Rédaction

Le Peuple Valdôtain

Mise à jour 27 mar 2017 - 17:56

Union Valdôtaine, le mouvement en ligne

Home Nouvelles Actualités Culture

Culture7 Février 2017 - 18:06

Le délai pour signaler des publications au jury du Prix Willien a été fixé

imprimerpartager

On rappelle que le dernier délai pour signaler les maisons d’édition ou les publications à soumettre à l’attention du jury de la 23e édition du Prix littéraire René Willien a été fixé, de la part de la Présidence de la Région, au 6 mars prochain.

Le prix récompensera les éditeurs qui, du 1er janvier au 31 décembre 2016, ont publié des ouvrages dont le contenu est représentatif de la réalité valdôtaine et dont une partie du texte au moins est rédigée en français ou en franco-provençal.

Les Communes, mais également les simples citoyens, les bibliothèques, les librairies et les associations culturelles peuvent transmettre leurs propositions par lettre, télécopie ou courrier électronique à la Présidence de la Région (fax: 0165 273816; courriel cerimoniale@regione.vda.it).

La remise du prix Willien fera l’objet d’une cérémonie, qui se déroulera au mois de mars prochain. Pour tout renseignement complémentaire, les intéressés peuvent appeler le 0165 273578.

imprimerpartager

ActualitésCulture

LUNDI 6 février 2017

18:10 Les photos de scène de “Rocco Schiavone” en exposition à Aoste Les photos de scène de “Rocco Schiavone” en exposition à Aoste Jeudi prochain, 9 février, à 17h30, auprès de la salle des expositions de l’Hôtel des États, place Chanoux à Aoste, se déroulera l’inauguration de l’exposition "Rocco Schiavone, photographies de scène par Daniele Mantione”. L’exposition propose une sélection de photographies de scène de la fiction "Rocco Schiavone”, co-produite par "Cross Productions” et Rai Fiction, en collaboration avec "Beta film”. Mise en scène par Michele Soavi et avec l’acteur Marco Giallini en tant que protagoniste principal, cette série a été diffusée sur Rai 2 pendant l’automne 2016, en obtenant un succès de public et en gagnant trois prix au Roma Fiction Fest 2016. "Je suis heureuse de présenter, dans le cadre du programme des expositions de l’Assessorat – commente l’assesseur Emily Rini – l’exposition photographique sur Rocco Schiavone, dont la sérié tv, ayant remporté un share important, a fait connaitre au public les lieux de la Vallée d’Aoste, notamment nos extraordinaires biens culturels, avant tout le Théâtre romain d’Aoste où différentes scènes ont été prises”. Rocco Schiavone est le protagoniste des romans policiers d’Antonio Manzini, publiés par Sellerio. Schiavone, "vice-questore” de la Police d’Etat, romain doc, est transféré à Aoste pour des raisons disciplinaires. Personnage difficile, il est un homme au passé obscur. Cependant, au derrière de l’image de lui-même qu’il a bâti, il cache un événement douloureux: la disparition de sa femme Marine, qui a eu lieu sept années avant, dans des circonstances tragiques. Marine continue à vivre dans la fantaisie de Rocco, qui la voit vive et plus belle que jamais chaque soir où il rentre chez lui. La présence de la femme rend la vie à Aoste supportable pour Rocco et souligne la nostalgie de Rome et des amis de toujours. Dans sa nouvelle vie sur les montagnes, Schiavone s’occupe d’homicides masqués, suicides simulés, morts non identifiés, séquestrations et assassins qui retournent du passé en demandant vengeance. Des cas qui, suite à la première impression normalement mensongère, se révèleront presque toujours des homicides à résoudre. Les photographies exposées ont été réalisées par Daniele Mantione. Né à Aoste en 1976, il est membre fondateur de l’Association des Professionnels de l’audiovisuel de la Vallée d’Aoste, A.P.A. VdA, et a fait son début pour le siège régional de la Rai, en tant qu’auteur des documentaires "Sostenibilmente”, "Vita da cani” et "Jours d’hiver”. Il s’occupe de photographie et d’audiovisuel. L’exposition Rocco Schiavone, à l’entrée gratuite, restera ouverte jusqu’au 12 mars 2017, de 10h à 13h et de 14h à 18h, du mardi au dimanche. Fermeture le lundi.

MERCREDI 1 février 2017

12:44 Saint-Ours: un bilan positif pour la 1017e édition Saint-Ours: un bilan positif pour la 1017e édition Outre les 94mille passages calculés lors de la journée de lundi 30 janvier, l’affluence de la deuxième journée de la "Foire de Saint-Ours” est calculée en 60mille personnes. Une augmentation remarquable, par rapport aux 52mille de l’édition 2012, lorsque la deuxième journée avait était un mardi, tout comme cette année. Cette confrontation positive, par ailleurs, n’est pas la seule indication du succès remporté par la Foire 2017, qui a été définie par les exposants et les organisateurs une grande occasion de promotion de la réalité artisanale et de la Vallée d’Aoste toute entière, surtout pour l’atmosphère de fete qu’on a pu respirer pendant les deux jours le long des rues du centre, tout comme dans les manifestations et les initiatives collatérales, avant toutes la "Veillà”. En commentant cette édition de la "deux jours” consacrée à l’artisanat valdotain, le président de la Région, Augusto Rollandin, commente "aussi cette année nous pouvons conclure, avec satisfaction, qu’il s’est agi d’un succès, en termes de visiteurs, mais non seulement. La qualité des travaux de nos artisans, parmi lesquels j’ai vu bon nombre de jeunes, rend optimistes pour le futur de notre tradition. De plus, la participation de toute la ville a contribué à la création de ce climat de fete unique, qui caractérise les deux jours de la Foire. Je tiens à exprimer un remerciement particulier aux Forces de l’ordre et à toutes les différentes composantes de la Protection civile, notamment tous les bénévoles, qui ont garanti un adéquat déroulement de la Foire. Enfin, je crois qu’il soit nécéssaire remercier le personnel régional qui a soigné une organisation sans doute à la hauteur de ce rendez-vous”.

MARDI 31 janvier 2017

16:37 Saint-Ours 2017 : voilà les prix spéciaux de la Foire Saint-Ours 2017 : voilà les prix spéciaux de la Foire Hier, lundi 30 janvier, après la messe qui a conclu la première journée de la 1017e Foire de Saint-Ours (que les organisateurs estiment avoir été caractérisée par 94.455 passages, à 17h de hier), les prix spéciaux ont été remis aux artisans signalés par les différents jurys. Le Prix Amédée Berthod qui récompense le meilleur exposant âgé de moins de 25 ans en 2017, désigné par l’Institut Valdôtain de l’Artisanat de Tradition, a été décerné à Andrea Celestino. La motivation: Après avoir constaté la qualité et la diversité des travaux exposés tout au long du parcours de la Foire et avoir fait une évaluation en vue de l’attribution du prix Amédée Berthod 2017, la Commission de l’Institut Valdôtain de l’Artisanat de Tradition a choisi Andrea Celestino. Ce dernier, qui participe à la Foire pour la troisième fois, a utilisé des espèces ligneuses différentes, en privilégiant des bois blancs et en adoptant une technique qui met en valeur les sujets identifiés. Le prix pour les techniques artisanales traditionnelles dans la fabrication d’outils agricoles à remettre en valeur aujourd’hui a été attribué à Fabio Henriod et remis par l’Assesseur à l´agriculture et aux ressources naturelles, M. Renzo Testolin. Le Prix « Noces d'or avec la Foire de Saint-Ours » qui récompense les artisans ayant participé à la Foire de Saint-Ours depuis au moins 50 ans a été décerné à : Amato Brunodet (en son absence, le prix est remis à ses petits-fils Filippo Clermont et Lorenzo Brunod et Renato Champretavy, Luciano Savin, Carlo Gadin, Ladislao Mastella, Bruno Boch, Aurelio Armand, Giorgio Diemoz, Bruno Brunodet, Giuseppe Revil, Ida Priod, Giorgio Reggiani. Le Prix Robert Berton, qui récompense le doyen des exposants n’ayant pas reçu de prix au cours des cinq dernières années, est décerné d’office par l’Assessorat des activités productives, de l’énergie et des politiques du travail et il a été remis à Giovanni Tomasello. Le Prix Pierre Vietti pour l’étude et la recherche historique, a été décerné par le Comité des Traditions Valdôtaines à Luigi Blanc. La motivation: D’une pièce de bois à la forme bien particulière, l’artisan a su dégager une sculpture très originale, dont les personnages sortent du bois d’une façon à la fois naturelle et recherchée. M. Blanc a ainsi démontré son habileté, son amour de la tradition, ainsi que son goût pour une innovation respectueuse du passé. Le Prix Domenico Orsi illustrant « Le Don » a été décerné par la Fondation communautaire de la Vallée d'Aoste à la création réalisée par Mauro Savin, en collaboration avec le sculpteur Giuseppe Binel. Les raisons: Représentant deux sonnailles en fer forgé avec un collier en bois et en cuir, pour décrire la bienveillance de la mélodie qui résonne dans les harmoniques d’une sonnaille, c’est elle qui a le mieux interprété l’expression du don Cette réalisation conjointe par les deux artistes fait émerger un aspect solidaire dans l’achèvement de l’œuvre. Le Prix « Amis de Don Garino », dont le jury (désigné par l’Association « Amici di Don Garino ») était composé par Luca Pallu, Graziella Ottino et Ivano Reboulaz, a été attribué à Giovanni Thoux, auteur d’une crucifixion en bas-relief et en couleur. D’après le Jury, "l’élégance de la composition, qui souligne le fond orageux, n’étouffe pas les expressions du Christ et de la Mère, compris dans leur souffrance, tandis que Marie-Madeleine cache son visage, mais pas son désespoir”. Le Prix Carlo Jans qui récompense l’élève le plus prometteur, inscrit aux cours régionaux d’apprentissage des techniques de savoir-faire artisanal, a été décerné à Ottavio Augusto Grange. La motivation: Cette gravure d’un dessin traditionnel présente une excellente finition, particulièrement propre. La décoration est élaborée avec un goût esthétique sûr et l’alternance des vides et des pleins est harmonieuse. Les produits construits directement par le graveur – coffret, voûte en berceau et moule à pain – sont particulièrement intéressants. Le PRIX du stand le mieux aménagé de la Foire de Saint-Ours, attribué par l’Assessorat régional compétent en matière d’artisanat de tradition, a été décerné à Raffaella Moniotto. "Le banc – est la raison - ne fait qu’un avec les œuvres en exposition, un cadre idéal réalisé avec des matériaux naturels qui met en valeur les objets exposés reproduisant, avec ironie, le thème du poulailler. L’ensemble est particulièrement agréable, et amène à la découverte des œuvres disposées sur le banc de manière précise et curieuse , exploitant également la verticalité de l’installation”. Enfin, le Prix de la Ville d’Aoste, au nom de Franco Balan, pour cette troisième édition a été décerné à Marina Falletti, pour son œuvre « Nonsologalli ». La motivation: Ces sujets en céramique qui rappellent la tradition iconographique de la Foire de Saint-Ours, sont décomposables et recomposables, dans un jeu de figures diverses. Dans cette réalisation, l’on retrouve la recherche et l’esprit d’innovation qui ont toujours caractérisé la démarche et la conception artistique de Franco Balan. Ce Prix a été remis par Mme Antonella Marcoz, Vice-Syndic d’Aoste, et par M. Joël Balan.

LUNDI 30 janvier 2017

11:56 La 1017e Foire de Saint-Ours a commencé ! La 1017e Foire de Saint-Ours a commencé ! Depuis ce matin tôt, le centre de la Ville d’Aoste est pacifiquement envahi par les artisans qui participent au moment, par excellence, de la tradition valdôtaine : la Foire de Saint-Ours, qui en est à sa 1017e édition. De même, les visiteurs ont fait enregistrer une augmentation croissante dans les heures, en arrivant du reste d’Italie, ainsi que de France et Suisse, pour assister à cette manifestation tout à fait unique dans l’arc alpin. La foire s’est ouverte officiellement à 8h, avec le défilé des autorités (parmi lesquelles le président de la Région, Augusto Rollandin, et le vice-syndic de la ville d’Aoste, Antonella Marcoz), qui a parcouru le bout de chemin de l’Arc d’Auguste aux Portes Prétoriennes, où l’évêque d’Aoste, monseigneur Franco Lovignana, a béni la manifestation et ses participants. Elle se poursuivra jusqu’à demain soir et, cette nuit, se renouvellera la magie de la « Veillà », qui célèbre l’envie de rester ensemble et de fêter après le premier jour de ce rendez-vous millénaire. Les exposants qui donnent vie à la foire sont environ un millier, partagés dans les domaines traditionnels et non traditionnels. Ils présentent leur travail avec un certain orgueil, qu’ils soient amateurs ou professionnels. Dans ce sens, la Foire est surtout une expression de l’identité d’un peuple, la manifestation du profond sentiment d’appartenance historique et culturelle qui lie les Valdôtains à leur terroir. Côté visiteurs, la Saint-Ours offre une expérience unique, faite de sensations familières et fascinantes. La recherche d’un objet, ou d’un moment particulier, fait de tous ceux qui la visitent l’un des protagonistes de cet événement. Toutes les informations sur la Foire (concernant également le programme de la Foire et la voirie) peuvent être repérées sur cette page web . Bonne visite à tout le monde ! Ceux qui n'ont pas eu la possibilité d'atteindre le rendez-vous de cette année peuvent se faire une idée de l'ambiance en feuilletant cet album photographique virtuel . 

VENDREDI 27 janvier 2017

16:17 Le programme des expositions 2017 a été approuvé: voilà tous les rendez-vous Le programme des expositions 2017 a été approuvé: voilà tous les rendez-vous Le programme des expositions 2017, par les soins de Assessorat à l’éducation et culture de la Région Autonome Vallée d’Aoste, a été approuvé aujourd’hui par le Gouvernement régional. Le document propose une offre culturelle vaste, diversifiée et de qualité, qui va de la photographie à la peinture du Huit-cent et Neuf-cent, des approfondissements de caractère historique à la valorisation des artistes locaux et des particularités de la Vallée d’Aoste. "Je suis heureuse de présenter au public le programme 2017. – commente l’assesseur à l’éducation et culture, Emily Rini – Il s’agit d’une proposition culturelle solide et de qualité, qui conjugue l’art à l’échelon national, il suffit de penser à Giovanni Segantini, aux expositions qui valorisent le territoire et la Vallée d’Aoste dans ses multiples facettes, de la dimension de la montagne à la sculpture traditionnelle en bois, des traditions au patrimoine culturel dans son ensemble. L’Assessorat régional confirme ainsi son engagement à soutenir la culture et l’art, richesses inestimables de notre région”. Église de Saint-Laurent Du 27 janvier au 26 février 2017, exposition "De Châtillon au Cervin dans les cartes postales d’époque, 1881-1929”. Cette exposition propose une série de panneaux qui reproduisent plus de 200 cartes postales de la fin du Huit-cent, début Neuf-cent, en documentant le parcours des voyageurs, des alpinistes et des guides, qui de la gare de Châtillon remontaient la Valtournenche, pour arriver aux pieds du Cervin. Toujours à Saint-Laurent seront ensuite proposées au public deux expositions qui valorisent la créativité en Vallée d’Aoste, par le dialogue entre un sculpteur du bois et un photographe de montagne. Il s’agit de: Dorino Ouvrier et Gianni Masi, du 5 mai au 10 septembre 2017; Davide Camisasca et Marco Joly, du 27 octobre 2017 au 25 février 2018. Entrée gratuite. Hôtel des États Du 10 février au 12 mars 2017, exposition photographique "Il Vice Questore Rocco Schiavone” de Daniele Mantione, qui présente une sélection de photographie de scène de la série tv réalisée au Val dAoste pour la Rai. Du 17 mars au 25 avril 2017, exposition "Architetti dell’Arco Alpino”, soignée par l’Ordre des Architectes de la Vallée d’Aoste présente des projets qui mettent en évidence les particularités régionales à l’intérieur du territoire alpin. Du 12 mai au 24 septembre 2017, expositions "Auto-portraits au Musée de Miriam Colognesi”, qui propose le résultat de différents workshop réalisés par l’artiste dans le cadre de différents musées et expositions temporaires du Piémont et la Vallée d’Aoste. Du 13 octobre au 19 novembre 2017, "Le Brel sur le pain noir”, qui poursuit la collaboration avec le Brel pour la réalisation d’une exposition consacrée à la production traditionnelle du pain, avec une sélection d’oeuvres, photographies et sculptures sur ce sujet. Du 24 novembre au 4 févirier 2018, une exposition promouvra la jouissance et la valorisation, auprès du public, du patrimoine archivistique de la Vallée d’Aoste. Musée Archéologique Régional Du 7 avril au 24 septembre prochains: "Giovanni Segantini e i pittori della montagna”. Cette exposition veut proposer un parcours sélectionnée entre les oeuvres des maitres italiens qui, entre la deuxième moitié du Huit-cent et la première moitié du Neuf-cent, ont représenté la montagne. Entrée payante. Du 6 octobre au 7 janvier 2018: une exposition visant la valorisation des biens culturels dans notre région, à laquelle on pourra accéder gratuitement avec le ticket des sites archéologiques locaux. Centre Saint-Bénin Du 28 avril au 1er octobre 2017: "Edward Burtynsky. L’uomo e la terra”. L’exposition propose une sélection de suggestives images couleurs du photographe canadien, qui documentent la complexe relation entre l’homme et la nature. Du 20 octobre au 8 avril 2018, exposition "Ugo Nespolo. Arte, Cinema, Teatro”, qui présente plus de 50 ouvrages entre peintures, sculptures, installations, objets de design d’un des plus significatifs représentants de la recherche artistique italienne de l’après-guerre. Aire mégalithique de Saint-Martin-de-Corléans Du 26 mai au 4 février 2018, "Marina Torchio. Primitivo femmineo”. Un dialogue entre ce site archéologique et une série d’oeuvres contemporaines de sculpture, réalisées par cette artiste valdôtaine.

VENDREDI 13 janvier 2017

16:21 Double exposition fin janvier à la Maison du Val d’Aoste: Franco Pinet et Bobo Pernettaz Double exposition fin janvier à la Maison du Val d’Aoste: Franco Pinet et Bobo Pernettaz Vitrine des traditions de notre région, la Maison du Val d’Aoste de Paris accueillera à partir du 21 janvier 2017, à son siège institutionnel de la rue des Deux Boules, l’exposition conjointe des artistes Franco Pinet et Bobo Pernettaz « Maîtres de la matière », organisée par la Présidence de la Région autonome Vallée d’Aoste en collaboration avec l’Assessorat régional de l’éducation et de la culture. Le vernissage aura lieu vendredi 20 janvier, à 19h, lors de la soirée d’ouverture des initiatives prévues dans le cadre de l’Arbre de Noël 2017. « Cette exposition conjointe qui inaugure la saison d’hiver 2017 à la Maison du Val d’Aoste répond pleinement à l’exigence de raconter et de valoriser l’authenticité de la Vallée d’Aoste au-delà de nos frontières » commente le Président de la Région Augusto Rollandin. « Bobo Pernettaz et Franco Pinet sont deux Valdôtains complémentaires et très différents à la fois, mais l’un comme l’autre interprète la matière avec une grande modernité. Ils sont décidément ouverts à l’expérimentation, ainsi qu’à la relecture des savoir-faire traditionnels et de la manière de décrire les sujets abordés ». Cette exposition valorise la recherche de style, ainsi que l’extraordinaire habileté technique et artistique de ces deux grands noms de l’artisanat valdôtain. Né en 1950 à Issogne, où il vit et travaille, Franco Pinet est autodidacte et s’est toujours distingué par son expérimentation constante sur les formes et les volumes, ainsi que par la fluidité et la douceur des lignes de ses œuvres qui tendent à l’essentiel. Il a été l’un des premiers sculpteurs valdôtains à s’éloigner des schémas classiques, pour créer un nouveau style original, porté par une grande passion. Né à Aoste en 1952, Roberto « Bobo » Pernettaz commence à dessiner dès l’âge de 16 ans et aime à se définir comme un « couturier de vieilles pièces de bois ». Ses œuvres sont un assemblage de morceaux de bois récupérés et colorés, transformés avec une grande maîtrise en personnes, objets, animaux ou scènes de vie. Il forme des compositions qui allient l’esthétique à l’introspection psychologique, l’ironie à l’inquiétude, poursuivant un cheminement intérieur qui lie la vie et l’art d’une manière indissociable. L’exposition « Maîtres de la matière » sera aménagée au premier étage de la Maison du Val d’Aoste et ouverte au public du mardi au samedi, de 10h à 17h30.

VENDREDI 23 décembre 2016

16:51 Des exercices de paléographie pour chercheurs et amateurs d’histoire Des exercices de paléographie pour chercheurs et amateurs d’histoire Les Archives historiques régionales, rentrant dans les structures de l’Assessorat à l’éducation et culture, organisent un nouveau cycle d'exercices de paléographie destiné aux chercheurs de tout niveau et aux amateurs d’histoire qui souhaitent s'initier à la lecture de documents autographes valdôtains, médiévaux et modernes. Ces exercices se dérouleront dans les locaux des Archives historiques, 3, rue Ollietti – Aoste, de janvier à juin 2017, selon un calendrier qui sera établi notamment en fonction des exigences des participants. L'accès est gratuit. Aucun test d'admission n'est prévu, mais une connaissance de base du français et du latin est toutefois requise. La fin des exercices ne donnera lieu à aucun examen, ni à l’octroi de diplôme ou autre attestation. Le formulaire d'inscription, qui peut être téléchargé sur le site institutionnel de la Région Vallée d'Aoste à l’adresse http://www.regione.vda.it/cultura/archivi_e_biblioteche/archivio_storico/scuola_i.aspx , devra être remis, ou envoyé par télécopie ou par courriel, aux Archives historiques, dans le délai du 13 janvier 2017. Pour tout renseignement, veuillez contacter: Archives historiques régionales de la Vallée Aoste - 3, rue C. Ollietti – 11100 Aoste - tél. 0165 275773 – télecopie 0165 275774 – Courriel: arcsto@regione.vda.it .

MERCREDI 7 décembre 2016

10:26 Le tourisme durable est le sujet de la 18e édition du concours «Abbé Trèves» Le tourisme durable est le sujet de la 18e édition du concours «Abbé Trèves» Le concours "Abbé Trèves", organisé depuis plusieurs décennies par la Section valdôtaine de l'Union internationale de la presse francophone, vise à encourager les jeunes valdôtains à découvrir le monde du journalisme francophone et à approfondir la connaissance de l’histoire, de la culture et de l’actualité de la Vallée d’Aoste. Après une interruption d’une année qui a permis à l’UPF d’organiser un séminaire de formation sur le journalisme francophone censé encourager les jeunes à découvrir ce monde et à participer au concours, la 18e édition s'enrichit de la collaboration du Conseil de la Vallée, de l'Université de la Vallée d'Aoste et du Centre d'études Abbé Trèves d'Emarèse, dans le but de créer une véritable synergie entre des instances qui partagent des objectifs communs: faire connaître à la fois le monde du journalisme et le patrimoine identitaire de la Vallée d’Aoste francophone. L’initiative rentre dans le sillon des activités du Bureau de la Présidence du Conseil pour la valorisation de notre culture francophone en investissant sur la formation des jeunes afin de les aider à devenir des citoyens responsables, préparés et utiles à leur communauté. Ce concours, qui s’achèvera par la remise des prix dans le cadre de la Semaine de la francophonie 2017, s’articule en deux volets concernant, le premier, les élèves de 3e des écoles moyennes et, le deuxième, les résidants en Vallée d’Aoste âgés de 18 à 30 ans. Le sujet choisi pour cette 18e édition est le tourisme durable en Vallée d'Aoste, en adhérant ainsi à l’Année internationale du tourisme durable pour le développement, proclamée pour 2017 par l’Organisation des Nations unies. Les candidats du premier volet doivent remettre une interview ou un article dactylographié (papier ou support informatique) de 2.000-3.000 caractères (espaces compris) sur le sujet établi. Par contre, les candidats du deuxième volet, au mois de mars 2017, passeront une épreuve consistant en la rédaction d’un article et en un entretien sur le sujet établi. Les intéressés doivent adresser leur candidature écrite à la Section de la Vallée d’Aoste de l’UPF (3, rue De Tillier – 11100 Aoste, courriel uijplf.vda@libero.it ) au plus tard le samedi 18 février 2017 , délai de rigueur. Trois prix sont prévus pour chaque volet du concours et notamment, pour l’école moyenne, autant de dotations de livres d’une valeur respective de 250 euros, 150 euros et 100 euros et, pour les jeunes, un stage d’un mois dans la rédaction d’un journal francophone – avec le remboursement des frais correspondants (1.500 euros au maximum) – et deux tablettes tactiles. Le règlement et la lettre de candidature seront publiés sur les sites internet de l'UPF valdôtaine - www.pressefranvaldotaine.eu -, du Conseil de la Vallée - www.consiglio.vda.it -, de l’Université de la Vallée d’Aoste - www.univda.it - et du Centre d’études "Abbé Trèves" - www.abbetreves.org . Les intéressés peuvent aussi en demander une copie directement à la Section de la Vallée d’Aoste de l’UPF (3, rue De Tillier – 11100 Aoste, ou uijplf.vda@libero.it ).

JEUDI 17 novembre 2016

10:52 Mardi prochain, la pièce «Des cailloux plein les poches» à la Saison Culturelle Mardi prochain, la pièce «Des cailloux plein les poches» à la Saison Culturelle La « Saison culturelle 2016/2017 », se poursuivra, mardi prochain, 22 novembre, à 21h au Théâtre Splendor d’Aoste, avec la pièce « Des cailloux plein les poches ». Le spectacle a été créé au Théâtre La Bruyère en août 2003, avec Eric Métayer et Christian Pereira. Il a reçu 5 nominations aux « Molière » 2004 : Meilleur Spectacle Théâtre Privé, Meilleur Metteur en scène, Meilleure Adaptation, Meilleurs comédiens dont Eric Métayer. Reprise en 2015 au Festival d'Avignon, la pièce est remarquablement interprétée par Eric Métayer et Elrik Thomas qui réalisent ici une performance d’acteurs peu commune. La pièce se passe dans le comté de Kerry, en Irlande, où une superproduction hollywoodienne tourne La Vallée tranquille, un mélodrame folklorique et romantique. Charlie et Jake, deux marginaux au passé tourmenté et à l’avenir bouché, ont décroché quelques semaines de figuration à 40 livres par jour. A eux seuls, ils vont nous faire vivre les péripéties de cette colonisation culturelle tragi-comique d’un petit coin de paradis irlandais par une grosse machine hollywoodienne. Marie Jones est une auteure irlandaise primée qui a beaucoup écrit pour le théâtre et la télévision. Sa pièce Stones in His Pockets (Des cailloux plein les poches), véritable succès international, a été jouée dans plus de trente pays à ce jour, et a remporté de nombreux prix partout dans le monde. La Saison culturelle 2016/2017 est organisée par l’Assessorat de l’éducation et de la culture de la Région autonome Vallée d’Aoste, avec le patronage de la Fondation « Cassa di Risparmio di Torino ». Billet normal : 15,00 €, billet réduit : 12,00 €. Le spectacle est inclus dans les abonnements Pleine Saison, Tuttoteatro et Rideau. Pour toute information s’adresser à l’Assessorat de l’éducation et de la culture de la Région autonome Vallée d’Aoste, Structure activités culturelles, téléphone : 800141151 ou 0165 32778.
2 X mille

le coin du président22 Mars 2017 - 17:17

Les raisons et les prétextes Les raisons et les prétextes Mardi 21 mars le Conseil de la Vallée s’est réuni pour mettre en place les dernières formalités après le changement de majorité qui a eu lieu dans les jours précédents. L’opinion publique a été considérablement frappée par ces faits et aujourd’hui, beaucoup de personnes essayent de connaître et de comprendre le pourquoi de ce séisme politique. Les vraies raisons qui sont à la base de ce choix nous les connaîtrons avec le temps, même si ce n’est pas impossible de les préconiser. Une large partie de l’opinion publique a déjà bien compris que la cause principale de ce changement a été la crainte d’une d’asphyxie de consensus qui intéressait désormais un certain nombre de personnages et quelque force politique. Lorsqu’on est particulièrement affaiblis par l’obsession et par la peur de ne plus être réélus on se rend plus facilement aux voix charmantes et charmeuse des sirènes. Elles rassurent et font entrevoir des aventures et des futurs pleins de promesses à dispenser et de consensus à vendanger. Nous verrons dans les mois à venir les aptitudes et les comportements qui seront tenus par les seigneurs des votes, qui ont promus cette aventure politique de fin de législature. Mais, entre temps, on ne peut pas passer sous silence le fait que quelqu’un essaie de légitimer sa trahison en utilisant des arguments franchement spécieux. Je me limiterai à en citer deux. Le premier est souvent utilisé et répété à chaque moment par Marquis, le nouveau président du Gouvernement. Il se borne à raconter que le budget de prévision 2017 aurait été largement modifié et par conséquent amélioré, par l’action conjointe d’un certain nombre de Conseillers. Celui – ci aurait été le signal que le Gouvernement sortant n’interprétait plus les justes attentes des forces politiques. Certes, le budget, préparé et approuvé par le Gouvernement Rollandin, au Conseil de la Vallée, a été modifié. Cela a été fait avec des embuscades continuelles, qui visaient, comme on l’avait déjà préconisé, à soulager des appétits pas trop nobles, plutôt que de satisfaire des nécessités objectives. L’autre argument s’appuie sur le fait qu’il fallait, à tout prix, trouver un bouc émissaire, pour justifier une opération qui a mis ensemble la somme des désespoirs de personnages en quête d’auteur à la recherche d’un dernier espoir de survie politique. La responsabilité de faire cela l’a assumé Martin avec une interview où il affirme que toute cette affaire aurait eu origine de la nécessité de censurer Rollandin. Martin a affirmé ça en essayant de charger sur lui la responsabilité en détournant ainsi l’attention de la trahison de Stella Alpina. D’ailleurs il est plutôt habitué à tisser la toile du complot et à masquer la vérité derrière les prétextes. En réalité Martin savait bien que l’Union Valdôtaine n’aurait jamais accepté la requête de censurer le Président du Gouvernement qu’elle avait indiqué en tant que force de majorité relative. Elle ne l’acceptait pas pour Rollandin et elle ne l’aurait pas accepté pour aucun autre de ses représentants parce qu’elle est une organisation sérieuse qui ne soumet pas ses élus aux chantages. Mais, certes, on comprend bien que Martin devait justifier politiquement ce passage, qui portait sa force politique à trahir les accords et les électeurs qui avaient voté la coalition dans la quelle nous étions alliés. Et on comprend aussi très bien qu’il ne pouvait certainement pas rendre publics les vrais motifs de son opposition à Rollandin. Ni les siens ni ceux de quelqu’un de ses collègues de parti.

agenda

twitter

images

2016 Rencontres sul le territoire

2015 Congrès des 3 et 4 octobre

Union Valdôtaine

29, avenue des Maquisards - 11100 Aoste
TÉL +39 0165 235181 FAX +39 0165 364289
siegecentral@unionvaldotaine.org
PI 80007410071

Culture7 Février 2017 - 18:06

Le délai pour signaler des publications au jury du Prix Willien a été fixé

On rappelle que le dernier délai pour signaler les maisons d’édition ou les publications à soumettre à l’attention du jury de la 23e édition du Prix littéraire René Willien a été fixé, de la part de la Présidence de la Région, au 6 mars prochain.

Le prix récompensera les éditeurs qui, du 1er janvier au 31 décembre 2016, ont publié des ouvrages dont le contenu est représentatif de la réalité valdôtaine et dont une partie du texte au moins est rédigée en français ou en franco-provençal.

Les Communes, mais également les simples citoyens, les bibliothèques, les librairies et les associations culturelles peuvent transmettre leurs propositions par lettre, télécopie ou courrier électronique à la Présidence de la Région (fax: 0165 273816; courriel cerimoniale@regione.vda.it).

La remise du prix Willien fera l’objet d’une cérémonie, qui se déroulera au mois de mars prochain. Pour tout renseignement complémentaire, les intéressés peuvent appeler le 0165 273578.