Rédaction

Le Peuple Valdôtain

Mise à jour 6 déc 2019 - 11:52

Union Valdôtaine, le mouvement en ligne

Home Nouvelles Mouvement Vie de l'Union

Vie de l'Union26 Juin 2017 - 21:42

Comité fédéral: feu vert à la signature conjointe avec EPAV et PD d’un document politique

imprimerpartager

Le Comité Fédéral de l’Union Valdôtaine, réuni aujourd’hui, lundi 26 juin à La Salle, a pris formellement acte de l’approbation de la part du PD du document politique, dont les adresses avaient été discutées, dans les semaines précédentes, par les Commissions politiques de EPAV – PD – UV.

Le Comité Fédéral a approuvé les contenus du document et a donné mandat au Président de l’Union Valdôtaine de procéder à le signer conjointement avec les forces politiques EPAV et PD.

« J’avais déjà exprimé mon appréciation pour la décision du PD – a dit le Président de l’Union Valdôtaine, Ennio Pastoret – maintenant après le mandat du Comité Fédéral nous pourrons commencer à travailler de manière plus concorde et unie pour le futur ».

«Le document en question est important pour le parcours de perspective et de proposition politique dont la Vallée d’Aoste a besoin », a encore affirmé Pastoret.

S’exprimant sur l’actualité politique, le Président de l’UV a dit : « après trois mois on a définitivement constaté que la majorité qui s’était installée ‘per dare risposte immediate – et annonçant – comincia la primavera della Valle’, pour l’instant, n’a concrètement rien fait de tout ce qu’elle avait promis. Les annonces ont été continuelles et variées, sur tous les thèmes, mais les résultats effectifs ont été presque nuls ».

Le Comité a ensuite rencontré les Présidents des Sections de la zone Grand–Paradis et Valdigne, pour définir le parcours du Mouvement, dans le sillon des rencontres des semaines précédentes.

Celle-ci a été la première rencontre dans laquelle on a pu parler, avec davantage de certitudes, de la nouvelle loi électorale approuvée par le Conseil de la Vallée et commencer à mieux détailler les aspects concernant l’organisation du Mouvement pour les prochaines élections.

Le Comité a félicité le Groupe des élus et le Chef de Groupe Perron, et les Commissaires Unionistes, pour avoir conduit une profitable négociation pour insérer dans la loi électorale les éléments qui tenaient davantage à l’Union Valdôtaine.

Le nouvelle loi maintient les préférences comme on l’avait souhaité et laisse ouvertes des possibilités intéressantes, sans figer des situations inconciliables et déséquilibrées, comme en avait été le cas en 2013, avec la précédente loi électorale.

« Pour l’Union Valdôtaine, Mouvement populaire ancré au territoire, la réalisation de la liste et des candidatures y afférents ressortiront, dans les différentes zones, par des procédures qui, prenant en compte les modifications de la loi électorale, appelleront en cause, de manière ample les Sections », a dit Pastoret.

Le Comité et les Présidents des Sections se sont aussi occupés des activités à prévoir dans les mois à venir pour fournir à la Communauté Valdôtaine une ample information sur l’actualité politique et administrative.

« Nous devons agir, parce que l’immobilisme et l’incapacité opérationnelle du Président Marquis nous plongent désormais dans un gouffre sans perspective. – a affirmé le Président de l’Union Valdôtaine – On assiste à des annonces et des défilés au bénéfice exclusif des médias et des photographes, sans relever aucun souci pour l’ensemble des questions et des problèmes qui s’annoncent et qui sont laissés pourrir dès le début ».

Il faut donc avancer et essayer de programmer le futur en cherchant d’aller au-de-là de l’actuel moment de conflictualité et de confusion.

Il reviendra aux forces politiques qui tiennent à la Vallée d’Aoste d’offrir une proposition sérieuse pour le futur. L’Union Valdôtaine souhaite que les forces politiques, sociales et culturelles plus vives de la Vallée d’Aoste sachent retrouver des moments de confrontation et de dialogue afin de se regrouper autour des thèmes de l’Autonomie et du régionalisme.

Terminé ce premier cycle de rencontre, l’Union Valdôtaine préparera une proposition de « Projet pour la Vallée d’Aoste » à partager avec tous les sujets et toutes celles et ceux qui veulent s’engager pour le développement du Pays d’Aoste.

« Il y a la nécessité d’un projet politique et administratif sérieux, partagé et soutenu par de personnes fiables et intellectuellement honnêtes » – a conclu le Président de l’UV  - Ce sera, celui-ci, le but du travail des prochains mois pour l’Union Valdôtaine. Le Mouvement souhaite que le prochaines élections puissent déterminer un cadre politique plus stable, avec une collaboration entre les forces politiques qui tiennent au futur d’une Autonomie forte et partagée pour la Vallée d’Aoste.

imprimerpartager

MouvementVie de l'Union

MERCREDI 5 juillet 2017

17:55 Le document politique entre UV, PD, PSI et EPAV a été signé et présenté à la presse Le document politique entre UV, PD, PSI et EPAV a été signé et présenté à la presse Le document politique entre Union Valdôtaine, Partito Democratico della Valle d’Aosta, Partito Socialista Italiano et Edelweiss Popolare Autonomista Valdostano, signé dans la matinée d’aujourd’hui, mercredi 5 juillet, par les responsables desdites forces politiques, a été illustré aux médias lors d’une conférence de presse s’étant conclue il y a quelques instants. Pour sa part, en rappelant d’avoir été mandaté par le Comité fédéral à la signature du document le 3 juillet dernier, le président de l’UV, Ennio Pastoret, a souligné que ce texte se veut une façon de sortir "dagli equivoci e dai ‘si dice’. Dopo i fatti del 10 marzo, c’era chi ci chiedeva ‘con chi state? Cosa fate?’ e il documento nasce anche dalla collaborazione in Consiglio regionale ed ha lo scopo di continuare a fare delle cose”. Quant aux buts, le président Pastoret a expliqué que le document d’un côté établit des orientations afin de développer "contenuti ed indirizzi per il futuro, nel rispetto delle reciproche differenze, con l’intento di trovare consensi e forme di collaborazione ulteriori” et, d’autre, à propos de la commune d’Aoste, "valuta positivamente il lavoro svolto da Giunta e Sindaco che abbiamo contribuito ad eleggere”. "Ora - a ajouté Pastoret - si tratta di riprendere alcuni punti del programma cittadino, determinando i più urgenti, affinché ci sia la consapevolezza, da parte di chi è amministrato, del fatto che determinati temi sono prioritari”. Pour l’Edelweiss Popolare Autonomista Valdostano, Mauro Baccega a parlé d’un "tavolo aperto”, axé sur un rapport né dans le passé, car "pur arrivando da un altro movimento, siamo alleati dell’UV dal 2006”. "Poi - a-t-il continué - abbiamo iniziato il rapporto con il PD, vedi la Giunta Grimod, portando a casa risultati straordinari, ed in seguito con il programma regionale del 2015. Per EPAV è naturale essere qui, continuiamo a essere leali con gli elettori, vogliamo costruire”. Irene Deval, secrétaire régional du Partito Democratico, a evoqué l’agenda des thèmes auxquels la collaboration engagée par le document ouvre: "federalismo, autonomia, ci sono molte cose da fare: una grande parte di Europa che vuole portare avanti un progetto per la montagna”. Tout cela, dans le but de "parlarsi, per aggiornare la nostra politica e la nostra economia con soluzioni che non sono più rinviabili”. Enfin, en représentant le Partito Socialista Italiano, Giovanni Aloisi a affirmé que "la politica deve cominciare a ragionare in termini per cui, superata l’arrabbiatura, bisogna riprendere a costruire, perché a demolire si fa più in fretta”. "La sfida che ci diamo con questo documento - a-t-il continué - non è solo tra noi, ma anche all’esterno, a chi vuole esprimere posizioni costruttive. Si apre un cantiere e non riguarda solo le elezioni, ma qualcosa di più grande: quale Valle d’Aosta ci sarà?”. Le document peut être téléchargé ICI .

MARDI 4 juillet 2017

10:59 Le Communiqué de Presse du Comité fédéral Le Communiqué de Presse du Comité fédéral Hier, lundi 3 juillet, le Comité Fédéral de l’Union Valdôtaine s’est réuni pour débattre différents point à l’ordre du jour. Sur la question concernant la requête de déduction de la part de la Cour aux Comptes, sur la Maison de jeu de Saint Vincent, le Comité a réaffirmé les évaluations déjà présentées dans son communiqué de presse de mercredi 28 juin dernier. En particulier le Comité rappelle que les interventions effectuées concernent des financements pour sauvegarder l’existence de la Maison de jeu et en particulier le patrimoine immobilier qui lui a été confié et que la Région, en tant que propriétaire, avait l’obligation d’entretenir. Le Comité Fédéral rappelle encore que les financements sont le fruit de ressources que CVA a prêté à la Maison de jeu sous payement d’intérêts qui sont revenus à CVA. Le Comité Fédéral souligne que, à ce moment, la Cour aux Comptes a demandé de répondre à ses remarques et que cela ne consiste en aucun acte d’imputation ou de condamnation. Le Comité Fédéral, suite à la conclusion des rencontres programmées avec les Président des Sections exprime sa satisfaction pour la présence, presque unanime, de tous les représentants des Sections, ce qui témoigne l’enracinement et la présence vive et vivante de l’Union Valdôtaine sur le territoire. Le Comité a exprimé aussi le plaisir le plus vif pour les débats, sur différents thèmes, qui ont animé les soirées des rencontres, qui ont été enrichies par les avis et les commentaires des intervenants. Pendant les soirées il a été fait l’état de la situation politique et des futures échéances électorales. En particulier, au cours de toutes les rencontres, a été considérée l’opportunité de faire ressortir du territoire et des Sections y afférentes, une partie importantes des futures candidates et candidats de l’Union Valdôtaine, aux prochaines élections régionales. Entre temps, a été lancée la volonté de travailler à un « projet pour la Vallée d’Aoste » qui sera fera l’objet d’une série d’analyses et de propositions que l’Union Valdôtaine veut avancer en vue des prochains rendez-vous électoraux en essayant de dépasser les actuels clivages négatifs sur les thèmes de l’Autonomie, du Fédéralisme, de la Subsidiarité. Aoste, le 4 juillet 2017

MERCREDI 28 juin 2017

11:58 Il Comité fédéral: intervenire a sostegno del Casinò era un dovere degli amministratori Il Comité fédéral: intervenire a sostegno del Casinò era un dovere degli amministratori Il Comité Fédéral dell’Union Valdôtaine, appreso della notificazione recapitata dalla Procura regionale della Corte dei conti a numerosi consiglieri regionali tra cui diversi esponenti dell’Union Valdôtaine; precisa che l’atto trasmesso consiste in un invito a dedurre ed a fornire le opportune ragioni di difesa da parte delle persone interessate; ritiene che tutti gli interventi a sostegno della Casa da gioco siano stati effettuati nell’intento di salvaguardare l’attività e l’esistenza della casa da gioco stessa; ricorda che la Casa da gioco e gli immobili che sono stati oggetto di finanziamento, con l’accensione di mutui, per opere di rifacimento, sono di proprietà della Regione Valle d’Aosta; considera quindi che intervenire a sostegno del proprio patrimonio immobiliare ed alla salvaguardia dell’attività del Casinò, delle sue attività economiche, fosse un dovere degli amministratori regionali; sottolinea che al momento non vi è alcuna formulazione di imputazione, né tantomeno condanna, ma un invito a fornire motivazioni e chiarimenti riguardo agli atti ed agli interventi effettuati nel tempo nei confronti della Casa da gioco; Tutto ciò premesso, il Comité Fédéral dell’Union Valdôtaine è fermamente convinto che tutti gli amministratori che si sono assunti la responsabilità di operare nel tempo per salvaguardare un patrimonio della Regione, come la Casa da gioco di Saint-Vincent, lo abbiano fatto nell’interesse del bene collettivo, nel rispetto delle regole e della legge. Il Comité Fédéral esprime pertanto il suo sostegno a tutti coloro che sono stati interessati dalla trasmissione degli inviti a dedurre. A tutti i rappresentanti dell’Union Valdôtaine, chiamati in causa in questa vicenda, a partire dal Presidente della Regione, degli Assessori e dei Consiglieri regionali, il Movimento esprime la sua ampia ed incondizionata solidarietà, con la certezza che essi riusciranno a dimostrare la giustezza del loro operato e delle ragioni che lo hanno guidato.

LUNDI 26 juin 2017

21:47 Du Comité fédéral, satisfaction pour l’approbation de la nouvelle loi électorale Du Comité fédéral, satisfaction pour l’approbation de la nouvelle loi électorale Le Comité Fédéral de l’Union Valdôtaine, réuni aujourd’hui, lundi 26 juin, à La Salle, ayant entendu le rapport du Chef de Groupe de l’Union Valdôtaine au Conseil de la Vallée, Ego Perron, A exprimé sa satisfaction pour l’approbation de la nouvelle loi électorale ; Remercie le Groupe des élus de l’Union Valdôtaine et son représentant Joel Farcoz à l’intérieur de la Commission qui a travaillé sur la proposition de projet de loi ; Rappelle que l’Union Valdôtaine a toujours soutenu la possibilité de pouvoir exprimer un nombre de aux moins trois préférences pour permettre aux électrices et aux électeurs de pouvoir mieux exercer leurs droits de choix des candidates et des candidats ; Evalue positivement l’augmentation des présences de genre dans les listes, qui passe du 20 au 30% ; Rappelle que la proposition du Mouvement était celle d’un quota de 45% pour atteindre la prime électorale, portant à 21 les élus au cas ou un parti ou une coalition arrivent à ce pourcentage ; Considère que dans les négociations il a fallu que tout le monde accepte des compromis, ce qui a porté le seuil pour atteindre la prime de majorité de 45 (propositions UV) à 42% ; Exprime sa satisfaction pour la décision du Conseil de maintenir le barrage à 2 sièges pleins pour ne pas admettre au Conseil de la Vallée des forces politiques sans une représentativité électorale effective ; Rappelle que la non gouvernabilité de la législature en cours s’est aussi déterminée lorsque des individus on décidé de se déplacer d’un parti à l’autre, donnant origine à des groupes politiques n’ayant aucun un réel rapport avec les électrices et les électeurs.

VENDREDI 23 juin 2017

13:54 Un document politique et les Sections du Grand Paradis et de la Valdigne à l’attention du Comité Un document politique et les Sections du Grand Paradis et de la Valdigne à l’attention du Comité Le Président Ennio Pastoret a convoqué le Comité Fédéral de l’Union Valdôtaine pour lundi 26 juin prochain. « Le Comité prendra en examen le document approuvé par la Direction du PD, qui nous a été remis par le Secrétaire Irene Deval. – a dit le Président Pastoret - J’exprime ma satisfaction pour l’approbation, suite au travail des commissions politiques de PD – EPAV – UV, de ce document qui représente une base concrète de collaboration entre force politiques Autonomistes et Progressistes ». « Fixer un parcours de collaboration entre forces politiques, qui tiennent à travailler, sérieusement et loyalement, ensemble, pour la Vallée d’Aoste est indispensable » a ajouté Pastoret. Le Comité Fédéral rencontrera ensuite les Présidents des Sections des zones Grand Paradis et Valdigne. « Ce sera la dernière des rencontres programmées avec les Présidents, il s’agit de moments importants pour remettre en marche le Mouvement, avec un partage ample des choix et des stratégies pour le futur » a dit Pastoret à cet égard. « Il faut prendre définitivement acte que l’on assiste à une grave phase de déconfiture de la politique à tout niveau. - a continué le Président de l’UV - En Vallée d’Aoste l’opération de substitution du 10 mars passé est en train, elle-même, de démontrer toutes ses failles ». Selon le président Pastoret, « il est désormais indispensable que les forces politiques responsables, qui ont a cœur le futur du Pays d’Aoste travaillent pour bâtir un "projet pour la Vallée d’Aoste”, concret et croyable, qui prenne en compte les enjeux difficiles tels que l’économie, les besoins et les difficultés des foyers et une phase active de ces indispensables rapports avec Rome, qui sont désormais devenu des banals moments de passerelle de la part d’un Président qui a du mal à représenter lui-même ». Après cette dernière rencontre le Mouvement commencera à travailler, sur la base des indications ressorties tout au longs des rencontres du mois de juin pour définir, dans le concret, les points fort d’une proposition politique qui devra récupérer le temps qui est actuellement gaspillé, sans succès, pour relancer la Vallée d’Aoste après presque quatre mois de paralysie politique et administrative. Enfin l’autre point, assez important, qui sera encore une fois traité, sera celui du parcours d’approche à la préparation de la liste et des candidatures qui devront ressortir du territoire.

MERCREDI 21 juin 2017

12:20 Châtillon, le Comité a rencontré les Présidents des Sections Châtillon, le Comité a rencontré les Présidents des Sections Se poursuivent les rencontres du Comité Fédéral de l’Union Valdôtaine avec les Présidents des Sections. Lundi 19 juin se sont retrouvés, à Châtillon, avec le Comité, les représentants des Sections de Gressan, Charvensod, Pollein, Brissogne, Saint-Marcel, Fénis, Quart, Jovençan, Nus, Châtillon, Verrayes, Valtournenche, Torgnon, La Magdeleine, Antey-Saint-André, Emarèse, Saint-Vincent et Saint-Christophe. Le chef de groupe au Conseil de la Vallée, Ego Perron à fait état de la situation politique, suite à la réunion du Groupe des élus qui s’était tenue dans l’après-midi, en faisant un rapport sur la réunion de la IIème commission du Conseil avec les organisations syndicales du Casino. La proposition de loi électorale, inscrite au Conseil de la Vallée de ces jours, a également été illustrée. Dans les prochains mois, l’Union Valdôtaine sera engagée à conduire des activités sur le territoire et à organiser le parcours pour aboutir aux rendez-vous électoraux de 2018. Le Comité Fédéral et le Conseil Fédéral de l’Union Valdôtaine définiront les modalités pour arriver aux élections. Les Sections, organisées par zone, seront la cheville ouvrière de la construction du parcours qui conduira le Mouvement à s’organiser à cette occasion. En même temps le Mouvement, avec ses organes de direction et ses Sections et la société civile, s’engagera à proposer à la communauté valdôtaine un projet pour la Vallée d’Aoste. Il y a aujourd’hui la nécessité, urgente et essentielle, d’aller au de la de l’état de conflit permanent et de remettre au centre du débat culturel, social et politique la condition du Pays d’Aoste, de son Peuple et de sa Communauté, qui est en évolution continuelle. Confrontés à la globalisation et à la nécessité de s’interroger sur leur futur, les Valdôtains ont besoin de voir reprendre le parcours d’une Autonomie qu’aujourd’hui est appelée à se confronter avec un monde en pleine et totale évolution.

LUNDI 19 juin 2017

16:55 Comité et Présidents des Sections: ce soir à Châtillon l’avant-dernière rencontre Comité et Présidents des Sections: ce soir à Châtillon l’avant-dernière rencontre Se poursuivent les rencontres du Comité fédéral avec les Présidents des Sections de l’Union Valdôtaine. Aujourd’hui, lundi 19 juin, à 18h, ce sera au tour de l’avant-dernier rendez-vous au programme. A Châtillon, le Comité rencontrera les Présidents de la Valtournenche et des alentours d’Aoste, de Gressan, jusqu’à la moyenne Vallée. Les rencontres du Comité avec les Présidents se veulent un moment d’information par rapport aux thèmes d’actualité de la politique régionale (voire loi électorale et Maison de jeu), mais aussi pour faire le point par rapport à la vie du Mouvement (eu égard, notamment, aux critères pour la formation de la liste unioniste aux prochaines régionales), ainsi qu’aux activités à mettre en marche, de la part des Sections, dans les prochains mois.

JEUDI 15 juin 2017

15:55 Se poursuivent les rencontre entre le Comité et les Présidents des Sections Se poursuivent les rencontre entre le Comité et les Présidents des Sections Se poursuivent les rencontres programmées par le Comité Fédéral de l’Union Valdôtaine avec les Présidents des Sections. Après la pause effectuée afin de permettre la réunion du Conseil Fédéral de lundi 12 juin, hier, mercredi 14 juin, se sont réunis avec le Comité Fédéral les Présidents des onze Sections Unionistes de la zone "Grand Combin”. L’actualité politique a introduit la réunion. Tout particulièrement ont été présentés les éléments de la proposition de loi électorale qui est actuellement à l’examen au Conseil de la Vallée. Les propositions de l’Union Valdôtaine, par rapport au texte base ont été donc illustrées et approfondies. Par la suite, les retombées sur l’organisation des prochaines élections régionales ont été examinées, notamment en ce qui concernera l’organisation de la liste de l’Union Valdôtaine, des choix et des propositions des candidatures. Le Mouvement considère importante la représentativité territoriale et la présentation de candidatures issues du territoire. Dans le futur immédiat, le Comité Fédéral sera engagé à la mise en place d’un système de sélection, qui puisse concerner de manière ample les Sections, leur connaissance du territoire, des militants, des sympathisants et de l’ensemble des communautés dans lesquelles elles sont enracinées. Pour ce faire, dans les prochains mois l’Union Valdôtaine sera engagée pour conduire une politique de proximité, avec une écoute privilégiée du territoire à l’aide des Sections qui proposeront les thèmes et les contenus des activités à conduire.

MARDI 13 juin 2017

15:16 Conseil fédéral: bilan, loi électorale et formation de notre liste “à la une” Conseil fédéral: bilan, loi électorale et formation de notre liste “à la une” Le Conseil fédéral de l’Union Valdôtaine s’est réuni dans la soirée de hier, lundi 12 juin 2017, dans l’auditorium de la bibliothèque de Saint-Martin-de-Corléans, afin d’aborder un ordre du jour composé notamment par le bilan du Mouvement et par la situation politique. A l’égard du premier point, le rapport du trésorier Federico Perrin a fait état d’un document comptable qui témoigne, suite à une action de rationalisation des frais, et avec une inversion de tendance par rapport aux exercices précédents, de comptes au résultat positif. L’importance de ce résultat économique a été soulignée également par le président de l’Union Valdôtaine, Ennio Pastoret, qui a remercié pour l’action d’assainissement conduite par le responsable financier. Côté politique, la réunion a été presque intégralement consacrée à deux aspects. Le principal a été celui de la définition de la nouvelle loi électorale pour le renouveau du Conseil de la Vallée. A cet égard, tant le président Pastoret que le conseiller Augusto Rollandin ont informé l’assemblée des propositions issues de la Commission du Conseil chargée de ce dossier et de la position de l’Union Valdôtaine, qui diffère notamment sur les aspects concernant le prix de majorité et le nombre de préférences. Les rapports avaient valeur d’information pour les membres du Conseil fédéral, afin qu’ils puissent en relater aux respectives sections d’appartenance, mais les négociations à l’échelon de la Commission se poursuivent. Etroitement liée à cette question est l’établissement des critères qui seront suivis par le Mouvement en vue de la définition de la liste pour les prochaines élections régionales.Sur ce volet, également, il s’agit d’un chemin complètement à emprunter et à évaluer de la part des organes compétents de l'UV, mais le point fixe est représenté par la volonté de composer l'équipe unioniste par une méthode telle à respecter l'organisation de notre Mouvement, ainsi que la volonté d'assurer la représentativité du territoire et de la communauté. Pour ce qui est, efin, de la vie de l’Union, le Conseil a été fait part du processus que le Comité fédéral est en train de conduire, avec des réunions avec les présidents des Sections, groupés en zones. Les rendez-vous avec les Présidents de la basse vallée et d’Aoste se sont déjà déroulées. Suivront les rencontres pour les zones du Grand-Combin, de la moyenne Vallée et de la Valdigne. Ces réunions ont pour but, en plus d’informer les responsables des Sections sur les actions du Mouvement, de recueillir des exigences et des opinions des unionistes qui vivent le territoire chaque jour, en vue de préparer une reprise, à septembre où le Mouvement retrouve l’élan nécessaire pour relever sa mission naturelle de porte-parole des instances et des ambitions de la communauté valdôtaine.
2 X mille

Vie de l'Union2 Décembre 2019 - 11:42

Motion Finale Motion Finale Le Congrès de l’Union Valdôtaine, réuni à Gressan Samedi 30 Novembre 2019, Ayant pris acte de la difficulté de poursuivre un parcours fédératif avec les autres forces autonomistes régionales ; En constatant que le parcours des autonomistes Valdôtains, même si pas univoque, doit être tout de même convergeant dans les objectifs. Ayant constaté la nécessité absolue de redonner des points de repère crédibles pour l’électorat autonomiste, qui représente toujours la grande majorité des valdôtains, qui en dépit de références fortes sera ensorcelé par la dérive populiste. Ayant constaté la nécessité de renouveler et renforcer l’esprit unioniste et relancer une activité vivace et un esprit proactif, afin de remettre les Unionistes et les Valdôtains au centre de l’activité politique, en particulier en visant à une participation active des inscrits et des sympathisants sur les thèmes généraux de la politique et de la vie des Valdôtains, tel que santé, système de protection sociale, agriculture, commerce, tourisme, environnement, instruction, travail, etc. Rappelant que pour l’Union Valdôtaine les Communes restent le pilier central du fédéralisme global invoqué par le premier article de nos Statuts. ------------------------------- Engage le Président, le Comité Fédéral, le Conseil Fédéral, toutes les sections et les élus à tout niveau à un effort extraordinaire pour le 2020, pour relancer l’Union Valdôtaine dans le futur, et pour un réel renouvellement des méthodes et des contenus de l’activité politique. L’Union Valdôtaine, reste le Mouvement faisant référence dans le monde autonomiste Valdôtain, et reste au centre de tout l’échiquier politique de notre région, mais un nouvel élan s’avère nécessaire. Engage le Comité Fédéral à nommer une commission, dans le plus bref délai, pour élaborer une mise à jour de nos Statuts, évidemment sans ébranler de nulle façon les articles identitaires et fondants de notre Mouvement, mais dans le but d’arriver d’ici le printemps prochain à un Congrès pour approuver les modifications proposées par la commission, qui puissent permettre un processus de partage et de discussion avec la base unioniste, sur le sillon de notre histoire de travail avec les sections, mais surtout autour de thèmes spécifiques, objet d’intérêt de la population Valdôtaine et, par conséquence naturelle, de la politique. Une nouvelle forme de participation active s’impose pour rapprocher les Valdôtains de la politique et de l’Union Valdôtaine. Engage tous les adhérents et les sympathisants à travailler avec conviction, jour après jour, pour expliquer le renouvelé esprit identitaire de l’Union Valdôtaine, afin de reconquérir la confiance de tous ceux qui se sont éloignés de notre famille, mais qui en partagent toujours les idéaux et les objectifs. Engage les élus et les organes du Mouvement à remettre les pendules à l’heure. Dans la politique régionale le Mouvement doit reprendre la centralité de la gestion politique, de concert avec le groupe des élus, mais en accordant toujours la priorité absolue à l’épanouissement du parcours de valorisation de l’identité de l’Union Valdôtaine en dépit de médiations forcées. Engage les organes du Mouvement à un parcours rigoureux dans la construction des listes des candidats à tout niveau, l’histoire politique et personnelle des candidats doit être le seul aspect à analyser, en dépit de la capacité présumée de « porter des voix ». Engage toutes les sections, en vue des élections municipales de 2020, à évaluer avec attention les alliances à aborder, sans vouloir donner des indications forcées, le Congrès demande de retenir préférables des accords qui concernent des mouvements autonomistes et à éviter des accords avec les forces nationalistes ou populistes. Engage le Comité fédéral à présenter aux sections et au Conseil Fédéral une ébauche de code éthique à discuter, pour donner des règles pour les nouvelles cotisations et les candidatures. Engage le Président et le Comité Fédéral à défendre, dans toutes les instances appropriées, le nom et l’histoire de l’Union Valdôtaine, de tous ceux qui maladroitement utiliseront de façon inopportunes le nom de notre Mouvement, afin que personne ne puisse entraver le parcours de reconstruction de l’image de l’Union Valdôtaine.

agenda

twitter

vidéos

images

2016 Rencontres sul le territoire

2015 Congrès des 3 et 4 octobre

Union Valdôtaine

29, avenue des Maquisards - 11100 Aoste
TÉL +39 0165 235181
E-MAIL siegecentral@unionvaldotaine.org
PEC unionvaldotaine@legalmail.it
PI 80007410071

Vie de l'Union26 Juin 2017 - 21:42

Comité fédéral: feu vert à la signature conjointe avec EPAV et PD d’un document politique

Le Comité Fédéral de l’Union Valdôtaine, réuni aujourd’hui, lundi 26 juin à La Salle, a pris formellement acte de l’approbation de la part du PD du document politique, dont les adresses avaient été discutées, dans les semaines précédentes, par les Commissions politiques de EPAV – PD – UV.

Le Comité Fédéral a approuvé les contenus du document et a donné mandat au Président de l’Union Valdôtaine de procéder à le signer conjointement avec les forces politiques EPAV et PD.

« J’avais déjà exprimé mon appréciation pour la décision du PD – a dit le Président de l’Union Valdôtaine, Ennio Pastoret – maintenant après le mandat du Comité Fédéral nous pourrons commencer à travailler de manière plus concorde et unie pour le futur ».

«Le document en question est important pour le parcours de perspective et de proposition politique dont la Vallée d’Aoste a besoin », a encore affirmé Pastoret.

S’exprimant sur l’actualité politique, le Président de l’UV a dit : « après trois mois on a définitivement constaté que la majorité qui s’était installée ‘per dare risposte immediate – et annonçant – comincia la primavera della Valle’, pour l’instant, n’a concrètement rien fait de tout ce qu’elle avait promis. Les annonces ont été continuelles et variées, sur tous les thèmes, mais les résultats effectifs ont été presque nuls ».

Le Comité a ensuite rencontré les Présidents des Sections de la zone Grand–Paradis et Valdigne, pour définir le parcours du Mouvement, dans le sillon des rencontres des semaines précédentes.

Celle-ci a été la première rencontre dans laquelle on a pu parler, avec davantage de certitudes, de la nouvelle loi électorale approuvée par le Conseil de la Vallée et commencer à mieux détailler les aspects concernant l’organisation du Mouvement pour les prochaines élections.

Le Comité a félicité le Groupe des élus et le Chef de Groupe Perron, et les Commissaires Unionistes, pour avoir conduit une profitable négociation pour insérer dans la loi électorale les éléments qui tenaient davantage à l’Union Valdôtaine.

Le nouvelle loi maintient les préférences comme on l’avait souhaité et laisse ouvertes des possibilités intéressantes, sans figer des situations inconciliables et déséquilibrées, comme en avait été le cas en 2013, avec la précédente loi électorale.

« Pour l’Union Valdôtaine, Mouvement populaire ancré au territoire, la réalisation de la liste et des candidatures y afférents ressortiront, dans les différentes zones, par des procédures qui, prenant en compte les modifications de la loi électorale, appelleront en cause, de manière ample les Sections », a dit Pastoret.

Le Comité et les Présidents des Sections se sont aussi occupés des activités à prévoir dans les mois à venir pour fournir à la Communauté Valdôtaine une ample information sur l’actualité politique et administrative.

« Nous devons agir, parce que l’immobilisme et l’incapacité opérationnelle du Président Marquis nous plongent désormais dans un gouffre sans perspective. – a affirmé le Président de l’Union Valdôtaine – On assiste à des annonces et des défilés au bénéfice exclusif des médias et des photographes, sans relever aucun souci pour l’ensemble des questions et des problèmes qui s’annoncent et qui sont laissés pourrir dès le début ».

Il faut donc avancer et essayer de programmer le futur en cherchant d’aller au-de-là de l’actuel moment de conflictualité et de confusion.

Il reviendra aux forces politiques qui tiennent à la Vallée d’Aoste d’offrir une proposition sérieuse pour le futur. L’Union Valdôtaine souhaite que les forces politiques, sociales et culturelles plus vives de la Vallée d’Aoste sachent retrouver des moments de confrontation et de dialogue afin de se regrouper autour des thèmes de l’Autonomie et du régionalisme.

Terminé ce premier cycle de rencontre, l’Union Valdôtaine préparera une proposition de « Projet pour la Vallée d’Aoste » à partager avec tous les sujets et toutes celles et ceux qui veulent s’engager pour le développement du Pays d’Aoste.

« Il y a la nécessité d’un projet politique et administratif sérieux, partagé et soutenu par de personnes fiables et intellectuellement honnêtes » – a conclu le Président de l’UV  - Ce sera, celui-ci, le but du travail des prochains mois pour l’Union Valdôtaine. Le Mouvement souhaite que le prochaines élections puissent déterminer un cadre politique plus stable, avec une collaboration entre les forces politiques qui tiennent au futur d’une Autonomie forte et partagée pour la Vallée d’Aoste.