaci (portatori degli interessi di tutti i cittadini Valdostani) e da associazioni di categoria come Confindustria Edile che in una nota scrive "il vincolo di destinazione, pone un limite alla possibilità di spesa pressoché totale per ciò che riguarda le imprese del nostro settore” e continua "la sezione edile ha più volte ribadito l’urgenza di dare corso a lavori prontamente cantierabili, con una immediata ricaduta sui territori, per cui l’iniziativa proposta dai sindaci poteva costituire un importante segnale di ripartenza lavori che avrebbe alimentato coraggio alle nostre imprese così duramente colpite”. L’Union Valdôtaine disapprova le gravissime affermazioni del Movimento 5 stelle presenti nel loro comunicato stampa in cui gli amministratori valdostani vengono definiti "cattivi amministratori”, affermazioni figlie di una totale mancanza di conoscenza del territorio e del ruolo di quelli che loro definiscono "cattivi amministratori”. L’Union valdôtaine condanna con forza, inoltre, la presunzione dimostrata ancora una volta dal movimento 5 stelle che mette in discussione la capacità e la serietà di spesa di coloro che vivono realmente i territori e che conoscono concretamente i bisogni di tutta la comunità valdostana. Il grande lavoro svolto da tutti i nostri Sindaci e amministratori sul territorio durante la grave emergenza sanitaria è stato fondamentale per evitare ulteriori gravi perdite anche di vite umane grazie alla vicinanza che quotidianamente hanno con i loro concittadini. Il Comité Fédéral de l’Union Valdôtaine e il Gruppo Consigliare dell’Union Valdôtaine

partager

Politique4 Juillet 2020 - 16:13

Communiqué de presse Communiqué de presse Un chantage aux dépens de l’autonomie communale. Après presque deux semaines, entre débat en Conseil et suspension pour analyses techniques et financières des amendements déposés, le Conseil Régional a finalement approuvé la loi de tassement de budget, cette année quasiment complètement affectée aux mesures financières pour l’atténuation des effets de la crise économique sur les familles et les entreprises Valdôtaines. Une mesure qui a mis finalement en circulation plus de 160 millions d’euros pour l’économie valdôtaine. Le parcours a été long et complexe, avec les machinations et les entraves toujours prêtes sur le chemin quand les majorités n’existent pas et les numéros sont faibles. Hélas le résultat a été que le chapitre dédié aux collectivités locales a été complètement renversé par rapport aux engagements pris avec les Syndics et à la volonté du Gouvernement, qui visait, dans le cadre d’une vision réellement fédéraliste de l’autonomie communale, à donner totale liberté de décision aux administrations communales de mettre en œuvre les initiatives plus opportunes et plus urgentes, avec l’objectif, premièrement de faire repartir l’économie des petits villages. D’abord, en se cachant derrières le vote secret, quelqu’un a fait manquer les voix nécessaires pour approuver la mesure, au détriment des Communes et des accords pris, dans le sillon de la vieille politique et des pires tactiques. Sans doute des metteurs en scène d’expérience ont élaboré ses tactiques déplorables, pouvant compter sur des acteurs de troisièmes ordres. On a su faire encore pire, avec l’honteuse position du M5S qui a voulu imposer une absurde obligation d’affectation sur les transferts aux Communes, en imposant une question préjudicielle sur un aspect déjà débattu et sur lequel le Conseil s’était exprimé en sens inverse. Un forçage politique qui demande une prise de position rapide de la part des élus, pour tâcher de revoir cette absurdité, qui est tout d’abord un affront au travail sérieux de nos Syndics et des administrations communales et ensuite une contrainte qui risque même d’empêcher la réelle utilisation de ces ressources. L’Union Valdôtaine demande au Président Franco Manes et aux Syndics membres du conseil d’administration de vouloir retirer les démissions annoncées, et réaffirme la plus parfaite considération pour le travail accompli par le conseil permanent des collectivité locales et par tous les Syndics Valdôtains, qui restent un exemple de pragmatisme et de cohésion qui devrait être un exemple pour toute la politique. Le Comité Fédéral de l’Union Valdôtaine

partager

Politique19 Mai 2020 - 18:55

Communiqué de presse Communiqué de presse Nouveau conseil d’aministration Finaosta, quelques précisions. Le Comité Fédéral de l’Union Valdôtaine, en prenant note de la nomination du nouveau conseil d’administration de Finaosta et du débat qui en est surgi dans les jours suivants, retient de faire quelque précision. Le Comité Fédéral exprime ses remerciements aux membres du conseil sortant pour le travail accompli avec esprit de service et dévouement dans ces dernières années. En ce qui concerne le nouveau conseil d’administration, on souhaiterait souligner que la nomination a été faite, légitimement et en pleine autonomie, par le Gouvernement Régional, sans aucun passage ou confrontation préalable de nature politique dans le Mouvement. L’Union Valdôtaine exprime sa gratitude aux nouveaux membres du conseil d’administration pour la disponibilité donnée au service de la communauté dans un moment très difficile de l’économie Valdôtaine et leur souhaite ses meilleurs vœux de bon travail. Le Comité Fédéral

partager

le coin du président25 Avril 2020 - 17:53

La Liberté outragée La Liberté outragée Soixante-quinze ans de liberté. Aujourd’hui nous tenons tous banalement pour acquis même les valeurs les plus importants pour notre vie et pour notre société. Les passages dramatiques qui ont porté nos grands-parents à conquérir la liberté pour nous tous doivent, au contraire, rester bien ancrés au centre de nos esprits, pour que nous soyons à même de transmettre aux futures générations, comme nos grands-pères l’ont fait avec nous, le danger de l’épanouissement de courants enracinés sur la haine et les peurs. Les pires des totalitarismes sont surgis de la haine. Pouvons-nous être sûrs que ce type de danger, évidemment sous des formes différentes, ne soit plus parmi nous ? Le 25 avril 1945 la folie meurtrière de la dictature nazi-fasciste a été éradiquée de notre pays et des nouveaux parcours de démocratie - dès ce moment - sont finalement partis : la vie républicaine, notre Constitution et pour nous Valdôtains, le parcours compliqué de notre Autonomie et de notre Statut Spécial évidemment. Rien ne serait comme nous le vivons aujourd’hui, sans ce 25 avril d’il y a 75 ans. Notre liberté est née de la Résistance. Ce ne sont pas seulement les libertés sociales et d’expression démocratique qui sont surgies de ce moment historique, mais également nos libertés personnelles, aspect que nous avons tendance à sous-estimer avec facilité. Notre liberté de parole et d’expression n’est, justement, jamais mise en cause, même s’il faudrait se rappeler que, encore de nos jours, existent des pays au monde où la liberté de pensée n’est pas tout à fait donnée. Je pense par exemple au domaine, si cher pour nous, des réseaux sociaux et des limitations que de nombreux pays appliquent encore aujourd’hui. Par contre, je crois que dans notre moderne société occidentale on est souvent penchés, surtout dans le monde virtuel dans lequel notre liberté est apparemment surdouée, plutôt sur nous-même que sur le monde qui nous entoure, et nous outrageons cette liberté qui nous est donnée, au nom de notre frénésie d’apparaître mieux de ce que l’on est. Tout cela dans le domaine de la politique devient tout particulièrement angoissant. Le web est plein de gens prêts à mettre les pieds sur la tête du voisin pour apparaître plus haut et plus fort, même si cela signifie l’étouffer dans la boue, ou plutôt encore semer des mensonges pour apparaître meilleur de l’adversaire. Si l’on connaîtrait la vraie valeur de la liberté et le prix payé pour la conquérir, on pourrait être tous plus respectueux de la liberté, surtout d’autrui. Vive la Vallée d’Aoste libre ! Erik Lavevaz

partager

Politique17 Avril 2020 - 15:12

Communiqué de presse Communiqué de presse Il Comité Fédéral dell’Union Valdôtaine riunitosi, in via telematica, nella serata di giovedi 16 aprile, ha analizzato lo stato dell’arte della crisi in Valle d’Aosta, l’analisi ha riguardato l’aspetto sanitario ma anche il profilo economico e sociale che ad oggi diventa la vera nuova sfida da fronteggiare nei prossimi mesi. La situazione sanitaria ad oggi dipende ancora dal lock down. Preso atto del lento ma positivo avvicinamento al "plafond” della curva dei nuovi contagi, raggiunta con grandi sforzi del personale sanitario e di tutti i valdostani, il Comité sottolinea come occorra, pur senza abbassare in nessun modo la guardia e l’attenzione sulla situazione epidemiologica e garantendo tutte le misure sanitarie di profilassi, un progressivo ritorno alla normalità. In particolare è necessario permettere il riavvio delle piccole attività agricole negli orti e nelle vigne, anche a livello amatoriale, attività fondamentali per la gestione e la cura del territorio Valdostano. Indispensabile, anche per avviare la ripresa economica della nostra Regione, permettere ai piccoli artigiani, soprattutto a chi lavora da solo, e ai piccoli cantieri fino a 4-5 persone, di poter riprendere la propria attività. Sul piano dell’attività legislativa legata alle iniziative anticrisi, un importante passo sarà l’approvazione in Consiglio Valle della seconda misura anticrisi, che metterà in circolazione 25 milioni di euro per famiglie ed imprese Valdostane. Questa misura, che segue la legge approvata di recente, non è certo sufficiente per coprire le innumerevoli necessità del tessuto economico generate dalla grave pandemia in atto, soprattutto in prospettiva futura. Non solo occorre lavorare da subito ad una misura più strutturale con i fondi che saranno messi a disposizione dall’avanzo di amministrazione 2019, ma occorre una revisione completa del bilancio di previsione 2020-2022 per riallocare le risorse in funzione della ripresa economica. Questo perché, a causa della crisi, sono mutate radicalmente le esigenze e le priorità della Valle d’Aosta inoltre, in funzione dei vincoli imposti dall’ordinaria amministrazione che si protrarrà fino in autunno, non sarà possibile mettere in atto gli investimenti e le numerose iniziative preventivate nel documento programmatorio. Il Comité ritiene urgente, come già esplicitato nel comunicato del 25 marzo e lo rilancia in maniera netta, la costituzione del patto per la ripresa, un gruppo di lavoro per dare un supporto tecnico alla politica e per assicurare le risposte veloci e concrete di cui la Valle d’Aosta ha bisogno in questo momento.

partager

Nos douleurs 16 Avril 2020 - 15:09

Décès de M. Gilbert NEYROZ Décès de M. Gilbert NEYROZ Aujourd’hui nous a quitté M. Gilbert Neyroz, déjà syndic adjoint et syndic de Torgnon de 2008 à 2010 et Président honoraire de la section de l’Union Valdôtaine de Torgnon. Administrateur passionné, amoureux de son pays et de ses montagnes, Unioniste inébranlable et convaincu, quitte son fils Giuliano avec son épouse Laura et ses petits-enfants bien-aimés Luca, Chiara et Erika. La communauté de Torgnon retombe dans le deuil pour la perte d’un administrateur communal seulement quelque jour après le décès de M. Livio Perrin. Le Président, le comité fédéral et toute la famille unioniste partagent la peine de Giuliano, de sa famille et de la communauté de Torgnon en ce triste moment et expriment les plus sincères condoléances.

partager

le coin du président La nuit de la lumière Je suis sûr qu’on se souviendra tous de ce temps de Carême, une longue période de pénitence et, hélas, pour de nombreux Valdôtains, de souffrance et de douleur. La plupart des familles Valdôtaines ont été touchées par ce petit virus sournois qui nous a fait changer habitudes, qui nous a fait sentir tous plus vulnérables et plus seuls, un être invisible qui nous a fait percevoir les personnes que nous rencontrons, parfois même nos proches, comme une possible menace pour notre santé. Un danger qui concerne surtout les plus vulnérables, les plus silencieux de nos générations, qui sont hospitalisés et qui partent sans la caresse, voire même pas le regard d’une personne aimée. On a défini tout cela, avec juste raison, la maladie de la solitude. Pour beaucoup de Valdôtains cette carême n’est pas terminée avec le début du triduum pascal, mais continuera encore pour quelque temps. Il ne nous est pas donné de savoir si encore pendant des semaines ou des mois, mais tout cela finira ! Nos opérateurs sanitaires, nos infirmiers, nos médecins, mais surtout nos malades et leurs familles retrouveront, bientôt, leur vie habituelle. Jusqu'à ce moment on devra tous ensembles, chacun pour son propre rôle et ses propres compétences, travailler pour en sortir dans les plus brefs délais. Il faut aussi ajouter que nous avons devant nous une crise économique et sociale qui sera à gérer avec force et efficacité, et la politique devra être à la hauteur de la situation sans précédents. La fête de Pâques est le moment qui représente, par définition même, un passage: pour la fête juive entre l’esclavage et la liberté, en rappelant la sortie des israélites d’Egypte, pour nous chrétiens le passage de la mort à la vie, le moment de la libération par rapport au péché. La nuit entre le Samedi Saint et le Dimanche de Pâques est pour nous chrétiens la nuit la plus sainte de l’année, le moment ou la lumière vainc les ténèbres, la nuit la plus lumineuse. Je souhaite à vous tous de retrouver cette lumière dans vos esprits dans cette fête de Pâques et à tous nos malades et au personnel de santé des souhaits tout particulier pour que cette lumière puisse arriver très vite. Erik Lavevaz Nos douleurs Condoléances Nous vivons des jours très tristes, nous avons perdu des amis et des grands-parents, ce petit virus invisible nous a enlevé le regard de beaucoup de proches. Les condoléances les plus sincères de la part du Président, des organes du Mouvement et des employés arrivent à toutes les familles Unionistes et Valdôtaines qui ont eu des deuils en ces jours difficiles. Autour de nous #AndràTuttoBene parce que nous le ferons #ENSEMBLE Chers Valdôtains et chères Valdôtaines, à partir d'aujourd'hui toute l'Italie est entrée dans la "zone rouge", avec la publication du décret sur la Gazzetta officielle; afin de sauvegarder la santé de toute notre communauté, les règles suivantes entrent en vigueur: Il est possible de quitter votre domicile uniquement pour le travail, pour des raisons de santé, en cas d'urgence. Les événements sportifs et les spectacles sont suspendus. Les restaurants et bars seront ouverts de 6h00 à 18h00. Toutes les activités des gymnases, piscines et spas, centres culturels et récréatifs sont suspendues. Les écoles resteront fermées jusqu'au 3 avril 2020. C'est un grand effort mais ... #AndràTuttoBene parce que nous le ferons #ENSEMBLE .   Politique Communiqué de presse L’Union Valdôtaine, au cours d’une réunion du Conseil Fédéral débattue et participée, avec  un débat ouvert à toute confrontation et à toute analyse, a confirmé sa position par rapport à la  résolution de la crise régionale. Bien que quelqu’un veuille faire passer le message d’une  décisionprise à la hâte, impulsive ou, pire encore, fruit d’un règlement de comptes interne, la position du  Mouvement vient plutôt d’une attitude cohérente et d’une analyse concrète et réelle de la situation  politique Valdôtaine. La ligne actuelle de l’Union Valdôtaine surgit de l’analyse d’une période très tourmenté. Sans  aller trop loin, il suffit de rappeler la naissance du gouvernement Fosson en décembre 2018, qui  avait été objet d’une confrontation serrée à l’intérieur des organes du Mouvement et qui  avait eule feu vert avec difficulté. Le Mouvement avait des doutes légitimes sur l’efficacité d’une énième  majorité à 18 conseillers. Finalement, le successif soi-disant « accord administratif » avec Rete Civica  de l’été 2019, avec l’immobilisme mal dissimulé conséquent, avait déjà fait mûrir la position actuelle  de l’Union Valdôtaine. Comme on a souligné plusieurs fois pendant les dernières semaines, c’est dégoutant de voir  que dans la politique actuelle la cohérence semble presque une cause à expier. En tout état de cause  évidemment notre Mouvement ne vit pas sur des positions préconçues et on est à même d’analyser  les situations et, le cas échéant ou les situations évoluent, de changer d’avis sur les décisions prises.  Hélas la situation politique n’est pas allée vers des directions de stabilité nécessaires pour gouvernernotre Région. D’autres tentatives pour des nouvelles majorités, qui n’ont d’ailleurs eu aucun résultat  pendant plus d’une année, n’auraient porté à rien d’autre que prolonger l’immobilisme et retarder  les réponses concrètes que tout le monde attend. L’Union Valdôtaine se penche, marchant la tête haute et avec confiance, vers les prochaines  élections communales et régionales, avec l’objectif de mettre en œuvre le mandat du dernier  Congrès, en particulier d’arrêter l’avancée de la Lega de Salvini en Vallée d’Aoste.
2 X mille

agenda

twitter

vidéos

images

2016 Rencontres sul le territoire

2015 Congrès des 3 et 4 octobre

Union Valdôtaine

29, avenue des Maquisards - 11100 Aoste
TÉL +39 0165 235181
E-MAIL siegecentral@unionvaldotaine.org
PEC unionvaldotaine@legalmail.it
PI 80007410071