Rédaction

Le Peuple Valdôtain

Mise à jour 17 oct 2018 - 10:39

Union Valdôtaine, le mouvement en ligne

Home Nouvelles Recherche

Chercher dans les nouvelles

CHERCHER

MERCREDI 10 janvier 2018

17:00 Auguste Rollandin: nouveau chef de groupe Conseil de la Vallée Auguste Rollandin: nouveau chef de groupe Lors de la séance du Conseil de la Vallée du 10 janvier 2018 Auguste Rollandin a été nommé Chef de Groupe de l’Union Valdôtaine. Auguste Rollandin est né à Brusson le 13 juin 1949, où il est résident. Une longue militance au sein de l’Union Valdôtaine et l’assomption de fonctions importantes l’on vu protagoniste de la vie politique du val d’Aoste pendant plusieurs années remplissant de nombreuses fonctions administratives et politiques qui sont ci de suite résumées. Il est titulaire d’une maîtrise en médecine vétérinaire. Il a débute l'activité politique et administrative en 1975 avec son élection en tant que Syndic de Brusson. En 1978 il est élu pour la première fois au Conseil régional sur la liste de l'Union Valdôtaine et il est nommé Assesseur à la santé et à l’assistance sociale. Il confirme son élection au sein du Conseil de la Vallée au cours des législatures successives, en exerçant différentes fonctions administratives : Assesseur à l’agriculture, (1983-1984 et 1992) et Président du Gouvernement régional (1984-1990). De 1998 à 2001, il assume la Présidence de l'Union Valdôtaine. En mai 2001 il est élu Sénateur de la République. Il devient Président du groupe «Amis de la montagne» du Parlement et Vice-président de l’observatoire parlementaire sur le tourisme. En 2008, il est réélu au Conseil régional sur la liste de l'UV avec 13.907 préférences et il exerce les fonctions de Président de la Région pendant toute la XIIIe législature. Il a été confirmé Conseiller régional de la liste Union Valdôtaine aux élections du 26 mai 2013, en obtenant 10872 voix. Du 1èr juillet 2013 il est membre du Groupe de l’Union Valdôtaine au Conseil de la Vallée. Du 8 juillet 2013 au 10 mars 2017, il a été Président de la Région. Au cours de la XIV législature il remplit depuis le 10 janvier 2018 le rôle de Chef de groupe de l’Union Valdôtaine et il est membre de la Conférence des Chefs de groupe au sein du Conseil de la Vallée. 16:41 Renzo Testolin: nouveau Assesseur au budget, aux finances, au patrimoine et aux sociétés à participation régionale Conseil de la Vallée Renzo Testolin: nouveau Assesseur au budget, aux finances, au patrimoine et aux sociétés à participation régionale M. Renzo Testolin est le nouvel Assesseur au budget, aux finances, au patrimoine et aux sociétés à participation régionale dan le 30ème Gouvernement Valdôtain il a été élu lors de la séance du Conseil de la Vallée du 10 janvier 2018. Né à Aoste le 28 mars 1968, il habite Aymavilles. Diplômé expert-comptable, il est conseiller financier auprès d'un institut de crédit. Il a débuté son engagement politique et administratif dans sa commune de résidence où il a été élu Conseiller en 1995. De 2000 à 2005 il est nommé Assesseur à la culture et politiques sociales et de 2005 à 2010 il est élu à la charge de Vice-syndic d'Aymavilles. Il a aussi exercé les fonctions d'Assesseur au sein de la Communauté de montagne Grand-Paradis dans la période 2005-2010. Aux élections du 26 mai 2013, il est élu pour la première fois au Conseil régional sur la liste Union Valdôtaine, en obtenant 1590 voix. Conseiller régional il est membre du groupe de l’Union Valdôtaine du 1er juillet 2013. Dans le 27ème Gouvernement Valdôtain il a été Assesseur régional à l'agriculture et ressources naturelles du 8 juillet 2013 au 10 mars 2017. Membre de la II Commission « Affaires générales » 21 mars 2017 depuis le 17 octobre 2017, il a été Président de la dite Commission. Membre de la V Commission permanente - Services sociaux du 17 octobre 2017 Assesseur au budget, aux finances, au patrimoine et aux sociétés à participation régionale du 10 janvier 2018 30ème Gouvernement régional 16:17 Première intervention du Président du Conseil Farcoz Conseil de la Vallée Première intervention du Président du Conseil Farcoz Chères et chers collègues, Je prends la responsabilité d’assumer la Présidence de la Vallée à quelques mois de la fin de la Législature et je vous remercie pour votre confiance. Je remercie avant tout mon Mouvement, l’Union Valdôtaine et le groupe, qui m’ont proposé à cette charge prestigieuse, en particulier je remercie mes collègues Augusto Rollandin – chez qui le sens de responsabilités politique prévaut sur l’intérêt personnel – et David Follien – qui considère la continuité du travail un atout à valoriser. Un remerciement à l’ancien Président Andrea Rosset et à mes collègues du Bureau de Présidence pour leur travail et leurs contributions aux décisions. Permettez-moi de remercier aussi ceux qui n’ont pas votés pour moi : c’est l’expression du pluralisme de notre Assemblée et de la vitalité de notre démocratie. En tant que Président, il me revient la tâche de vous représenter toutes et tous. Je serai donc le garant de notre Institution et du travail de toute ses composantes, en ayant une attention constante à la distinction des rôles et des compétences, au nom d’une dignité institutionnelle commune. Certes, je suis conscient que ces derniers mois seront soutenus. Il seront soutenus dans le débats, en raison aussi des élections politiques et régionales auxquelles nous ferons face. Mais il seront aussi intenses en raison du travail que nous devons mener à terme. Mon souhait, c’est que nous arrivions à le faire dans le respect mutuel des uns des autres. Parfois nous avons des idées politiques différentes, nous avons des visions e des projets différents, mais nous devons jamais oublier que nous sommes les représentants de notre Peuple et de ses différences. Faisons en sorte que ces derniers mois soient le portrait d’une classe politique à l’écoute, loyale, responsable, respectueuse et solidaire. Ce serait la meilleure façon de célébrer les 70 ans de notre Statut spécial ainsi que de rappeler les pères fondateurs de notre Autonomie moderne. Cette Autonomie, dont le parcours n’a pas toujours été facile et qui s’est épanouie grâce à l’engagement politique de toutes les femmes et les hommes qui se sont succédés au cours de ces 70 ans. Cette Autonomie qui pour nous représente un modèle actif et responsable du système démocratique et que nous devons continuer à valoriser. Par des actions communes, en donnant aux valeurs et aux principes un prolongement tangible dans la vie des citoyennes et des citoyens valdôtains. Cette tangibilité qui est typique de notre civilisation valdôtaine : concrète comme la montagne, notre espace de vie. Un espace qui doit être nécessairement gouverné avec la vision des gens qui y vivent et qui sont quotidiennement appelés à réaliser le juste équilibre entre les exigences de développement et la nécessité de sauvegarder un environnement à la fois complexe et fragile. . 14:38 2018: deux rendez-vous importants nous attendent le coin du président 2018: deux rendez-vous importants nous attendent Cette année 2018 nous réservera deux rendez-vous importants sur le plan politique et administratif. D’ici peu nous serons appelés au vote pour les élections au Parlement italien. La législature qui suivra aura d’éléments d’extrême importance pour notre Pays d’Aoste. Tout en particulier il faudra régler, définitivement, les grands thèmes des rapports institutionnels et financiers entre la Vallée d’Aoste et l’Etat. La présence d’élus d’une aire Autonomiste et Fédéraliste, à l’intérieur du futur Parlement, sera indispensable pour atteindre de résultats positifs. Dans les mois à venir il y aura aussi le rendez-vous des élections régionales pour la formation du nouveau Conseil de la Vallée et de la majorité qui devra gouverner le Val d’Aoste dans les prochaines cinq années. Les Valdôtaines et les Valdôtains s’attendent une législature pouvant donner des réponses importantes et durables, soutenues par une action gouvernementale efficace. Cela ne sera possible qu’avec une majorité pouvant assurer la stabilité politique indispensable à toute action administrative. La législature qui vient de se conclure a été caractérisée négativement, par la conflictualité et l’instabilité du cadre politique qui a aussi touché et fragmenté l’aire Unioniste. Cela a produit des effets négatifs qui ne s’étaient jamais vérifiés avant, lorsque la force et l’unité de l’Union Valdôtaine avaient pu assurer la gouvernabilité, permettant ainsi de conduire une action administrative et politique efficace. Il est donc indispensable de pouvoir reconstituer un cadre politique solide pour franchir les difficultés qui ont caractérisé cette XIVème législature. Le Val d’Aoste a besoin de certitudes et d’assurances valides. Mais elle a surtout besoin de dépasser l’actuelle faiblesse du cadre politique et ce n’est qu’une l’Union Valdôtaine forte qui peut assurer cela. L’histoire de l’Union Valdôtaine, son engagement et le travail de ses élus, à tout niveau, sont la pour témoigner le bien fondé d’un engagement et d’une action politique et administrative qui ont accompagné la Vallée d’Aoste pendant des décennies, en assurant un développement et une qualité de vie importants. Cela a été fait en assumant des responsabilités et des engagements lourds, surtout dans les moments de difficultés. Et c’est aussi bien de rappeler qu’au moment où on a demandé à ses élus de faire des pas de côté ils l’ont fait de manière responsable pour éviter des paralysies négatives. Dans les prochains mois les électrices et les électeurs devront décider à qui confier la conduite du Pays d’Aoste dans les cinq années à venir. L’Union Valdôtaine considère prioritaire de continuer à se battre pour défendre la culture, le territoire, les langues qui caractérisent la spécificité pour continuer à maintenir vivants les principes de notre Autonomie. Une Autonomie qui doit continuer à s’affirmer si le Val d’Aoste veut avoir la force de décider son futur sans en déléguer les choix à d’autres. Pour ce faire il sera fondamentale de régler les rapports avec l’Etat en permettant l’affirmation, aux élections politiques, d’une coalition Autonomiste et Fédéraliste engagée pour la défense de nos prérogatives. Sur le plan régional il sera indispensable d’assurer la stabilité et la gouvernabilité nécessaire pour affirmer au Pays d’Aoste la possibilité de s’autogouverner. Cela ne pourra se faire qu’avec une Union Valdôtaine forte, qui, du haut de son expérience, de son histoire, de son sérieux, de son lien profond avec Pays d’Aoste, pourra assurer, comme elle l’a toujours fait, des résultats concrets et tangibles en ce sens. Il n’y pas de recettes miraculeuses, mais, celui-ci étant le moment du bon sens il faudra bien faire attention à ne pas se faire piéger par les déclarations d’intention de ceux qui préconisent de parcours quasi miraculeux, mais dont on a pu constater, lorsqu’on les a vus en actions, que les résultats n’ont certainement pas été à la hauteur des promesses. 14:26 Joël Farcoz est le nouveau Président du Conseil de la Vallée d’Aoste Conseil de la Vallée Joël Farcoz est le nouveau Président du Conseil de la Vallée d’Aoste Joël Farcoz est le nouveau Président du Conseil de la Vallée d’Aoste. Il a été élu à cette prestigieuse charge le 10 janvier 2018. Actif dans la vie politique et culturelle, Joel Farcoz est né à Aoste le 27 juillet 1987, il habite Gignod. Il est titulaire d'une licence en ingénierie énergétique. De février 2012 au 2013, il a été l'Animateur principal de la Jeunesse Valdôtaine, Mouvement des jeunes de l'Union Valdôtaine. Aux élections du 26 mai 2013, il est élu pour la première fois au Conseil régional sur la liste Union Valdôtaine, en obtenant 1813 voix. Pendant la XIV législature, il a rempli différentes fonctions. Conseiller du 1er juillet 2013 il est membre du groupe de l’Union Valdôtaine du 1er juillet 2013. Dans le 27ème Gouvernement régional il a été Assesseur à l'éducation et à la culture du 8 juillet 2013 au 10 juin 2014. Il a rempli la fonction de Chef de groupe de l’Union Valdôtaine au Conseil de la Vallée du 18 juin 2014 au 16 mars 2017. Il a été membre de la II Commission permanente - Affaires généralesmembre du 29 juillet 2014 au 21 mars 2017 et il a rempli aussi le fonction de Vice- Président de la dite Commission du 15 septembre 2014 au 21 mars 2017. Et encore il a été membre de la dite Commission du 17 octobre 2017. Farcoz a aussi été membre de la I Commission permanente - Institutions et autonomie dans laquelle il a rempli les fonctions de : membre du 26 juin 2014et de Président du 3 juillet 2014 au 2 août 2016. Il a encore fait partie de la IV Commission permanente - Essor économique ou il a été Secrétaire du 1er juillet 2014 au 8 juin 2016 et membre du 26 juin 2014 au 8 juin 2016. Il a été membre de la Commission pour le Règlement du 22 novembre 2016 au 21 mars 2017. En qualité de Chef de Groupe de l’Union Valdôtaine il a aussi été membre de la Conférence des Chefs de groupe du 18 juin 2014 au 15 mars 2017.

LUNDI 8 janvier 2018

17:09 Diner Social des Sections de Donnas et de Pont-Saint-Martin Sections Diner Social des Sections de Donnas et de Pont-Saint-Martin Les sections de l’Union Valdôtaine de Pont-Saint-Martin et Donnas organisent un DINER SOCIAL Samedi 13 Janvier 2018 à 20h00 Au restaurant « Ponte Romano » La soirée est ouverte à tous, inscrits et sympathisants, qui désirent s’amuser lors d’une soirée plaisante et conviviale. Le prix est de € 25,00. Pour les réservations, dernier délai mardi 9 Janvier 2018, s’adresser aux Présidents des sections, M. Dario Fabiole, tel. 340 7158828 et M. Walter Chenuil, tel 335 6462706 ou au siège périphérique de Pont-Saint-Martin, téléphone 0125 19 69 000.

MERCREDI 20 décembre 2017

15:54 Les actes composant le budget de la Région ont été tous approuvés par le Conseil Conseil de la Vallée Les actes composant le budget de la Région ont été tous approuvés par le Conseil Les travaux du Conseil de la Vallée se sont terminés en début d’après-midi, avec l’approbation des dispositions cordonnées, le troisième des projets de loi composant l’ensemble du budget 2018/20 de la Région Autonome Vallée d’Aoste. En plus du rapport du conseiller Renzo Testolin, président de la IIe Commission du Conseil, et des déclarations dont on a déjà dit, avant de la votation le débat a été alimenté également par Aurelio Marguerettaz, chef-de-groupe adjoint de l’Union Valdôtaine et assesseur au Tourisme. Dans son intervention, il a parlé de «minoranza poco credibile e inadeguata, che in sette mesi di governo non è riuscita a predisporre un bilancio, così come non mi pare che abbia prodotto una letteratura sulla capacità di creare nuove opportunità di lavoro. Il pensiero della minoranza è sempre lo stesso: noi siamo gente per bene, il nostro modo di fare politica è giusto, tutti gli altri sono dei farabutti e degli incapaci». «Quando veniamo tacciati di essere intellettualmente disonesti, - a ajouté le Chef-de-groupe adjoint - chiederei un po' di prudenza, perché mi risulta che nell'ultima riunione del Governo Marquis siano state approvate delibere per manifestazioni da qui all'infinito. Se è il gioco delle parti, ci può stare, ma cerchiamo di essere seri». «Questo è un bilancio che avrebbe potuto essere fatto meglio, - a conclu Aurelio Marguerettaz - ma rispetto alle disponibilità che c'erano abbiamo previsto una serie di azioni che contemplano il triennio 2018-2020: non c'è quindi nessun bilancio elettorale. Questo è un bilancio sostenibile nel tempo e promuoveremo tutta una serie di azioni per difenderlo. Il messaggio che lanciamo è che la Valle d'Aosta rivendica la possibilità di utilizzare le proprie risorse per dare speranza alla propria comunità». 12:05 Budget de la Région, en cours au Conseil les déclarations de voix Conseil de la Vallée Budget de la Région, en cours au Conseil les déclarations de voix Le Conseil de la Vallée a repris ses travaux dans la matinée d’aujourd’hui, mercredi 20 décembre, après avoir examine et voté, dans l’après-midi et la soirée de hier, le Document d’économie et finance régionales, ainsi que la loi de stabilité et le budget de la Région 2018/20. Aujourd’hui, les différents groupes du Conseil sont en train d’exprimer les respectives déclarations de voix. Les travaux de l’Assemblée se termineront donc par la votation sur le troisième projet de loi composant l’ensemble du budget de la Région, à savoir les dispositions liées au document comptable. Lors de la discussion de ce matin, le conseiller Augusto Rollandin a pris la parole pour souligner le soutien convaincu au budget. «Les quatre forces politiques qui se sont alliées depuis le 10 octobre a-t-il dito - regardent à l'épanouissement de notre Autonomie et au développement de notre Région, bien au-delà des élections. Ce budget répond au programme de gouvernement que nous avons présenté, avec une augmentation des ressources financières, non pas pour distribuer aux uns et aux autres, mais pour faire des investissements spécifiques dans les différents secteurs». Pour Rollandin, «la non certezza è legata all'interpretazione che viene data alla partecipazione della Regione al risanamento della finanza pubblica: per il 2018 non c'è nessun vincolo che dica che la Valle d'Aosta debba versare allo Stato i 144 milioni di euro, e questo è stato confermato a varie riprese da tutti coloro che sono stati interpellati ai vari livelli, per il 2017 si andrà a giudizio. Noi riteniamo, quindi, che sia corretto e giusto che si approvi il bilancio con questa dicitura e se ci saranno altre disposizioni, saranno affrontate nei tempi e nei termini dovuti». «È la prima volta - a conclu le conseiller Rollandin - che un bilancio regionale non viene discusso nel merito in Consiglio Valle e questo rimarrà tristemente nella storia. Secondo noi, questa manovra può dare una svolta ad un periodo difficile grazie all'attenzione al tema del lavoro: abbiamo previsto, infatti, interventi massicci per le difficoltà riconosciute alle imprese che oggi devono licenziare, ma anche sostegno alle nuove imprese, al fine di favorire la crescita economica della Valle. Un bilancio, quindi, che dà delle risposte serie e concrete, che ha previsto norme chiare e garantiste per tutto il sistema produttivo della nostra regione. È una dimostrazione di come il concetto di autonomia si possa declinare e valorizzare».

MARDI 19 décembre 2017

17:18 Le tunnel du Grand-Saint-Bernard va rouvrir dimanche 24 décembre Transports Le tunnel du Grand-Saint-Bernard va rouvrir dimanche 24 décembre Suite à l’incident du 21 septembre 2017 qui a causé la fermeture à la circulation du Tunnel du Grand-Saint-Bernard, le gestionnaire unique, la "Sisex SA”, a annoncé la réouverture de l’ouvrage à partir de 8h du dimanche 24 décembre prochain, ainsi que la gratuité de passage du 24 décembre 2017 jusqu’au 1er janvier 2018 inclus. La décision de réouvrir a été prise en raison du fait que les différents essais mis en œuvre à ce jour résultent conformes aux exigences de sécurité. La gratuité du passage, de 8h du 24 décembre à 23h59 du 1er janvier, pour toutes les catégories de véhicules, se veut une réponse au désagrément causé par l’accident durant ces trois derniers mois à la clientèle, ainsi qu’aux deux régions concernées, la Vallée d’Aoste et le Valais. Dans le cadre d’un processus d’analyse des mesures de sécurité d’exploitation du Tunnel, associé à la galerie deservice et de sécurité en cours de construction, la Sisex affirme avoir conduit une révaluation de l’exploitation durant ces dernières semaines. "Il a dès lors été décidé de poursuivre des travaux d’amélioration fonctionnelle. - explique le gestionnaire unique dans un communiqué - Dans l’attente de la réalisation de ceux-ci, estimée à deux ans, et par mesure de sécurité supplémentaire, il a été décidé une mise en place de l’alternance du trafic lourd qui affectera très faiblement la fluidité de cette catégorie”. La dernière information donnée au sujet de la réouverture concerne le taux de conversion des tarifs de Francs à Euros, qu’en considération de la variation du taux de change €/CHF de ces derniers mois, sera adapté dès le 2 janvier 2018. 12:20 19 décembre 1943-19 décembre 2017: il y a 74 ans la déclaration de Chivasso Idées 19 décembre 1943-19 décembre 2017: il y a 74 ans la déclaration de Chivasso Le 19 décembre 1943 fut signée, à Chivasso, la « dichiarazione dei rappresentanti delle popolazioni alpine ». Aujourd’hui c’est le 74ème de cette Déclaration qui a inspiré la pensée fédéraliste en Italie et en Europe. La « Charte » fut signée par Osvaldo Coisson et Gustavo Malan, vaudois de Torre Pellice ainsi que par Giorgio Peyronel de l’Université de Milan et Mario Rollier du Polytechnique de la même ville. Contribuèrent de manière décisive à la réussite de cette rencontre, entre autre, Emile Chanoux et Ernest Page qui signèrent le document. Federico Chabod fit parvenir un document rédigé par lui-même. Lino Binel étant incarcéré ne put pas être présent. Ce fut un acte qui inspira aussi la future Constitution de la nouvelle République italienne sur les thèmes de la reconnaissance et la tutelle des minorités linguistiques. Dans les actuels moments de revirement en négatif des particularismes et des Autonomies on regarde à la pensée de ces personnalités, passionnées et clairvoyantes, qui ont eu la courage de développer des pensées autonomes et originales, dans un monde qui s’était agenouillé devant la pensée commune de l’époque fasciste. Ces hommes furent porteurs d’idées novatrices, il eurent la capacité d’imaginer un monde différent et il montrèrent une volonté pas commune. de forger avenir pour leurs Peuples qui étaient ignorés et piétinés. Il nous revient, aujourd’hui, de rappeler leur courage de vouloir changer en profond en lançant un message qui est allé bien au de la de ce qu’eux même auraient pu imaginer.
2 X mille

agenda

twitter

vidéos

images

2016 Rencontres sul le territoire

2015 Congrès des 3 et 4 octobre

Union Valdôtaine

29, avenue des Maquisards - 11100 Aoste
TÉL +39 0165 235181
E-MAIL siegecentral@unionvaldotaine.org
PEC unionvaldotaine@legalmail.it
PI 80007410071