Rédaction

Le Peuple Valdôtain

Mise à jour 22 jui 2022 - 10:25

Union Valdôtaine, le mouvement en ligne

Home Nouvelles Actualités Politique

Archives: Politique

MARDI 16 février 2016

15:53 Première rencontre des élus à Verrès Première rencontre des élus à Verrès Lundi 15 février plus de 150 personnes ont animé la rencontre avec les élus de l’Union Valdôtaine à Verrès. Les unionistes du Gouvernement Valdôtain étaient tous présents avec les collègues Restano, Péaquin, Farcoz et le vice-Président du Conseil de la Vallée, Follien. Une participation importante aussi des administrateurs des collectivités locales, car de nombreux conseillers municipaux, assesseurs et syndics étaient présents dans la salle. L’Assesseur aux Finances Ego Perron a débuté en présentant un aperçu sur le budget de la Région 2016 rappelant l’actuelle disponibilité de ressources, mettant en évidence l’effort de la majorité pour soutenir les investissements et maintenir la qualité des services malgré les énormes réductions du budget dans les dernières années. Madame l’Assesseur Emily Rini a fait l’état des choses dans le domaine de l’éducation et de la culture. Elle a introduit des éléments concernant la reforme scolaire et a présenté les perspectives de la réorganisation des écoles dans les zones de Verrès et de Pont-Saint-Martin. Antonio Fosson, Assesseur à la santé, a rappelé les conditions générales de l’organisation sanitaire en Italie et a fait un parallèle avec la situation du Val d’Aoste. L’Assesseur a rappelé comme les services dans le domaine de la santé soient pleinement assurés, en 2016 comme en 2015, avec la même disponibilité de ressources. Luca Bianchi, Assesseur à l’environnement a brièvement présenté le plan d’aménagement des déchets et a fait l’état de la situation des Unité des Communes de la basse Vallée. L’Assesseur Renzo Testolin à présenté la situation du secteur agricole en rappelant que les ressources disponibles pour le secteur agricole sont primairement assurées par des fonds européens et il en a illustré les destinations et les secteurs d’intérêt. L’Assesseur Marguerettaz est revenu, encore une fois sur le thème des transports et tout en particulier sur la situation du chemin de fer en rappelant que la société qui gère les trains agit dans un système de monopole. Trenitalia est le seul sujet qui exerce cette activité sur le réseau des lignes régionales et par conséquent, malgré toutes les insuffisances dont elles est porteuse, on doit en subir le manque de fiabilité. Marguerettaz a annoncé que les nouveaux trains (bimodali) fournis par STADLER devraient être en fonction avant que prévu, contribuant ainsi à soulager le système. Après avoir parlé des difficultés de modernisation de la ligne de chemin de fer et ayant rappelé la situation de l’aéroport, il a fait un rapport sur l’actuelle querelle concernant les manifestations d’ultra – trail en Vallée d’Aoste. En ce qui concerne le TOR des Géants, l’Assesseur a rappelé les différentes sollicitations que l’Administration Régionale avait adressées, déjà dans l’automne 2015, au partenaire de la manifestation pour assurer l’introduction et le respect de tous les paramètres, nécessaires et obligatoires, pour assurer le meilleur déroulement de la compétition. L’absence de réponses ainsi que nombreux d’autres facteurs, qui ont été illustrés par Marguerettaz, ont mis la Région dans la condition de ne pas avoir autre choix que celui qui a été annoncé. Le Président de la Région, Rollandin a ensuite pris la parole en rappelant les difficultés concernant l’emploi et le travail en général et tout en particulier dans la zone de la basse Vallée, surtout après la fermeture de Lavazza. Il a fait l’état de la situation en rappelant que des perspectives positives paraissent avancer, surtout avec le renforcement et l’élargissement des entreprises plus performantes de la zone. Le Président de la Région a rappelé comme la situation politique a évolué du commencement de la législature. Il a évoqué positivement le récent élargissement de la majorité au PD. Il a évalué positivement l’aptitude critique mais collaborative d’une partie de l’opposition à l’occasion du débat sur le budget 2016. Il rappelé que le rôle de l’Union Valdôtaine est et reste celui de défendre l’Autonomie de la Vallée d’Aoste et que dans ce sens il n’y a pas de préjudicielles par rapport à tous ceux qui partagent et soutiennent cette mission. Le Président a aussi rappelé que notre autonomie n’est pas une étiquette vide et qu’elle se base sur notre spécificité. Dans ce sens il a manifesté toute sa surprise, son étonnement et son amertume par rapport à certaines récentes positions syndicales qui ont classé le français, vrai base culturelle de l’Autonomie Valdôtaine, comme langue étrangère transmettant ainsi un message largement négatif, contradictoire et en contraste avec les dispositions Statutaires qui sont à la base de notre Autonomie. Le Président de l’Union Valdôtaine, qui a été le modérateur de la soirée, avant de laisser la parole au public pour ses interventions à introduit quelques considérations sur la situation politique. Ennio Pastoret a précisé, qu’à ce moment il n’y a aucun accord politique. Cependant il a rappelé que, déjà à partir de septembre 2014, le Conseil Fédéral de l’Union Valdôtaine avait mandaté le Mouvement à chercher des ententes, avec les autres forces politiques, pour assurer la gouvernabilité et la stabilité politique indispensables pour défendre les principes autonomistes de la VDA. Pastoret a rappelé encore que le Congrès de 2014 avait donné les mêmes indications ainsi que celui des 3 – 4 octobre 2015 en manifestant ainsi, de la part de l’UV, la continuité d’une cohérence politique de base et l’absence de préjudicielles envers les forces politiques disponibles à collaborer pour se mettre au service du Val d’Aoste et pour en défendre les prérogatives. Selon Pastoret c’est un devoir de la politique de chercher des ententes à condition qu’elles soient claires et se fassent sur des bases programmatiques et des contenus partagés.

MERCREDI 23 décembre 2015

20:16 Communiqué de presse Communiqué de presse Mercredi 23 décembre les commissions politiques de l’Union Valdôtaine et de Creare VDA (jadis Fédération Autonomiste et les jeunes du Foyer Valdôtain) se sont rencontrées à Aoste. Au cours de la réunion les responsables des deux Mouvements ont exprimé leurs soucis et leurs préoccupations par rapport à la situation politique générale. La mise en discussion des Autonomies, la tentative de homologuer toutes les sensibilités et les cultures, au sein d’une Europe qui néglige, de plus en plus, les spécificités, ainsi que les dérives centralistes de la part de plusieurs forces politiques en Italie font l’objet de soucis importants. Face à ce grave état de choses il y a des moments, dans la vie d’une Communauté, comme en est le cas pour celle du Val d’Aoste, où il est plus que jamais indispensable de rechercher des facteurs d’unité et de collaboration. Les responsables de Creare VDA ont réaffirmé leur volonté de partager l’action politique menée par l’Union Valdôtaine, dans la tentative de ressembler l’ensemble des forces autonomistes, pour renforcer le front des Valdôtaines et des Valdôtains qui défendent, concrètement, leurs droits et les prérogatives autonomes de la Vallée d’Aoste. Avec cette finalité, Creare VDA, partageant et approuvant les appels à l’unité des autonomistes, lancés par l’Union Valdôtaine, à plusieurs reprises, et tout particulièrement lors du Congrès des 3 et 4 octobre derniers, à Saint Vincent, a  décidé d’achever son expérience pour affirmer son engament politique avec l’Union Valdôtaine. Creare VDA, afin de ne pas disperser un important patrimoine d’idées, de personnes et d’expériences politiques, a manifesté la disponibilité et la volonté, de ses militants, ses adhérents, ses sympathisants et ses administrateurs locaux d’adhérer à l’Union Valdôtaine, dans les différentes sections présentes sur le territoire selon les règles participatives fixées par les Statuts du Mouvement. La Commission politique de Creare VDA a précisé que cette décision ne représente pas une requête de fusion entre forces politiques, mais une adhésion volontaire des femmes et des hommes qui ont suivi ce parcours en croyant aux valeurs autonomistes qui ont toujours caractérisé l’action de l’Union Valdôtaine. C’est donc un parcours de cohérence qui renforce l’action entreprise, dans les récentes élections municipales à Aoste, où Creare VDA a contribué, avec un bon score, au succès de la coalition autonomiste–progressiste. La Commission politique de l’Union Valdôtaine, ayant pris acte favorablement de cette décision de la part de Creare VDA (jadis Fédération Autonomiste et les jeunes du Foyer Valdôtain), s’est engagée à la partager, dans des brefs délais, avec les organes compétents du Mouvement. Le Président de l’Union Valdôtaine Ennio PASTORET Le Coordinateur de Creare VDA Patrizia CARRADORE
2 x mille

agenda

twitter

vidéos

Les gens passent, l'Union reste

images

2016 Rencontres sul le territoire

2015 Congrès des 3 et 4 octobre

Union Valdôtaine

29, avenue des Maquisards - 11100 Aoste
TÉL +39 0165 235181
E-MAIL siegecentral@unionvaldotaine.org
PEC unionvaldotaine@legalmail.it
PI 80007410071