Rédaction

Le Peuple Valdôtain

Mise à jour 12 jan 2022 - 12:07

Union Valdôtaine, le mouvement en ligne

Home Mouvement Femmes Valdôtaines Les Statuts

Les Statuts

Les principes

Article 1 
Femmes Valdôtaines est une association féminine composée d’adhérentes à l’Union Valdôtaine et de sympathisantes. Elles acceptent les principes et les buts du Mouvement ainsi qu’ils sont exprimés dans les articles 1 e 2 de ses Statuts. 

Les buts

Article 2 
Les buts de l’Association sont :
› La promotion sociale et culturelle de la femme valdôtaine ;
› La défense de l’identité et de la dignité du peuple valdôtain, de sa culture et de ses traditions;
› La diffusion de la langue française et des patois et, dans la Vallée du Lys de la langue allemande et des dialectes walser, au sein de la famille, à l’école et dans la vie quotidienne ;
› L’activité de formation politique de la femme valdôtaine aussi dans le contexte de la francophonie et de la mondialisation ;
› L’égalité des chances et la lutte contre la violence ;
› La promotion du rôle de la femme dans la vie politique active ;
› La lutte contre toutes les discriminations dont les femmes sont victimes. 

Article 3
En vue du progrès de la Communauté valdôtaine, l’Association conduit une action visant à proposer des solutions pour garantir l’égalités des chances dans tout les domaines et l’affirmation de la femme. 

Les activités

Article 4
L’Association participe à la vie politique du Mouvement (réunions des sections, activités de formation, Rendez-vous, etc.). Dans ce but, selon les statuts de l’UV, elle a le droit de nommer ses représentantes au sein des organes du Mouvement, outre aux femmes déléguées par les sections unionistes. Ces représentantes doivent être inscrites au Mouvement et sont élues par l’Assemblée des adhérentes à l’Association au moment du renouvellement des charges dans les organes de l’UV., ou lorsque un remplacement s’avère nécessaire. 

Les inscriptions

Article 5
L’inscription à l’Association est obligatoire aux fins du droit de vote et pour l’élection au sein du Comité de coordination. Ce dernier évalue toutes les fiches d’adhésion. L’appartenance à tout autre mouvement ou parti politique est incompatible avec la participation à l’Association.

Les organes

Article 6 
Les décisions prises au cours des assemblées et des réunions sont valables à la majorité des voix des présentes. Les Assemblée sont valide si au moins 1/3 des adhérentes est présent. L’Association se réunit ordinairement en assemblée chaque deux mois et :
› au début de l’année pour approuver son programme d’activité ;
› à la fin de l’année pour rédiger le compte-rendu et présenter le bilan qui sera contrôlé par les réviseurs aux comptes du Mouvement.
Elle se réunit en assemblée extraordinaire toutes les fois qu’une partie (au moins 10% des membres) des adhérentes le demande. De chaque assemblée doit être rédigé le procès-verbal.

Article 7
L’assemblée nomme un comité de Coordination composé de 5 membres (adhérentes à l’Union Valdôtaine), élu chaque année au mois de janvier, qui a la tâche de régler l’activité ordinaire de l’association et de tenir les contacts nécessaires avec les autres associations et mouvements féminins. Pour ce faire, le Comité de Coordination élit, dans son sein, une coordinatrice, une trésorière et une secrétaire. La coordinatrice a la signature sociale ainsi que la trésorière, tandis que la secrétaire rédige les procès-verbaux des séances et garde la documentation de l’association. En cas d’absence de la secrétaire, le procès-verbal est rédigé par un autre membre du comité de coordination. En cas d’empêchement de la trésorière, ses fonctions son remplies par la Coordinatrice. La coordinatrice, en cas d’empêchement temporaire, délègue une remplaçante choisie parmi les membres du comité. Lorsque le remplacement d’un membre s’avère nécessaire, l’assemblée pourvoit à son élection.

Article 8
Pour faciliter son action l’Association peut se réunir en groupes de travail (basse, haute et moyenne Vallée, communautés de montagne, sections ou commissions de travail du Mouvement) selon les exigences de ses adhérentes et des ses activités. Ces groupes soumettent le fruit de leur travail à l’assemblée ou, en cas d’urgence, au Comité de Coordination pour son approbation.

2 x mille

Vie de l'Union6 Décembre 2021 - 17:50

Communiqué de Presse Communiqué de Presse UN PETIT ACTE, MAIS UN GRAND PAS VERS LA RÉAPPROPRIATION D’UN DROIT Le premier recensement de la population a eu lieu en Italie, en 1861, neuf mois après l'unification. Du 31 décembre 1861 au 1er janvier 1862, le nouveau État tentait d'avoir le nombre précis de ses habitants et une photographie de la citoyenneté divisée par sexe, âge et situation familiale. Vingt ans plus tard, en 1971, le premier recensement des groupes linguistiques de Trieste et de Bolzano était réalisé avec un questionnaire également traduit en Allemand. Le recensement de l'Istat est maintenant devenu une habitude car il est effectué tous les dix ans sur une large base de citoyens, tirés au sort, tenus de le remplir et, à partir de 1991, il est disponible en six langues différentes. Cela signifie que les habitants de la Vallée d'Aoste qui, en ces jours, sont invités à répondre au questionnaire pourraient choisir de le faire en Français, contribuant ainsi à la reconnaissance de l'article 38 de notre Statut spécial qui établit l’égalité de cette langue à celle italienne. En rappelant que la langue française représente la pierre angulaire de notre autonomie et qu’elle nous a garanti, au fil des années, la possibilité de légiférer sur de nombreux sujets normalement de compétence de l’État (la santé, l'école, la formation, le travail, les transports etc.), nous invitons les habitants de la Vallée d’Aoste à bien vouloir remplir le questionnaire Istat en utilisant cette langue, car nous voyons, dans ce petit acte, une réappropriation d'un droit souvent négligé mais qui distingue et enrichit notre bagage culturel. Aoste, le 3 décembre 2021

agenda

twitter

vidéos

Les gens passent, l'Union reste

images

2016 Rencontres sul le territoire

2015 Congrès des 3 et 4 octobre

Union Valdôtaine

29, avenue des Maquisards - 11100 Aoste
TÉL +39 0165 235181
E-MAIL siegecentral@unionvaldotaine.org
PEC unionvaldotaine@legalmail.it
PI 80007410071