Rédaction

Le Peuple Valdôtain

Mise à jour 21 avr 2018 - 20:43

Union Valdôtaine, le mouvement en ligne

Home Nouvelles Recherche

Chercher dans les nouvelles

CHERCHER

LUNDI 27 novembre 2017

16:46 L’activité hebdomadaire du Gouvernement valdôtain Conseil de la Vallée L’activité hebdomadaire du Gouvernement valdôtain Parmi les différentes délibérations adoptées aujourd’hui, lundi 27 novembre, par le Gouvernement valdôtain, lors de sa réunion hebdomadaire, nous signalons, entre autres, celles qui concernent : la proposition au Conseil de la Vallée de l’acte pour la préparation du Document de l’économie et de la finance régionales, mieux connu en tant que DEFR, pour le triennat 2018-2020 ;  l’octroi d’aides pour la couverture des frais de fonctionnement du Comité Fédéral des Sociétés d'Émigrés Valdôtains (CO.FE.S.E.V), pour un montant de 2 mille 324,06 euros, et pour l’organisation des différentes activités des sociétés d’émigrés valdôtains à l’étranger, pour une somme globale de 23 mille 404,50 euros, pour l’année 2018;  l’octroi, dans le cadre des activités de l’Assessorat de l’Éducation et culture, des subventions, pour l’année 2017, aux associations culturelles valdôtaines pour un montant total de 58 mille euros. Les bénéficiaires seront: le Comité des Traditions Valdôtaines, la Federachon Valdotèna di Teatro Populèro, l’association Augusta, l’Académie Saint-Anselme, l’Union Internationale de la Presse Francophone, le Centre d’études francoprovençales « René Willien », le « Centro studi e cultura walser », l’Association Valdotaine Archives Sonores, l’Association Centre d’Etudes « Abbé Trèves », la Société de la Flore Valdôtaine, ainsi que le Centre d’études « Les anciens remèdes » ;  la reconstitution du « Gruppo di Lavoro Interistituzionale Regionale », avec une fonction de coordination des processus de programmation, organisation et intégration des services concernant l’inclusion scolaire des élèves handicapés fréquentant les institutions scolaires régionales et paritaire de tout ordre et degré de la Région autonome Vallée d’Aoste ;  la réalisation d’un parcours de formation sur le thème des malaises concernant attention, hyperactivité et impulsivité, en collaboration avec l’association A.I.F.A. onlus – l’Associazione italiana famiglie ADHD Valle d’Aosta et l’USL de la Vallée d’Aoste, à l’intention des dirigeants, des enseignants et des opérateurs de soutien des institutions scolaires de la Région ;  l’octroi, aux sens de la loi régionale n° 19 de 2001, de financements à différentes entreprises touristiques-hôtelières, pour un montant de presque 10 millions d’euros ;  l’approbation du schéma de convention, entre la Région autonome Vallée d’Aoste et le Ministère des infrastructures et des transports, pour l’attribution du financement assigné à la Région pour l’achat d’autobus, dans le cadre du Plan des infrastructures du Fonds pour le Développement et la Cohésion, approuvé par le CIPE (Comitato Interministeriale per la Programmazione Economica), pour un montant total de 348mille euros, au net de la quote-part à la charge des bénéficiaires ;  l’acquisition d’un service de taxi-bus à l’intention des hôtes des structures hôtelières de Saint-Vincent et Châtillon.

MERCREDI 22 novembre 2017

19:20 Le Conseil repousse la motion de méfiance de l’opposition envers l’assesseur Rini Conseil de la Vallée Le Conseil repousse la motion de méfiance de l’opposition envers l’assesseur Rini Lors de ses travaux d’aujourd’hui, mercredi 22 novembre, le Conseil de la Vallée a repoussé (à la majorité de ses voix) une motion de méfiance, déposée par l’opposition, adressée à l’assesseur à l’éducation et culture, Emily Rini, qui maintient donc ses fonctions au sein du Gouvernement. Au début de la discussion, suite à une décision de la conférence des Chefs de groupe, c’est l’assesseur meme qui a pris la parole. «Intervengo in questo momento per agevolare un dibattito costruttivo e sereno. - a affirmé Emily Rini - Non è facile per me, ma preciso che tutto ciò che dovevo dire e spiegato l'ho detto e spiegato in tempi non sospetti e nelle sedi preposte, in procedimento aperto presso la procura di Aosta. La persona informata sui fatti nella fase procedimentale è analoga a chi testimonia davanti al giudice nel processo. È la figura che mantengo tutt'oggi, come confermato dall'autorità giudiziale. Comunico la ferma intenzione di informare i colleghi e l'opinione pubblica non appena le esigenze investigative me lo permetteranno, dato che oggi sono tenuta anche in quest'Aula al segreto istruttorio, nel totale rispetto della magistratura inquirente». «Il periodo è complesso, per la politica, per i movimenti politici, per la mia famiglia, che ringrazio per essermi vicina, - a ajouté l’Assesseur à l’éducation et culture - così come ringrazio tutte le persone che in me ripongono fiducia. La mia unica colpa è essere stata ascoltata dalla magistratura come persona informata dei fatti, perché non sono nemmeno indagata. Ho letto nelle premesse della mozione con vivo stupore e amarezza di un mio presunto coinvolgimento nell'inchiesta: non è vero. La discussione oggi è inopportuna, perché la politica valdostana ha già scritto brutte pagine, condite da brutte vicende che spero trovino soluzioni favorevoli per mantenere l'immagine positiva della nostra bella Regione, anche al di fuori dei confini. Nella mozione si ricostruisce un episodio che mi vede interessata. Un episodio, non i rapporti di cui mi si accusa, confondendo in maniera irrispettosa i ruoli. La politica faccia il suo, in quest'Aula si parli dei problemi dei valdostani. Ciò non vuol dire che mi sottragga alle discussioni. Ma parlare di questioni giudiziarie si fa nel rispetto della magistratura, ad indagini concluse. Capisco le esigenze elettorali, non le condivido, mi chiedo come sia possibile muovere certe accuse. Dietro ad ogni storia ci sono delle persone». Emily Rini a donc conclu: «Ribadisco: saranno mia cura e interesse informare la comunità. Non sono attaccata dalla poltrona e rassicuro gli scettici in quest'Aula: se mai dovessi essere coinvolta penalmente nell'inchiesta, non attenderò il sollecito di nessuno. Per l'etica che ho sempre avuto, rassegnerò immediatamente le mie dimissioni da Assessore, ma oggi non è il momento di fomentare la polemica. Ricordo a questo proposito che in passato mi sono dimessa per mere questioni politiche da Presidente del Consiglio prima e da Assessore poi. Non peso in maniera diversa le condanne, come successo in quest'Aula. Il Consigliere regionale è un pubblico ufficiale, che deve assumersi le responsabilità, sempre e comunque. L'eletto ha l'onere e l'onore di rappresentare i valdostani. Ognuno di noi risponde in primis a se stesso, poi alla comunità. Mi limito quindi a chiedere rispetto per la mia persona e la mia posizione». Lors du débat, l’assesseur Aurelio Marguerettaz a pris la parole «perché più volte sono stato tirato in causa nel dibattito». Il a ensuite affirmé: «Siamo di fronte ad un'inchiesta su cui vige il segreto istruttorio. Oggi in Aula è stata letta pressoché tutta l'ordinanza, anche con elementi che sui mezzi d'informazione non erano stati pubblicati: forse un po' più di prudenza sarebbe opportuna. La minoranza è garantista solo per i suoi appartenenti, ha un doppio binario per la giustizia e per la politica. In questo contesto, per parlare di lealtà ci vuole coraggio. Con voli pindarici si è riusciti ad accostare persino un omicidio della 'ndrangheta con la separazione della collega Rini. È giusto che ci siano le indagini, che ci sia modo di difendersi senza essere messi alla gogna. La minoranza cerca di giustificare una mozione senza senso, accusandoci di non voler discutere, di non volerci confrontare. Invece è un atto che non c'entra nulla con le vicende giudiziarie, ma è un passo avanti nella campagna elettorale che, se dovesse continuare in questi termini, credo avrà molto poco successo». Du groupe de l’Union Valdôtaine, c’est également le conseiller Paolo Contoz qui, avant de la votation finale sur la motion, est intervenu en se demandant «per quale motivo questa mattina abbiamo continuato a mettere il coltello nella piaga nonostante le dimissioni già rassegnate da Perron, mentre nel pomeriggio abbiamo discusso dell'Assessore Rini, che non è nemmeno indagata. Ma sono questi i problemi dei valdostani? Cerchiamo di non trasformare quest'Aula in un tribunale ma pensiamo alle vere esigenze dei cittadini». 16:01 Ego Perron: «non ho esitato a dimettermi e non pretendo medaglie per questo» Conseil de la Vallée Ego Perron: «non ho esitato a dimettermi e non pretendo medaglie per questo» «Capisco che questa possa essere una situazione ghiotta per le opposizioni, ma catapultare questioni giudiziarie in quest'Aula non fa bene alla politica e non fa altro che favorire gli antisistema». C’est le conseiller unioniste Ego Perron qui l’a dit aujourd’hui, mercredi 22 novembre, au Conseil de la Vallée, lors du débat ayant concerné la prise d’acte des démissions qu’il a présenté des fonctions d’Assesseur aux finances. «Ancora oggi io ritengo di non avere in alcun modo abusato del mio ruolo e di non aver mai attraversato i confini della legalità: - a continue Perron - per me questa è una sentenza ingiusta e particolarmente dura e ricorrerò fino all'ultimo grado di giudizio per provare la mia innocenza. Ma non ho esitato a dimettermi e non pretendo medaglie per questo: ho fatto un atto responsabile, in linea con la mia coscienza per non mettere in difficoltà il mio Movimento, la Giunta e la maggioranza che mi ha sostenuto; l'ho fatto senza aspettare che arrivasse il decreto del Presidente del Consiglio dei ministri previsto dalla legge Severino». Le conseiller Perron a donc dit, à l’égard de la discussione qui s’est développée, «non aver apprezzato la ricostruzione da pubblico ministero fatta dal gruppo ALPE, perché non aiuta i cittadini a capire. Evidenziare una sostanziale diversità di comportamento tra me e altri che, pur in presenza di una condanna di secondo grado, non hanno esitato ad assumere ruoli, è un giudizio politico e credo che sia nel mio diritto esprimerlo. Prenderci dei rimproveri da parte di chi non è nelle condizioni di dare lezioni di morale ad altri è francamente incredibile». Lors du débat, l’assesseur et chef de groupe adjoint Aurelio Marguerettaz, a invité tour «ad una maggiore prudenza e ad evitare speculazioni e biechi sciacallaggi sulla presa d'atto delle dimissioni del collega Perron: non possiamo immaginare che alcuni siano i portatori del verbo e della giustizia e tutti gli altri dei delinquenti». «Oggi, in quest'Aula, - a ajouté Marguerettaz - su questo tema c'è stato un approccio simpatico: per qualcuno le sentenze sono giuste, per altri sono ingiuste; qualcuno non ha bon ton perché rimprovera a qualcun altro alcuni passaggi politici, altri con garbo dialettico ci accusano dei peggio illeciti. Io credo che stiamo perdendo di credibilità perché l'opinione pubblica guarda con sospetto all'attività della pubblica amministrazione: il momento è difficile e impegnativo, cerchiamo quindi di non alimentare continuamente la cultura del sospetto e occupiamoci dei problemi dei valdostani». 09:10 APERO DE NOEL Sections APERO DE NOEL La Section de Châtillon organise une rencontre afin de s’échanger les vœux de Noël par un « Apericena » qui aura lieu le : VENDREDI 1er DECEMBRE 2017, de 18 heures à 20h30, au Bar MITO de Châtillon.  La quote-part est de 15,00 euros (ceux qui réserveront leur places sans ensuite participer devront quand-même contribuer aux frais). Pour les réservations prière de contacter : Cristina Bich tél. 3394896032 ; Henri Calza tél. 3428023222 ; Maria Grazia Garetto tél. 3355736074, dernier délai lundi 27 novembre prochain.

MARDI 21 novembre 2017

17:02 La piste du chantier CVA à Gressoney-La-Trinité en troisième Commission Conseil de la Vallée La piste du chantier CVA à Gressoney-La-Trinité en troisième Commission La troisième Commission du Conseil "Aménagement du territoire”, qui s’est réunie dans l’après-midi d’aujourd’hui, mardi 21 novembre, a auditionné les représentants de l’Administration communale de Gressoney-La-Trinité au sujet de la piste du chantier de la centrale CVA. "Cette audition – affirme le président de la Commission, le conseiller unioniste Luca Bianchi – s’est déroulée d’après ce qui est prévu par la motion approuvée par le Conseil de la Vallée le 8 novembre dernier, à l’égard de la réalisation de la conduite de la centrale de Gressoney-La-Trinité. Tout particulièrement, aujourd’hui, avec l’Administration communale nous avons abordé la question de la voirie du chantier qui passe par le village de Netscho pour arriver au lac Gabiet, en partant du lieu-dit Gofer”. "Les administrateurs de Gressoney-La-Trinité ont confirmé la volonté de maintenir la piste de chantier à fins agricoles, dans la logique de garantir la durabilité de tout le vallon. – continue Luca Bianchi – La Commission est unanime dans la conviction, en raison de l’itinéraire existant, de donner la possibilité aux entreprises agricoles et aux propriétaires d’immeubles dans la zone de continuer à exploiter cette piste, avec les iter d’autorisation conséquents”.

LUNDI 20 novembre 2017

16:25 L’activité du Gouvernement valdôtain Conseil de la Vallée L’activité du Gouvernement valdôtain Parmi les délibérations adoptées par le Gouvernement valdôtain lors de sa séance d’aujourd’hui, lundi 20 novembre, nous signalons celles concernant: l’organisation d’initiatives de formation visant la valorisation du personnel enseignant, par un investissement de 37mille 600 euros pour la réalisation d’actions de soutien à l’apprentissage de la langue anglaise, à l’intention des professeurs des écoles primaires et secondaires de premier degré des institutions scolaires ;  l’organisation de cours de recyclage adressés aux enseignants des écoles du premier degré d’instruction de la Région, afin d’intégrer les parties actives du « Sport per tutti » dans l’école, de la part du Centre National sportif Libertas de la Vallée d’Aoste ;  l’organisation d’une conférence au titre « Donne testimoni », pour l’orientation des étudiants des cinquièmes classes des institutions scolaires d’instruction secondaire de deuxième degré, en collaboration avec le « Soroptimist club Valle d’Aosta », qui se déroulera à Aoste, auprès du théâtre Splendor, le 24 novembre 2017 ;  l’approbation d’une ébauche d’accord de collaboration entre la Région autonome Vallée d’Aoste – Assessorat à l’éducation et culture – et l’association Fort de Bard pour l’élaboration de la proposition culturelle « Un forte in Gamba », à savoir un produit intégré qui lie la visite au Château Gamba et au Fort de Bard, pour la période du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2019 ;  l’octroi, en faveur des organisations sportives « Sci Club Aosta A.S.D. », « Ski Club Pila A.S.D. », « Sci Club Crammont Mont Blanc A.S.D. », « Sci Club Gressoney Monte Rosa A.S.D. », « Sci Club La Thuile Rutor A.S.D. », « Comitato regionale F.I.B Valle d’Aosta », « Club de Ski Valtournenche A.S.D. », de subventions pour les frais documentés, en précisant que les aides ne peuvent pas dépasser la différence entre le montant des frais et des recettes, pour un montant total de 21mille 744 euros ;  l’approbation, aux sens de la loi régionale n° 18 de 2008, du classement définitif concernant les initiatives présentées en 2017, pour le financement d’actions pour le développement du ski nordique, pour un montant total de 104 mille 814,82 euros.  

VENDREDI 17 novembre 2017

11:58 Décès de M. Renato Ferré Nos douleurs Décès de M. Renato Ferré La Section de l’Union Valdôtaine de Saint-Vincent a le chagrin d’annoncer le décès de: Monsieur René Ferré àgé de 86 ans Ancien Syndic La communauté unioniste de Saint-Vincent présente les condoléances à sa femme Maria Luisa Tibaldi, à sa fille Cristina et à toute sa parenté.

JEUDI 16 novembre 2017

17:45 Comunicato Stampa Vie de l'Union Comunicato Stampa Il consigliere Cognetta, a seguito di una visura camerale da lui effettuata, ha dichiarato che l’Union Valdôtaine sarebbe proprietaria al 100% di una tipografia (Tipografia DUC di Saint-Christophe) dedicando alla cosa una serie di esternazioni condite da un sarcasmo accusatorio mal posto e totalmente infondato. Le conclusioni di Cognetta sono certamente frutto di distrazione a meno che non si tratti di traveggole conclamate. Proprio lui che dovrebbe intendersi di società e di visure ha preso una solenne cantonata. Infatti l’Union Valdôtaine non ha nessuna partecipazione nella Tipografia Duc di Saint-Christophe. Diversamente l’Union Valdôtaine ha la partecipazione al 100% della società Arti Grafiche E. Duc srl (cosa ben diversa ed in alcuno modo riconducibile alla Tipografia DUC) che è proprietaria unicamente del bene immobile in Avenue de Maquisards 29 (Siège). Tale società non svolge peraltro attività commerciale di alcun genere. Aosta lì 16 novembre 2017 16:46 En souvenir de Mario Andrione Nos douleurs En souvenir de Mario Andrione Il y a des personnes pour lesquelles la politique a représenté un tout-un avec sa propre vie. Mario Andrione, nous ayant quittés aujourd’hui, était sans doute parmi celles-ci. Né en 1932, homme brillant et très cultivé, aux intérêts culturels multiples, il fit son début au sein de l’Administration régionale - après une parenthèse en qualité de conseiller et assesseur suppléant de la ville d’Aoste (de juin 1961 à mars 1963) - en tant qu’Assesseur technique à l’instruction publique dans le quatrième Gouvernement valdôtain, de février à novembre 1963. Ensuite, il fut élu dans la liste de l’Union Valdôtaine, pour la quatrième législature (de novembre 1963 à mai 1968), lors de laquelle il remplit à nouveau les fonctions d’Assesseur (encore à l’instruction). La cinquième (de mai 1968 à juillet 1973) et la sixième législature (de juillet 1973 à juillet 1978) le virent à nouveau siéger à l’Assemblée, parmi les élus de notre Mouvement. Lors de ce dernier mandat, pour la précision au mois de décembre 1974, il devint Président du Gouvernement, jetant les bases, dans cette période, pour la réunification historique des Mouvements autonomistes (action qu’il exerça également en qualité de Président de l’UV). Il continua à conduire la Junte régionale pendant toute la septième législature du Conseil (de juillet 1978 au même mois de 1983). Les questions judiciaires liées au Casinò de Saint-Vincent portèrent sa Présidence à se conclure le 4 janvier 1984. Bien qu’accablé par une fureur judiciaire et politique continuelles envers sa personne, les Valdôtains l’élirent au Conseil de la Vallée de 1988 à 1993, lorsqu’il il fut conseiller et chef-de-groupe. L’« Affaire Casinò » sillonna profondément non seulement sa vie (tout en éclaircissant qu’il ne tira aucun enrichissement personnel de la situation), mais également l’histoire de ces années et, dans cette période, il abandonna la politique active. Par la suite, à la moitié des années 2000, après une vie consacrée à l’Union Valdôtaine, il fit des choix différents, ce qui peut se passer dans une carrière de si longue durée. Sans doute, il a été un des protagonistes de la vie publique valdôtaine et de notre Mouvement. Mario Andrione nous a quittés ce matin, à 85 ans, après qu’au mois de mai dernier sa femme Irene avait disparu : nos condoléances s’adressent à son fils Etienne.

MERCREDI 15 novembre 2017

12:27 Parlement jeunesse de la Fédération Wallonie-Bruxelles: un concours pour étudiants Conseil de la Vallée Parlement jeunesse de la Fédération Wallonie-Bruxelles: un concours pour étudiants Le Conseil de la Vallée lance un concours à l'intention des étudiants universitaires valdôtains pour la participation aux travaux de la 22e session du Parlement Jeunesse de la Fédération Wallonie-Bruxelles, qui se déroulera à Bruxelles du 12 au 16 février 2018. Le Parlement Jeunesse réunit, chaque année, près d'une centaine de jeunes qui, dans le cadre d'une simulation parlementaire, tiennent le rôle de députés, de ministres ou de journalistes. Les jeunes parlementaires analysent quatre projets de loi portant sur des problématiques particulièrement brûlantes et actuelles. Les Valdôtains peuvent y participer grâce à l'Entente liant le Conseil régional de la Vallée d'Aoste, le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et le Parlement de la République et Canton du Jura. Les participants à la sélection doivent être résidants en Vallée d'Aoste, être âgés de 18 à 26 ans au 12 février 2018 et être inscrits à l'Université. Pour prendre part à la sélection, les candidats sont appelés à rédiger un texte en français de quatre pages portant sur un des thèmes suivants: la nationalisation de la presse; la transition vers une mobilité verte; l'instauration d'un système alimentaire soutenable et responsable; l'amélioration des embryons humains. Pour plus d'information consultez le site internet: www.parlementjeunesse.be . Le dernier délai pour le dépôt des dossiers des candidatures, sous peine d'exclusion, a été fixé pour vendredi 12 janvier 2018, à 15h00. Le formulaire de candidature, disponible à l'adresse www.consiglio.vda.it , devra être remis à l'Archive du Conseil de la Vallée - 1, place Deffeyes - Aoste ou envoyé par courriel à l'adresse archivio@consiglio.vda.it ou à l'adresse PEC du Conseil consiglio.regione.vda@cert.legalmail.it . La sélection aura lieu au siège du Conseil de la Vallée le vendredi 19 janvier 2018, à 15h00. Un jury examinera les candidats au biais d'un entretien permettant d'évaluer le texte rédigé et juger leur compétence dans l'expression orale ainsi que leur expérience dans divers domaines. Pour les candidats qui, pour des raisons d'études dûment certifiées au moment du dépôt des dossiers de candidature, ne peuvent pas être présents à Aoste le 19 janvier, l'entretien pourra être soutenu par le logiciel "skype" le jour même. Pour tout renseignement ultérieur, s'adresser au Secrétaire général du Conseil de la Vallée - 1, place Deffeyes - 11100 Aoste - tél. 0165.526105, courriel: archivio@consiglio.vda.it .

agenda

twitter

images

2016 Rencontres sul le territoire

2015 Congrès des 3 et 4 octobre

Union Valdôtaine

29, avenue des Maquisards - 11100 Aoste
TÉL +39 0165 235181
E-MAIL siegecentral@unionvaldotaine.org
PEC unionvaldotaine@legalmail.it
PI 80007410071