Rédaction

Le Peuple Valdôtain

Mise à jour 19 jui 2018 - 13:50

Union Valdôtaine, le mouvement en ligne

Home Nouvelles Recherche

Chercher dans les nouvelles

CHERCHER

MERCREDI 27 juin 2018

12:19 Et maintenant... Politique Et maintenant... Mardi 26 juin, a eu lieu la première séance du nouveau Conseil de la Vallée pour la législature 2018 – 2023. Elle sera certainement rappelée et mentionnée pour différentes raisons. La première concerne l’état de fragmentation politique, ressortie du vote, qui voit la présence de 9 forces politiques au Conseil de la Vallée. Cela a obligé à chercher des solutions numériquement faibles en essayant de faire cohabiter des pensées variées. La conséquence ne pourra qu’être celle d’une instabilité comme celle qui s’était produite dans la XIVème législature, qui avait démarré, en 2013, avec la même faiblesse numérique d’une majorité à 18. En 2013 ce résultat était le fruit de la coalition SA – UV. Cette fois pour arriver à 18 ont du s’allier 5 forces politiques (Lega, Alpe, Mouv, SA, PNV), mais cela ne suffisant pas elles ont dû faire recours au vote d’un(e) rescapé(e) de l’Union Valdôtaine. Il est évident qu’un pot pourri de ce genre aura du mal à coordonner des visions qui sont nettement différentes et contrastantes sur différents thèmes, puisque le mandat que certaines forces politiques avaient demandé aux électrices et aux électeurs, n’était pas celui de se mêler à la tout va, avec n’importe qui. Mais dans peu de temps on a assisté à des rapides et époustouflantes trahisons du mandat des électeurs. Les promesses et les assurances, largement distribuées, lors de la campagne électorale, n’ont pas empêché de reprendre, sans hésiter, les mauvaises habitudes avec des opérations de transformisme. Une autre raisons qui portera à rappeler ce début de législature fait part des déclarations ambitieuses de la candidate à la Présidence de la Région avec son appel au changement. Les faits et les actions futures nous en diront de plus. Cependant il y lieu de signaler que ce changement annoncé est reparti exactement des contradictions du passé, à savoir la composition d’une majorité faible assemblée numériquement, mais largement hétérogène sous l’aspect politique. Cela a permis, aujourd’hui, à une force politique telle que la Lega de prendre la Bastille valdôtaine. Mais cela ne devrait pas faire oublier les thèmes sur lesquels ce parti a bâti ses chances électorales. Ce serait coupable, de la part de la politique et de l’opinion publique d’ignorer les idées et les aptitudes que la Lega décline chaque jour en Italie et en Europe. Il y de quoi être préoccupés des positions et des décisions que son chef, M. Salvini, décline à chaque moment. Cela ne devrait laisser tranquille personne. Quelque cri d’alerte est en train de surgir par ci et par la. Mais, pour le moment, tout reste encore dans un calme apparent, qui cache cependant le risque d’une dérive autoritaire qui a déjà démontré vouloir se prendre aux aspects de la tolérance, des libertés individuelles, des cultures et des Peuples. Le Val d’Aoste ne peut certainement pas imaginer d’être immunisé de ce virus. Ce qui préoccupe davantage est l’adhésion, un peu naïve, de ceux qui, tout en se professant autonomistes ont adhéré à ce projet. On leur souhaite de s’y soustraire pour ne pas reprendre les traces de ces Valdôtains qui, dans les années 30 du XXème siècle, furent enfin recrutés par le parti du Duce et en devinrent peu à des supporteurs. Avant que les épidémies éclatent il est bien de les prévenir, il s’agit d’une recommandation médicale qui serait bien d’appliquer à la politique, tout en étant conscient du fait, qu’une fois que les désastres se produisent à rien ne vaut de les justifier à postériori. Avant que ce soit trop tard on souhaite donc que quelqu’un ait la lucidité de caler une chaloupe de sauvetage, pour reprendre les rives du bon sens en vue du naufrage de cette législature. 11:43 Les interventions d'Auguste Rollandin et de Joel Farcoz au premier Conseil régional du 26 juin Conseil de la Vallée Les interventions d'Auguste Rollandin et de Joel Farcoz au premier Conseil régional du 26 juin L'intervention du Conseiller Auguste Rollandin lors de la première séance du 26 juin. Le Conseiller de l'UV Augusto Rollandin a dit que «ce programme contient des prémisses qui sont peu compréhensibles, voire contrastantes: si parla di correnti e di sistema in maniera poco chiara, così come ci si augura di tornare ad essere un'isola felice. È un po' che avevamo abbandonato l'idea dell'isola felice: noi volevamo essere nella situazione di parlare con tutti - francesi, svizzeri, piemontesi, … - in un'ottica di cooperazione e di inserimento nella macroregione che tiene conto della realtà alpina. Il y a des points qui ont déjà été réalisés, comme la réalisation de l'agrégation des remontées mécaniques. Il y a une demi-ligne sur la question de l'immigration: on voudrait comprendre ce que vous voulez faire, étant donné que pour Salvini il s'agit d'un thème à la une. Nous mesurerons votre capacité de donner des réponses réelles sur les différents thèmes qui intéressent la Vallée d'Aoste lorsqu'on discutera de projets de loi et d'actes administratifs. Là, on verra votre sens de responsabilité et votre travail. Aujourd'hui, nous ne pouvons que constater que, dans son ensemble, ce programme est décevant, car il n'indique aucune solution ni aucune perspective.» L'intervention du Conseiller Joël Farcoz dans le débat du premier Conseil régional du 26 juin. Le Conseiller de l'UV Joël Farcoz a parlé de «climat surréel de la nouvelle pseudo majorité, qui n'a pas la majorité des voix des Valdôtains. Vous parlez de discontinuité, mais les modifications sont minimales, surtout en matière d'organisation des Assessorats, qui suivent plutôt une logique de répartition. Non posso accettare che la candidata Presidente della Regione banalizzi l'importanza del francese riportandolo con un passaggio sentito come obbligatorio. Sono preoccupato per il continuo riferimento alla Lega di Salvini, che guarda alla Valle d'Aosta come ad una conquista. Spiace che i partiti autonomisti che hanno chiuso l'alleanza con Salvini gli abbiano di fatto consegnato la Valle pur di occupare qualche posto apicale. C'è un punto del programma che condivido: il rispetto di tutte le culture presenti in Valle d'Aosta e a questo proposito mi chiedo come mai la Lega di Salvini si sia rifiutata di sedersi attorno ad un tavolo con l'UV. Ascoltando la relazione esposta in Aula, sorge il dubbio che la Lega di Salvini non sia anti-italiana, ma anti-valdostana. L'Union Valdôtaine è innanzitutto un movimento culturale e, anche se sono stati fatti degli errori, la sua esistenza ha spesso coinciso con l'esistenza della Valle stessa. Ghiotto di potere, Salvini ha avviato il suo processo di colonizzazione politica anche nelle Regioni autonome, ma questo non piace a chi ha a cuore la Valle d'Aosta: questo governo della lupa e della poltrona non può essere la risposta ad una nuova Valle d'Aosta.» 11:38 L'intervention au premier Conseil de la Vallée du 26 juin du nouveau Chef de Groupe UV Renzo Testolin Conseil de la Vallée L'intervention au premier Conseil de la Vallée du 26 juin du nouveau Chef de Groupe UV Renzo Testolin Le Chef de groupe de l'UV Renzo Testolin est intervenu lors de la première séance du Conseil de la Vallée du 26 juin en début de législature. Renzo Testolin a affirmé: «Notre intention est celle de nous opposer à tout signal d'autoritarisme qui risque d'annuler les derniers 70 ans de l'histoire de la Vallée d'Aoste. Le fait de n'avoir pas voulu se rencontrer avec l'UV ce n'est pas la meilleure carte de visite pour qui aurait envie de gouverner la Vallée d'Aoste dans le futur; c'est plutôt une attitude qui démontre faiblesse et manque de respect envers les citoyens qui travaillent pour le bien de notre région. Spaventano i sedicenti partiti autonomisti che con faciloneria hanno lasciato le redini del futuro della nostra Valle nelle mani di un partito nazionale, animati solo da una pericolosa logica spartitoria. Dispiace veder cedere all'italico alleato l'Assessorato che racchiude in sé tutto il valore dello Statuto, delle nostre competenze primarie, del particolarismo della nostra cultura e della nostra anima. Fa paura la possibilità che questi nostri baluardi possano essere preda di ingordigie centraliste. L'auspicio che esprimiamo è che possano crearsi presupposti e prese di coscienza per dare centralità ad una visione autonomista reale, rinnovata nelle idee e nelle azioni, depositaria dei valori e delle nostre peculiarità. L'action des forces réellement autonomistes sera visée à la sauvegarde de notre identité et de toutes les conquêtes dont la Vallée d'Aoste a pu bénéficier grâce à 70 ans de bon gouvernement. On n'a pas la présomption de n'avoir pas commis des fautes, mais nous avons toujours cru dans nos origines, dans notre histoire, notre territoire, notre culture, nos gens.» 11:28 Le Groupe de l'UV au Conseil régional Conseil de la Vallée Le Groupe de l'UV au Conseil régional Début de législature 2018-2023 au Conseil de la Vallée. Le Groupe de l'Union Valdôtaine est composé par: Renzo Testolin, nouveau Chef de Groupe; Luca Bianchi, Vice Chef de Groupe; Mauro Baccega, Joël Farcoz, Augusto Rollandin, Marco Sorbara. 11:23 Luca Bianchi élu Vice Président du Conseil régional Conseil de la Vallée Luca Bianchi élu Vice Président du Conseil régional Lors de la séance du Conseil régional du 26 juin 2018 Luca Bianchi a été élu Vice Président du Conseil. Luca Bianchi est né à Aoste le 4 décembre 1967. Il est diplômé Géomètre. Il est Sapeur-pompier Volontaire depuis 1998. Il a été conseiller communal à Pollein (1990-2000), où il a été aussi Vice Syndic ( 2005-2010) et Syndic (2010-2013). Elu la première fois au Conseil de la Vallée en 2013 dans la liste de l’UV. Il a été Assesseur régional au Territoire et Environnement ( 2013-2017). Depuis le mois d’octobre 2017 il a été Président de la 3ème Commission du Conseil « Assetto del territorio ».

MARDI 26 juin 2018

10:59 Renzo Testolin est le Chef de Groupe de l'UV Conseil de la Vallée Renzo Testolin est le Chef de Groupe de l'UV Première séance du Conseil régional mardi 26 juin 2018. Au début de la législature 2018-2023 du Conseil de la Vallée Renzo Testolin a été élu Chef de groupe de l’Union Valdôtaine. Né à Aoste le 28 mars 1968, il habite Aymavilles. Diplômé expert-comptable, il est conseiller financier auprès d'un institut de crédit. Il a débuté son engagement politique et administratif dans sa commune de résidence où il a été élu Conseiller en 1995. De 2000 à 2005 il est nommé Assesseur à la culture et politiques sociales et de 2005 à 2010 il est élu à la charge de Vice-syndic d'Aymavilles. Il a aussi exercé les fonctions d'Assesseur au sein de la Communauté de montagne Grand-Paradis dans la période 2005-2010. Aux élections du 26 mai 2013, il est élu pour la première fois au Conseil régional sur la liste Union Valdôtaine, en obtenant 1590 voix. Conseiller régional il est membre du groupe de l’Union Valdôtaine du 1er juillet 2013. Dans le 27ème Gouvernement Valdôtain il a été Assesseur régional à l'agriculture et ressources naturelles du 8 juillet 2013 au 10 mars 2017. Membre de la II Commission « Affaires générales » 21 mars 2017 depuis le 17 octobre 2017, il a été Président de la dite Commission. Membre de la V Commission permanente - Services sociaux du 17 octobre 2017. Assesseur au budget, aux finances, au patrimoine et aux sociétés à participation régionale du 10 janvier 2018 30ème Gouvernement régional.

MARDI 19 juin 2018

14:04 Communiqué de Presse Jeunesse Communiqué de Presse La Jeunesse Valdôtaine PREND ACTE des résultats des élections régionales du 20 mai dernier, qui ont conduit l’UV à une victoire à la Phyrrus, ayant perdu la moitié des voix par rapport à 2013, tout en restant le premier parti. S’ÉTONNE face aux déclarations de M.me Rini, qui, quatrième élue dans la liste de l’Union Valdôtaine, vient d’exprimer sa volonté de quitter le Mouvement. SOULIGNE que ce comportement n’est pas respectueux de l’engagement pris avec les électeurs il y a un mois. CONSTATE que, si le mandat impératif demeure nul, ces changements de parti continuels, qui caractérisent la politique à tout niveau, sont moralement injustifiables et ne font qu’augmenter la haine pour la politique qui caractérise déjà nombre de citoyens. SOULIGNE que les électeurs qui ont donné confiance à M.me Rini ont voté la liste de l’Union Valdôtaine , sûrs, hélas, que les élus n’auraient pas changé de parti, vu l’engagement moral pris par tous les candidats de la liste UV. OBSERVE que la sortie de M.me Rini du Mouvement arrive seulement au début du troisième mandat consécutif, très probablement pour se sauver de l’interdiction du quatrième mandat, prévue par les Statuts de l’UV. PRÉSENTE la candidature de M.me Rini pour le Guinness des Records, catégorie : «Changement de parti avant la première séance d’une Assemblée législative » REMARQUE que la Lega-Salvini Premier, qui à Rome a inséré à l’intérieur du « Contratto di Governo » ce qui suit : "Occorre introdurre forme di vincolo di mandato per i parlamentari, per contrastare il sempre crescente fenomeno del trasformismo. Del resto, altri ordinamenti, anche europei, contengono previsioni volte a impedire le defezioni e a far sì che i gruppi parlamentari siano sempre espressione di forze politiche presentatesi dinanzi agli elettori”, au niveau régional se dit prête à créer un gouvernement grâce à l’apport déterminant d’une "trasformista”. SOUHAITE bonne chance à la coalition qui vient de naître, en espérant qu’elle puisse sauvegarder l’autonomie et donner des réponses au Peuple Valdôtain, sans qu’elle devienne un Gouvernement style « Prodi II », concentré seulement sur les vétos internes et sur le partage des places de pouvoir. RAPPELLE à M.me Rini que, si elle désire vraiment le changement à l’intérieur de l’UV, elle sera la bienvenue pour travailler avec tous ceux qui (JV comprise) croient qu’à travers un dialogue réel et une confrontation sincère on puisse finalement révolutionner le Mouvement. 11:20 Communiqué de Presse Politique Communiqué de Presse Le Comité fédéral et le groupe des élus de l’Union Valdôtaine, réunis conjointement à Aoste le 18 juin 2018, après avoir analysé la situation politique actuelle, réaffirment la nécessité d’agir pour aboutir à la formation d’un gouvernement régional fondé sur un programme sérieux et concret, partagé par les forces réellement autonomistes, en évitant les formules purement arithmétiques se basant sur les vétos et les exclusions préjudicielles. Les nouvelles récentes, que les media reportent, font par contre état de la tentative de créer une majorité faible, formée par des forces politiques extrêmement hétérogènes. L’Union Valdôtaine voit dans cette opération la volonté de bâtir un ramassis majoritaire, cherchant à faire cohabiter par force à son intérieur des positions politiques tout à fait antithétique, dans une optique visant la pure répartition du pouvoir. Le Comité fédéral et le groupe des élus prennent acte du fait que cette opération ne pourrait se tenir debout qu’en se fondant sur la décision, que les organes de presse du Mouvement ont apprise par la presse, d’Emily Rini d’abandonner l’union Valdôtaine, malgré les engagements qu’elle avait souscrits au moment de sa candidature. L’Union Valdôtaine estime que, dans cette phase de grave fragmentation politique, il est nécessaire d’assumer des responsabilités visant à assurer un projet politique sérieux, vaste et partagé, à même de garantir une stabilité effective à la Vallée d’Aoste.

LUNDI 18 juin 2018

09:33 Décès de M. Egidio BORRE Nos douleurs Décès de M. Egidio BORRE La Section de l’Union Valdôtaine de Arpuilles-Excenex à le chagrin de vous faire part du décès de M. Egidio BORRE, âgé de 64 ans. La section présente ses condoléances les plus émues à sa femme Mafalda Gentil, a ses enfants Jérémy, Joanne et Josette avec leurs familles, à ses parents Pietro et Eva, ainsi qu’à toute la famille.

VENDREDI 15 juin 2018

15:32 Comunicato Stampa Politique Comunicato Stampa E’ trascorso quasi un mese delle elezioni regionali del 20 maggio e una serie di veti incrociati e di distinguo non hanno ancora consentito la composizione di una maggioranza di governo per la Valle d’Aosta. Di fronte all’attuale fase di stallo, l’Union Valdôtaine auspica che la nuova legislatura possa iniziare regolarmente per consentire di operare, in tempi rapidi, su temi e dossier urgenti, le cui scadenze non sono rinviabili. E’ necessaria un’assunzione di responsabilità chiara da parte delle forze politiche, alle quali spetta il compito di confrontarsi per dare vita a una governabilità che possa dare risposte concrete a tutta la Comunità Valdostana. L’approssimarsi del 26 giugno, data di convocazione del primo Consiglio regionale della nuova legislatura, impone di trovare rapidamente delle intese che consentano di evitare dei rinvii che porterebbero ad una pericolosa fase di ingovernabilità. L’Union Valdôtaine ritiene indispensabile lavorare per cercare di superare i limiti dell’attuale frammentazione politica, andando al di là dell’attuale fase di impasse per scongiurare il pericolo di un ritorno alle urne. Allo stato delle cose l’Union Valdôtaine considera irrealistico e rischioso cercare di costruire maggioranze che si basino unicamente su calcoli aritmetici. Ritiene che sia invece indispensabile lavorare a delle intese che consentano di costituire una maggioranza sulla base di un’ampia condivisione programmatica. I principi dello Statuto Speciale di Autonomia sono i temi dai quali partire e attorno ai quali possono riunirsi le forze politiche che si riconoscono nei principi Autonomisti, Federalisti e dell’Autogoverno. In questo senso l’Union Valdôtaine ritiene che diverse sensibilità politiche possano lavorare, congiuntamente, alla costruzione di un progetto programmatico di legislatura per la Valle d’Aosta e propone quindi, alle forze politiche che vogliono condividere questo percorso, di operare in questo senso, in tempi rapidi, per dare una governabilità alla Valle d’Aosta e una solida prospettiva a medio e lungo termine all’intera Comunità valdostana. Aosta, lì 15 giugno 2018
2 X mille

agenda

twitter

vidéos

images

2016 Rencontres sul le territoire

2015 Congrès des 3 et 4 octobre

Union Valdôtaine

29, avenue des Maquisards - 11100 Aoste
TÉL +39 0165 235181
E-MAIL siegecentral@unionvaldotaine.org
PEC unionvaldotaine@legalmail.it
PI 80007410071