Rédaction

Mise à jour 19 mai 2020 - 18:58

Union Valdôtaine, le mouvement en ligne

le coin du président25 Avril 2020 - 17:53

La Liberté outragée La Liberté outragée Soixante-quinze ans de liberté. Aujourd’hui nous tenons tous banalement pour acquis même les valeurs les plus importants pour notre vie et pour notre société. Les passages dramatiques qui ont porté nos grands-parents à conquérir la liberté pour nous tous doivent, au contraire, rester bien ancrés au centre de nos esprits, pour que nous soyons à même de transmettre aux futures générations, comme nos grands-pères l’ont fait avec nous, le danger de l’épanouissement de courants enracinés sur la haine et les peurs. Les pires des totalitarismes sont surgis de la haine. Pouvons-nous être sûrs que ce type de danger, évidemment sous des formes différentes, ne soit plus parmi nous ? Le 25 avril 1945 la folie meurtrière de la dictature nazi-fasciste a été éradiquée de notre pays et des nouveaux parcours de démocratie - dès ce moment - sont finalement partis : la vie républicaine, notre Constitution et pour nous Valdôtains, le parcours compliqué de notre Autonomie et de notre Statut Spécial évidemment. Rien ne serait comme nous le vivons aujourd’hui, sans ce 25 avril d’il y a 75 ans. Notre liberté est née de la Résistance. Ce ne sont pas seulement les libertés sociales et d’expression démocratique qui sont surgies de ce moment historique, mais également nos libertés personnelles, aspect que nous avons tendance à sous-estimer avec facilité. Notre liberté de parole et d’expression n’est, justement, jamais mise en cause, même s’il faudrait se rappeler que, encore de nos jours, existent des pays au monde où la liberté de pensée n’est pas tout à fait donnée. Je pense par exemple au domaine, si cher pour nous, des réseaux sociaux et des limitations que de nombreux pays appliquent encore aujourd’hui. Par contre, je crois que dans notre moderne société occidentale on est souvent penchés, surtout dans le monde virtuel dans lequel notre liberté est apparemment surdouée, plutôt sur nous-même que sur le monde qui nous entoure, et nous outrageons cette liberté qui nous est donnée, au nom de notre frénésie d’apparaître mieux de ce que l’on est. Tout cela dans le domaine de la politique devient tout particulièrement angoissant. Le web est plein de gens prêts à mettre les pieds sur la tête du voisin pour apparaître plus haut et plus fort, même si cela signifie l’étouffer dans la boue, ou plutôt encore semer des mensonges pour apparaître meilleur de l’adversaire. Si l’on connaîtrait la vraie valeur de la liberté et le prix payé pour la conquérir, on pourrait être tous plus respectueux de la liberté, surtout d’autrui. Vive la Vallée d’Aoste libre ! Erik Lavevaz

partager

Politique17 Avril 2020 - 15:12

Communiqué de presse Communiqué de presse Il Comité Fédéral dell’Union Valdôtaine riunitosi, in via telematica, nella serata di giovedi 16 aprile, ha analizzato lo stato dell’arte della crisi in Valle d’Aosta, l’analisi ha riguardato l’aspetto sanitario ma anche il profilo economico e sociale che ad oggi diventa la vera nuova sfida da fronteggiare nei prossimi mesi. La situazione sanitaria ad oggi dipende ancora dal lock down. Preso atto del lento ma positivo avvicinamento al "plafond” della curva dei nuovi contagi, raggiunta con grandi sforzi del personale sanitario e di tutti i valdostani, il Comité sottolinea come occorra, pur senza abbassare in nessun modo la guardia e l’attenzione sulla situazione epidemiologica e garantendo tutte le misure sanitarie di profilassi, un progressivo ritorno alla normalità. In particolare è necessario permettere il riavvio delle piccole attività agricole negli orti e nelle vigne, anche a livello amatoriale, attività fondamentali per la gestione e la cura del territorio Valdostano. Indispensabile, anche per avviare la ripresa economica della nostra Regione, permettere ai piccoli artigiani, soprattutto a chi lavora da solo, e ai piccoli cantieri fino a 4-5 persone, di poter riprendere la propria attività. Sul piano dell’attività legislativa legata alle iniziative anticrisi, un importante passo sarà l’approvazione in Consiglio Valle della seconda misura anticrisi, che metterà in circolazione 25 milioni di euro per famiglie ed imprese Valdostane. Questa misura, che segue la legge approvata di recente, non è certo sufficiente per coprire le innumerevoli necessità del tessuto economico generate dalla grave pandemia in atto, soprattutto in prospettiva futura. Non solo occorre lavorare da subito ad una misura più strutturale con i fondi che saranno messi a disposizione dall’avanzo di amministrazione 2019, ma occorre una revisione completa del bilancio di previsione 2020-2022 per riallocare le risorse in funzione della ripresa economica. Questo perché, a causa della crisi, sono mutate radicalmente le esigenze e le priorità della Valle d’Aosta inoltre, in funzione dei vincoli imposti dall’ordinaria amministrazione che si protrarrà fino in autunno, non sarà possibile mettere in atto gli investimenti e le numerose iniziative preventivate nel documento programmatorio. Il Comité ritiene urgente, come già esplicitato nel comunicato del 25 marzo e lo rilancia in maniera netta, la costituzione del patto per la ripresa, un gruppo di lavoro per dare un supporto tecnico alla politica e per assicurare le risposte veloci e concrete di cui la Valle d’Aosta ha bisogno in questo momento.

partager

le coin du président11 Avril 2020 - 19:14

La nuit de la lumière La nuit de la lumière Je suis sûr qu’on se souviendra tous de ce temps de Carême, une longue période de pénitence et, hélas, pour de nombreux Valdôtains, de souffrance et de douleur. La plupart des familles Valdôtaines ont été touchées par ce petit virus sournois qui nous a fait changer habitudes, qui nous a fait sentir tous plus vulnérables et plus seuls, un être invisible qui nous a fait percevoir les personnes que nous rencontrons, parfois même nos proches, comme une possible menace pour notre santé. Un danger qui concerne surtout les plus vulnérables, les plus silencieux de nos générations, qui sont hospitalisés et qui partent sans la caresse, voire même pas le regard d’une personne aimée. On a défini tout cela, avec juste raison, la maladie de la solitude. Pour beaucoup de Valdôtains cette carême n’est pas terminée avec le début du triduum pascal, mais continuera encore pour quelque temps. Il ne nous est pas donné de savoir si encore pendant des semaines ou des mois, mais tout cela finira ! Nos opérateurs sanitaires, nos infirmiers, nos médecins, mais surtout nos malades et leurs familles retrouveront, bientôt, leur vie habituelle. Jusqu'à ce moment on devra tous ensembles, chacun pour son propre rôle et ses propres compétences, travailler pour en sortir dans les plus brefs délais. Il faut aussi ajouter que nous avons devant nous une crise économique et sociale qui sera à gérer avec force et efficacité, et la politique devra être à la hauteur de la situation sans précédents. La fête de Pâques est le moment qui représente, par définition même, un passage: pour la fête juive entre l’esclavage et la liberté, en rappelant la sortie des israélites d’Egypte, pour nous chrétiens le passage de la mort à la vie, le moment de la libération par rapport au péché. La nuit entre le Samedi Saint et le Dimanche de Pâques est pour nous chrétiens la nuit la plus sainte de l’année, le moment ou la lumière vainc les ténèbres, la nuit la plus lumineuse. Je souhaite à vous tous de retrouver cette lumière dans vos esprits dans cette fête de Pâques et à tous nos malades et au personnel de santé des souhaits tout particulier pour que cette lumière puisse arriver très vite. Erik Lavevaz

partager

Nos douleurs 10 Avril 2020 - 19:12

Condoléances Condoléances Nous vivons des jours très tristes, nous avons perdu des amis et des grands-parents, ce petit virus invisible nous a enlevé le regard de beaucoup de proches. Les condoléances les plus sincères de la part du Président, des organes du Mouvement et des employés arrivent à toutes les familles Unionistes et Valdôtaines qui ont eu des deuils en ces jours difficiles.

partager

Autour de nous 10 Mars 2020 - 12:18

#AndràTuttoBene parce que nous le ferons #ENSEMBLE #AndràTuttoBene parce que nous le ferons #ENSEMBLE Chers Valdôtains et chères Valdôtaines, à partir d'aujourd'hui toute l'Italie est entrée dans la "zone rouge", avec la publication du décret sur la Gazzetta officielle; afin de sauvegarder la santé de toute notre communauté, les règles suivantes entrent en vigueur: Il est possible de quitter votre domicile uniquement pour le travail, pour des raisons de santé, en cas d'urgence. Les événements sportifs et les spectacles sont suspendus. Les restaurants et bars seront ouverts de 6h00 à 18h00. Toutes les activités des gymnases, piscines et spas, centres culturels et récréatifs sont suspendues. Les écoles resteront fermées jusqu'au 3 avril 2020. C'est un grand effort mais ... #AndràTuttoBene parce que nous le ferons #ENSEMBLE .  

partager

Politique14 Février 2020 - 14:00

Communiqué de presse Communiqué de presse L’Union Valdôtaine, au cours d’une réunion du Conseil Fédéral débattue et participée, avec  un débat ouvert à toute confrontation et à toute analyse, a confirmé sa position par rapport à la  résolution de la crise régionale. Bien que quelqu’un veuille faire passer le message d’une  décisionprise à la hâte, impulsive ou, pire encore, fruit d’un règlement de comptes interne, la position du  Mouvement vient plutôt d’une attitude cohérente et d’une analyse concrète et réelle de la situation  politique Valdôtaine. La ligne actuelle de l’Union Valdôtaine surgit de l’analyse d’une période très tourmenté. Sans  aller trop loin, il suffit de rappeler la naissance du gouvernement Fosson en décembre 2018, qui  avait été objet d’une confrontation serrée à l’intérieur des organes du Mouvement et qui  avait eule feu vert avec difficulté. Le Mouvement avait des doutes légitimes sur l’efficacité d’une énième  majorité à 18 conseillers. Finalement, le successif soi-disant « accord administratif » avec Rete Civica  de l’été 2019, avec l’immobilisme mal dissimulé conséquent, avait déjà fait mûrir la position actuelle  de l’Union Valdôtaine. Comme on a souligné plusieurs fois pendant les dernières semaines, c’est dégoutant de voir  que dans la politique actuelle la cohérence semble presque une cause à expier. En tout état de cause  évidemment notre Mouvement ne vit pas sur des positions préconçues et on est à même d’analyser  les situations et, le cas échéant ou les situations évoluent, de changer d’avis sur les décisions prises.  Hélas la situation politique n’est pas allée vers des directions de stabilité nécessaires pour gouvernernotre Région. D’autres tentatives pour des nouvelles majorités, qui n’ont d’ailleurs eu aucun résultat  pendant plus d’une année, n’auraient porté à rien d’autre que prolonger l’immobilisme et retarder  les réponses concrètes que tout le monde attend. L’Union Valdôtaine se penche, marchant la tête haute et avec confiance, vers les prochaines  élections communales et régionales, avec l’objectif de mettre en œuvre le mandat du dernier  Congrès, en particulier d’arrêter l’avancée de la Lega de Salvini en Vallée d’Aoste.

partager

Sénat FRANA DI QUINCINETTO, APPELLO DI LANIÈCE AL MINISTRO DE MICHELI: UNO STATO D’EMERGENZA PER L’A5 Nel Question Time di giovedì 13 febbraio in Senato il senatore Albert Lanièce si è rivolto direttamente alla Ministra delle Infrastrutture e dei Trasporti, Paola De Micheli per valutare seriamente la dichiarazione dello stato d’emergenza per fronteggiare il gravissimo problema della frana e della messa in sicurezza della A5 ad altezza Quincinetto.  La risposta all'interrogazione è stata positiva: la Ministra De Micheli ha annunciato l’avvio dei lavori per un sistema paramassi nel tratto della A5 ad altezza Quincinetto interessato dal problema della frana, ma anche che è in corso la valutazione per dichiarare lo stato d’emergenza, al fine di velocizzare le opere di messa in sicurezza autostradale. Per Albert Lanièce, "Da parte delle amministrazioni regionali di Valle d’Aosta e Piemonte e soprattutto da parte del Sindaco di Quincinetto c’è grande attenzione sul problema, ma il punto vero è che le istituzioni nazionali devono capire che si tratta di una questione non urgente, ma urgentissima.” Prosegue il Senatore: "Io non voglio neppure immaginare cosa potrebbe accadere se mezzo milione di metri cubi di roccia cadessero sull’autostrada del Monte Bianco, magari di domenica, quando dalla Valle d’Aosta scende un flusso ininterrotto di auto per 4-5 ore di fila.” "E tutto questo senza dimenticarsi che la A5 è l’unica arteria stradale che collega la nostra regione al resto d’Italia e l’Italia alla Francia. I vari blocchi della circolazione già hanno prodotto delle ripercussioni economiche, che rischiano di crescere sempre di più se la situazione non verrà affrontata con la massima decisione.” Nos joies Naissance de Léonie Belley Fognier La section de l’Union Valdôtaine de Aymavilles  a le plaisir de vous faire part de la naissance de la petite LEONIE de Loredana et de Alessandro Belley Fognier, Président de la Section. La section et le Mouvement présentent les plus vives félicitations aux parents,aux grands frères André Samuel et Javier,  aux grand-parents Elio et Piera,  et les vœux de prospérité à la petite Léonie. Vie de l'Union Communiqué de Presse Alcune precisazioni si rendono necessarie a seguito delle dichiarazioni di Emily Rini,relativamente alla procedura avviata dall’Union Valdôtaine per il recupero di crediti maturati nellalegislatura precedente. Va innanzi tutto premesso che non era intenzione del Comité Fédéral aumentare le tensioniin questo momento delicato della politica valdostana. Il procedimento, avviato nell’autunno scorso,ha avuto naturali sviluppi in questi giorni, senza che la cosa fosse controllata dal Movimento. Si vuole anche sottolineare che non era in nessun modo intenzione del Movimento alzare itoni con la sig. Emily Rini, tuttavia non intendiamo ricevere lezioni di etica politica, da chi non è unesempio di coerenza, e soprattutto da chi, parlando di operazione squallida, dovrebbe ricordarsiche, dopo aver usato il nostro Movimento per essere eletta per la terza volta, ha pensato bene diabbandonare l’Union Valdôtaine, prima ancora della convalida della sua elezione. PeraltroMovimento il nostro che, notoriamente, prevedeva già nel suo statuto il limite dei 3 mandati.Il procedimento di cui si è parlato, che il Movimento ha deciso di intraprendere adottobre/novembre, è relativo a crediti che il movimento ha maturato nella scorsa legislatura, per iquali Rini si era impegnata a regolarizzare la sua posizione prima della sua candidatura alle elezioniregionali 2018. Quindi appare quanto meno inopportuno e fuori luogo parlare di ritorsione omettere in mezzo alla discussione aspetti politici che nulla hanno a che vedere con la questione. Sitratta piuttosto di un atto dovuto che sarebbe andato avanti ovviamente a prescindere dalle sceltepersonali fatte. L’accordo sottoscritto nel maggio 2018 è un’eccezione che è stata concessa solo a Rini (altricandidati avevano una parte dell’indennità bloccata ma avevano onorato gli impegni precedenti)proprio per venirle incontro, a seguito delle note vicende della Corte dei Conti, e permetterle diessere candidata nella lista dell’Union Valdôtaine. A questo scopo non si è preteso che la posizionevenisse regolarizzata prima della candidatura, come prevede il nostro statuto, ma si è accettato, invia del tutto eccezionale, un impegno a saldare il debito in seguito, con un accordo sottoscrittodavanti ad un notaio. Dopo quasi due anni, dopo che il Movimento ha tentato la via bonaria, con proposta dirateizzazioni, senza risultato, si è deciso che era ormai un preciso DOVERE del Comité Fédéral farvalere i diritti del movimento per via formale, per rispetto del Movimento stesso e di tutti i suoiiscritti e amministratori che onorano gli impegni assunti. Può essere questa ritenuta una vileritorsione? Apprendiamo dalla stampa della buona volontà della sig.ra Rini di saldare quanto dovuto, quindisperiamo che anche rispetto agli impegni assunti per la presente legislatura l’interessata verserà gliimporti che si è impegnata a riconoscere al Movimento all’atto della sua candidatura, senzacostringere l’Union Valdôtaine ad ulteriori azioni legali. Rassicuriamo inoltre l’interessata che leposizioni debitorie di altri eletti sono al vaglio del nostro legale, in base ai titoli in nostro possesso,ma che la posizione oggetto del presente provvedimento è del tutto eccezionale e senza precedenti. Per quanto riguarda i riferimenti ai contributi volontari versati al Movimento da amministratori disocietà, innanzi tutto non si capisce quale sia il nesso con l'oggetto in questione, essendo nomine dicompetenza del Governo Regionale, che devono essere fatte nel rispetto della normativa vigenteindicando persone che hanno i requisiti previsti, sulle quali il movimento non ha mai interferito edelle quali non si è mai neanche parlato nel Comité Fédéral. A differenza dei candidati alle elezioniregionali, che sottoscrivono un impegno formale a contribuire al sostentamento del movimento,per le altre cariche assunte da iscritti all'Union Valdôtaine che prevedono un'indennità, questorimane tuttavia un obbligo morale stabilito dall'articolo 9 e dall’articolo 27 del nostro statuto,articoli che la sig.ra Rini sicuramente conosce, essendo stata tanti anni nella famiglia Unionista. Qualcuno può forse essere stupito dal fatto che ci sia qualche iscritto al proprio movimento checrede nei principi dello stesso e che onora i propri impegni, e non usa lo stesso esclusivamente comeun comitato elettorale. Fortunatamente nell'Union Valdôtaine, come in tutti gli altri movimenti,esiste anche questo. Vie de l'Union Communiqué de Presse Le Comité Fédéral de l’Union Valdôtaine, réuni dans la soirée de hier, mercredi 8 janvier, Ayant pris acte que le débat politique pour trouver une convergence pour l’approbation dubudget 2020 est en plein essor, objectif qui reste le premier et incontournable, notamment aussiconformément aux adresses du Conseil Fédéral du 23 décembre ; En considérant que, conformément aux statuts du Mouvement, les mesures disciplinairessont de compétence du Conseil Fédéral ; A décidé de renvoyer le Conseil Fédéral prévu pour vendredi prochain, pour avoir unesituation plus claire de l’évolution politique et également pour ne pas hausser les polémiques autourdu Mouvement dans ce moment très délicat pour la politique Valdôtaine, tout en maintenant uneattitude sévère sur les mesures à prendre pour les deux élus. Le Comité Fédéral, sur l’éventualité d’un gouvernement qui puisse accompagner la Valléed’Aoste aux élections, ne s’exprime pas pour l’instant et relance la ligne du Conseil Fédéral. Le caséchéant une proposition sera faite dans ce sens, les organes du Mouvement seront convoqués pours’exprimer.
2 X mille

agenda

twitter

vidéos

images

2016 Rencontres sul le territoire

2015 Congrès des 3 et 4 octobre

Union Valdôtaine

29, avenue des Maquisards - 11100 Aoste
TÉL +39 0165 235181
E-MAIL siegecentral@unionvaldotaine.org
PEC unionvaldotaine@legalmail.it
PI 80007410071