Rédaction

Le Peuple Valdôtain

Mise à jour 17 jui 2021 - 11:48

Union Valdôtaine, le mouvement en ligne

Home Nouvelles Actualités Culture

Culture17 Novembre 2016 - 10:52

Mardi prochain, la pièce «Des cailloux plein les poches» à la Saison Culturelle

imprimerpartager

La « Saison culturelle 2016/2017 », se poursuivra, mardi prochain, 22 novembre, à 21h au Théâtre Splendor d’Aoste, avec la pièce « Des cailloux plein les poches ».

Le spectacle a été créé au Théâtre La Bruyère en août 2003, avec Eric Métayer et Christian Pereira. Il a reçu 5 nominations aux « Molière » 2004 : Meilleur Spectacle Théâtre Privé, Meilleur Metteur en scène, Meilleure Adaptation, Meilleurs comédiens dont Eric Métayer.

Reprise en 2015 au Festival d'Avignon, la pièce est remarquablement interprétée par Eric Métayer et Elrik Thomas qui réalisent ici une performance d’acteurs peu commune.

La pièce se passe dans le comté de Kerry, en Irlande, où une superproduction hollywoodienne tourne La Vallée tranquille, un mélodrame folklorique et romantique. Charlie et Jake, deux marginaux au passé tourmenté et à l’avenir bouché, ont décroché quelques semaines de figuration à 40 livres par jour. A eux seuls, ils vont nous faire vivre les péripéties de cette colonisation culturelle tragi-comique d’un petit coin de paradis irlandais par une grosse machine hollywoodienne.

Marie Jones est une auteure irlandaise primée qui a beaucoup écrit pour le théâtre et la télévision. Sa pièce Stones in His Pockets (Des cailloux plein les poches), véritable succès international, a été jouée dans plus de trente pays à ce jour, et a remporté de nombreux prix partout dans le monde.

La Saison culturelle 2016/2017 est organisée par l’Assessorat de l’éducation et de la culture de la Région autonome Vallée d’Aoste, avec le patronage de la Fondation « Cassa di Risparmio di Torino ».

Billet normal : 15,00 €, billet réduit : 12,00 €. Le spectacle est inclus dans les abonnements Pleine Saison, Tuttoteatro et Rideau. Pour toute information s’adresser à l’Assessorat de l’éducation et de la culture de la Région autonome Vallée d’Aoste, Structure activités culturelles, téléphone : 800141151 ou 0165 32778.

imprimerpartager

ActualitésCulture

VENDREDI 13 janvier 2017

16:21 Double exposition fin janvier à la Maison du Val d’Aoste: Franco Pinet et Bobo Pernettaz Double exposition fin janvier à la Maison du Val d’Aoste: Franco Pinet et Bobo Pernettaz Vitrine des traditions de notre région, la Maison du Val d’Aoste de Paris accueillera à partir du 21 janvier 2017, à son siège institutionnel de la rue des Deux Boules, l’exposition conjointe des artistes Franco Pinet et Bobo Pernettaz « Maîtres de la matière », organisée par la Présidence de la Région autonome Vallée d’Aoste en collaboration avec l’Assessorat régional de l’éducation et de la culture. Le vernissage aura lieu vendredi 20 janvier, à 19h, lors de la soirée d’ouverture des initiatives prévues dans le cadre de l’Arbre de Noël 2017. « Cette exposition conjointe qui inaugure la saison d’hiver 2017 à la Maison du Val d’Aoste répond pleinement à l’exigence de raconter et de valoriser l’authenticité de la Vallée d’Aoste au-delà de nos frontières » commente le Président de la Région Augusto Rollandin. « Bobo Pernettaz et Franco Pinet sont deux Valdôtains complémentaires et très différents à la fois, mais l’un comme l’autre interprète la matière avec une grande modernité. Ils sont décidément ouverts à l’expérimentation, ainsi qu’à la relecture des savoir-faire traditionnels et de la manière de décrire les sujets abordés ». Cette exposition valorise la recherche de style, ainsi que l’extraordinaire habileté technique et artistique de ces deux grands noms de l’artisanat valdôtain. Né en 1950 à Issogne, où il vit et travaille, Franco Pinet est autodidacte et s’est toujours distingué par son expérimentation constante sur les formes et les volumes, ainsi que par la fluidité et la douceur des lignes de ses œuvres qui tendent à l’essentiel. Il a été l’un des premiers sculpteurs valdôtains à s’éloigner des schémas classiques, pour créer un nouveau style original, porté par une grande passion. Né à Aoste en 1952, Roberto « Bobo » Pernettaz commence à dessiner dès l’âge de 16 ans et aime à se définir comme un « couturier de vieilles pièces de bois ». Ses œuvres sont un assemblage de morceaux de bois récupérés et colorés, transformés avec une grande maîtrise en personnes, objets, animaux ou scènes de vie. Il forme des compositions qui allient l’esthétique à l’introspection psychologique, l’ironie à l’inquiétude, poursuivant un cheminement intérieur qui lie la vie et l’art d’une manière indissociable. L’exposition « Maîtres de la matière » sera aménagée au premier étage de la Maison du Val d’Aoste et ouverte au public du mardi au samedi, de 10h à 17h30.

VENDREDI 23 décembre 2016

16:51 Des exercices de paléographie pour chercheurs et amateurs d’histoire Des exercices de paléographie pour chercheurs et amateurs d’histoire Les Archives historiques régionales, rentrant dans les structures de l’Assessorat à l’éducation et culture, organisent un nouveau cycle d'exercices de paléographie destiné aux chercheurs de tout niveau et aux amateurs d’histoire qui souhaitent s'initier à la lecture de documents autographes valdôtains, médiévaux et modernes. Ces exercices se dérouleront dans les locaux des Archives historiques, 3, rue Ollietti – Aoste, de janvier à juin 2017, selon un calendrier qui sera établi notamment en fonction des exigences des participants. L'accès est gratuit. Aucun test d'admission n'est prévu, mais une connaissance de base du français et du latin est toutefois requise. La fin des exercices ne donnera lieu à aucun examen, ni à l’octroi de diplôme ou autre attestation. Le formulaire d'inscription, qui peut être téléchargé sur le site institutionnel de la Région Vallée d'Aoste à l’adresse http://www.regione.vda.it/cultura/archivi_e_biblioteche/archivio_storico/scuola_i.aspx , devra être remis, ou envoyé par télécopie ou par courriel, aux Archives historiques, dans le délai du 13 janvier 2017. Pour tout renseignement, veuillez contacter: Archives historiques régionales de la Vallée Aoste - 3, rue C. Ollietti – 11100 Aoste - tél. 0165 275773 – télecopie 0165 275774 – Courriel: arcsto@regione.vda.it .

MERCREDI 7 décembre 2016

10:26 Le tourisme durable est le sujet de la 18e édition du concours «Abbé Trèves» Le tourisme durable est le sujet de la 18e édition du concours «Abbé Trèves» Le concours "Abbé Trèves", organisé depuis plusieurs décennies par la Section valdôtaine de l'Union internationale de la presse francophone, vise à encourager les jeunes valdôtains à découvrir le monde du journalisme francophone et à approfondir la connaissance de l’histoire, de la culture et de l’actualité de la Vallée d’Aoste. Après une interruption d’une année qui a permis à l’UPF d’organiser un séminaire de formation sur le journalisme francophone censé encourager les jeunes à découvrir ce monde et à participer au concours, la 18e édition s'enrichit de la collaboration du Conseil de la Vallée, de l'Université de la Vallée d'Aoste et du Centre d'études Abbé Trèves d'Emarèse, dans le but de créer une véritable synergie entre des instances qui partagent des objectifs communs: faire connaître à la fois le monde du journalisme et le patrimoine identitaire de la Vallée d’Aoste francophone. L’initiative rentre dans le sillon des activités du Bureau de la Présidence du Conseil pour la valorisation de notre culture francophone en investissant sur la formation des jeunes afin de les aider à devenir des citoyens responsables, préparés et utiles à leur communauté. Ce concours, qui s’achèvera par la remise des prix dans le cadre de la Semaine de la francophonie 2017, s’articule en deux volets concernant, le premier, les élèves de 3e des écoles moyennes et, le deuxième, les résidants en Vallée d’Aoste âgés de 18 à 30 ans. Le sujet choisi pour cette 18e édition est le tourisme durable en Vallée d'Aoste, en adhérant ainsi à l’Année internationale du tourisme durable pour le développement, proclamée pour 2017 par l’Organisation des Nations unies. Les candidats du premier volet doivent remettre une interview ou un article dactylographié (papier ou support informatique) de 2.000-3.000 caractères (espaces compris) sur le sujet établi. Par contre, les candidats du deuxième volet, au mois de mars 2017, passeront une épreuve consistant en la rédaction d’un article et en un entretien sur le sujet établi. Les intéressés doivent adresser leur candidature écrite à la Section de la Vallée d’Aoste de l’UPF (3, rue De Tillier – 11100 Aoste, courriel uijplf.vda@libero.it ) au plus tard le samedi 18 février 2017 , délai de rigueur. Trois prix sont prévus pour chaque volet du concours et notamment, pour l’école moyenne, autant de dotations de livres d’une valeur respective de 250 euros, 150 euros et 100 euros et, pour les jeunes, un stage d’un mois dans la rédaction d’un journal francophone – avec le remboursement des frais correspondants (1.500 euros au maximum) – et deux tablettes tactiles. Le règlement et la lettre de candidature seront publiés sur les sites internet de l'UPF valdôtaine - www.pressefranvaldotaine.eu -, du Conseil de la Vallée - www.consiglio.vda.it -, de l’Université de la Vallée d’Aoste - www.univda.it - et du Centre d’études "Abbé Trèves" - www.abbetreves.org . Les intéressés peuvent aussi en demander une copie directement à la Section de la Vallée d’Aoste de l’UPF (3, rue De Tillier – 11100 Aoste, ou uijplf.vda@libero.it ).

JEUDI 13 octobre 2016

16:42 Une journée de visites guidées gratuites aux Portes Prétoriennes Une journée de visites guidées gratuites aux Portes Prétoriennes Le 21 octobre prochain, l’Assessorat à l’éducation et à la culture organise une journée de visites guidées gratuites aux Portes Prétoriennes, à Aoste. Cette initiative s’adresse à la communauté valdôtaine, ainsi qu’aux écoles secondaires de deuxième degré, et elle est organisée dans le cadre de l’action de fouilles archéologiques et valorisation de l’ensemble des Portes et de la Tour des Seigneurs de Quart, rentrant dans le programme de compétitivité régionale POR FESR. Cette action vise à mettre en évidence le site monumental des Portes, qui constitue une unicité sur le territoire valdôtain et, plus en général, dans le panorama de l’architecture d’époque romaine et dans le but d’une valorisation future aux fins touristiques et culturels de la ville d’Aoste toute entière. L’itinéraire de la visite, spécifiquement conçu pour communiquer au public les travaux actuellement en cours, permettra une approche globale au monument, par des approfondissements sur les fouilles archéologiques, sur le réaménagement des anciens niveaux routiers et sur la continuation des opérations nécessaires à la jouissance totale du site. Les visites seront guidées par les archéologues et par les restaurateurs responsables de la coordination et de la direction scientifique des travaux. L’assesseur à l’éducation et à la culture, Emily Rini, souligne que "cette action, à la haute valeur culturelle, s’insère dans les initiatives de valorisation du patrimoine soutenues par l’Assessorat et propose une approche à la grande valeur sur le plan scientifique, en offrant une occasion de découverte du monument aussi dans cette phase des travaux. Les visites, guidées par des personnels experts, permettront en fait au public de découvrir l’importance de ce site extraordinaire pour l’histoire de la ville et de la Vallée d’Aoste toute entière, par une agréable conversation avec les professionnels de ce domaine”. Les visites se dérouleront dans la journée du 21 octobre prochain, de 10h à 18h, avec départ des groupes chaque 30 minutes. Pour le public il sera possible de participer à l’initiative sans réserver, tandis que pour les écoles il sera nécessaire de communiquer l’horaire prévu, de façon à organiser des groupes de visite pour les élèves. L’assesseur Rini rappelle encore que "l’action effectuée jusqu’à présent n’est que le premier extrait d’un projet bien plus vaste, visant à la restauration et à la qualification du domaine urbain monumental ‘Aosta est’, dans lequel rentrent des monuments exemplaires de l’architecture publique des époques romaine et médiévale, tels le théâtre, la zone de l’amphithéâtre, la tour du Baillage, qui caractérisent encore de nous jours la physionomie de la ville”. Le projet de valorisation, visant à recomposer, pour ce qui est possible, la monumentalité originaire du complexe nord-oriental d’Augusta Prætoria, ainsi que la liaison entre les monuments qu’y sont proches, considère les exigences historiques et actuelles d’une ville en en transformation continuelle et se place en tant qu’enrichissement et diversification de l’offre touristique et culturelle de la Région. Pour davantage d’informations et pour la réservation des visites des écoles secondaires de deuxième degré, prière de s’adresser à: Structure Patrimoine Archéologique, 12 place Roncas, 11100 Aoste, en téléphonant au 0165 275903.

LUNDI 10 octobre 2016

11:32 Le Théâtre Romain d’Aoste accueillera le chanteur Mika après-demain Le Théâtre Romain d’Aoste accueillera le chanteur Mika après-demain Ce sera Aoste la première de trois villes italiennes à accueillir un des thèmes de la nouvelle émission TV de Mika (nom artistique de Michael Holbrook Penniman Jr.), le connu chanteur américain aux origines libanaises, qui vient d’effectuer une longue tournée dans l’Italie toute entière. Cet artiste est fort aimé par les jeunes, qui le suivent nombreux sur les « social network » : plus de 3 millions de fan sur Facebook, 1 million de followers sur Twitter et 1 million sur Instagram. L’exceptionnel #MIKASHOW sera diffusé sur Rai2, en quatre épisodes, en première soirée, au mois de novembre prochain. L’artiste sera protagoniste d’un grand « One man show » : un voyage fait de musique, amusement, grands artistes nationaux et internationaux, ainsi qu’histoires spéciales de personnes non fameuses. Le vidéo d’Aoste sera enregistré mercredi 12 octobre, le jour après-demain, et il marquera l’occasion, pour Mika, de s’amuser avec ses fan au cours d’un « pyjama party » surréel autour de son lit, dans le scénario suggestif du Théâtre Romain, aménagé et illuminé pour l’occasion. Les assesseurs à l’Education et culture, Emily Rini, et au Tourisme, sports, commerce et transports, Aurelio Marguerettaz, soulignent « qu’il s’agit d’une opportunité qu’on a voulu saisir en tant qu’Administration régionale, par le biais de l’Office régional du Tourisme, afin d’approcher le public jeune qui suit Mika au territoire valdôtain et à ses éléments d’attraction, qui peuvent être jouis également en clé contemporaine ». Pour des questions de sûreté, l’accès au site archéologique sera limité et géré par le staff de la société « Ballandi Multimedia » qui produit le show pour Rai2.

MERCREDI 28 septembre 2016

11:28 Succès pour Plaisirs de Culture en Vallée d’Aoste Succès pour "Plaisirs de Culture en Vallée d’Aoste" La quatrième édition de "Plaisirs de Culture en Vallée d’Aoste”, l’initiative culturelle visant à valoriser le patrimoine archéologique, architectural, historique, artistique et culturel valdôtain, s’étant déroulée du 17 au 25 septembre 2016, vient de se conclure avec la participation de quelque 36mille 940 visiteurs. Organisée par l’Assessorat de l’éducation et de la culture de la Région, en collaboration avec de nombreux organismes, institutions culturelles et associations du territoires, parmi lesquels différentes administrations communales, cette initiative a ouvert au public pendant dix jours, gratuitement ou en appliquant un tarif réduit, les portes de musées, aires archéologiques, châteaux, archives, bibliothèques et églises sur le territoire régional tout entier. "Nous sommes heureux – déclare l’assesseur Emily Rini – que cette importante initiative ait rencontré un succès de public, en offrant, en plus des visites aux sites culturels, un riche calendrier d’événements, laboratoires didactiques, expositions et conférences. Née pour transmettre la connaissance de l’immense patrimoine valdotain, cette manifestation souhaitait rallumer l’intérêt des citoyens et des touristes vis-à-vis de l’offre culturelle disponible dans notre région. Un remerciement particulier s’adresse à tous les organismes et les associations culturelles du territoire qui, par leur programme d’activités tout à fait remarquable, ont permis la valorisation du patrimoine local”. Particulièrement appréciées par le public ont été les visites guidées gratuites avec les archéologues au nouveau Parc archéologique et Musée de l’aire mégalithique de Saint-Martin-de-Corléans, en plus des initiatives dans le cadre du projet "1416-2016, le temps d’Amédée VIII en Vallée d’Aoste”, organisées à l’occasion des célébrations des 600 ans de la constitution du Duché de Savoie. Info Groupe UV Conseil

MERCREDI 24 août 2016

15:02 Une « nuit blanche » pour le 20e anniversaire de la Bibliothèque régionale d’Aoste Une « nuit blanche » pour le 20e anniversaire de la Bibliothèque régionale d’Aoste Il y a 20 ans, le 2 septembre 1996, la nouvelle Bibliothèque régionale d’Aoste ouvrait ses portes au public, trois mois avant son inauguration officielle, le 2 décembre suivant. Conçu par l’architecte Gianni Debernardi, l’édifice renferme plus de deux mille ans d’histoire : il se dresse en effet sur les fondations de l’ancienne tour Sud de la Porta Decumana romaine, reconvertie en demeure par une famille noble, avant qu’y soit aménagé l’Hospice de charité au XVIIe siècle. Au cours des vingt dernières années, ce site historique est donc devenu le plus important centre culturel de la Vallée d’Aoste : ici, chacun peut trouver les réponses aux questions qui l’intéressent, accroître ses connaissances et, d’une façon générale, élargir son horizon culturel. Au fil de ce temps, la Bibliothèque n’a cessé de se moderniser, afin d’offrir à ses usagers toujours plus de nouveautés et de services à la pointe de la technologie. Et, pour célébrer cet anniversaire, un programme en deux parties a été conçu par le Système bibliothécaire valdôtain. Le 2 septembre jusqu’à minuit, vingt ans après la première ouverture au public, se déroulera une « nuit blanche », tandis qu’une semaine entière d’événements, pour marquer les vingt ans de l’inauguration officielle, se terminera le dimanche 4 décembre, par une journée d’ouverture exceptionnelle. A la « nuit blanche » participeront les associations culturelles, historiques et scientifiques, l’Université de la Vallée d’Aoste, la Citadelle des jeunes, l’association Aosta Iacta Estet et des groupes musicaux. La section Périodiques illustrera au public les nouveaux services en ligne de la Bibliothèque régionale : Cordela (la Bibliothèque numérique valdôtaine) et MLOL (MediaLibraryOnLine). À deux reprises au cours de la soirée, une fanfare traversera la ville de l’Arc d’Auguste jusqu’à la Bibliothèque, pour accompagner le public désireux de suivre les événements organisés dans toutes les sections, avec des animations pour grands et petits. À cette occasion, les expositions d’Enrico Baj (au MAR) et de Leonard Freed (au Centre Saint-Bénin) resteront ouvertes jusqu’à 22 h. Info Groupe UV Conseil

LUNDI 22 août 2016

11:15 Se poursuit l’ouverture du soir des sites archéologiques d’Aoste Se poursuit l’ouverture du soir des sites archéologiques d’Aoste On rappelle que, par les soins de l’Assessorat à l’éducation et à la culture, tous les mardis et les samedis soir d’août, se poursuit l’ouverture extraordinaire du soir, jusqu’à 23h, du théâtre Romain d’Aoste. Avec le même horaire, et dans les mêmes jours, reste également ouvert au public le Cryptoportique du Forum romain, la monumentale construction partiellement dans le sous-sol, remontant à l’époque d’Auguste. La visite du soir est enrichie, dans les deux sites, par la projection des vidéos - en langue italienne, française et anglaise – tirés du dvd multimédia de la série « Cadran Solaire », qui en présente l’histoire grace à des technologies modernes de façonnage sur trois dimensions. On rappelle que le ticket, au tarif entier de 7 euros, dont la validité est d’une année, permet l’accès au Théatre Romain, au Cryptoportique du Forum, à l’église paléochrétienne de Saint-Laurent, au Musée archéologique régional. Des réductions sont prévues pour les Groupes d’au moins vingt-cinq personnes, pour les universitaires et pour les titulaires de cartes conventionnées, parmi lesquelles celles proposées par les Consortiums touristiques valdotains, au tarif de 5 euros. Pour les filles et les garçons de 6 à 18 ans, le ticket est de 2 euros, tandis que l’entrée est libre au dessous des 6 ans. En plus de cela, il est possible d’acheter un abonnement "Sites archéologiques” au prix de 21 euros, valide pour une année, et qui permet l’accès illimité à ces sites, ainsi qu’au Pont d’Ael d’Aymavilles. Info Groupe UV Conseil

JEUDI 18 août 2016

15:51 La Renaissance en musique au château de Sarre La Renaissance en musique au château de Sarre Dans le cadre de l’initiative "Châteaux en musique 2016”, l’Assessorat à l’éducation et à la culture propose, pour mercredi prochain, 24 août, à 18h et à 21h, auprès du château de Sarre, le concert "Il Canto degli italiani e dintorni: il risorgimento in musica”. Il reviendra à la musique de l’Arsnova Orchestra Wind Ensemble, dirigé par Fulvio Creux et accompagné par la voix du soprano Ilaria Quilico, de transporter le public à travers un véritable voyage dans l’histoire et la mémoire. Une opération culturelle à plein titre. La revue "Châteaux en musique” fait étape dans le château par excellence pour Vittorio Emanuele II, premier acteur de l’Unité d’Italie et protagoniste de la Renaissance italienne. Pour cette raison, le programme de la soirée tout entier est consacré à cette saison de l’histoire d’Italie, sans doute riche en ferments patriotiques, mais aussi "moteur” d’une vaste production musicale, à moitié entre la musique lyrique et la musique populaire. Voilà que dans le même concert, on écoutera des hymnes, des chants populaires et des choeurs de la tradition de Verdi. L’Arsnova Orchestra Wind Ensemble est composé par Silvana Germano à la flute, Andrea Morello et Sonia Cestonaro à l’oboe, Massimiliano Colletto et Alessandro Data au clarinet, Alex Vignati et Stefano Rossi au corne, Alberto Brondello et François Rosset au basson, et par Giulio Ruggeri, à la contrebasse à corde. Le concert sera suivi par une visite guidée au château. Afin de participer à ce rendez-vous, il est obligatoirement nécessaire de réserver, au numéro 348 3976575, de 8h à 13h, tous les jours. Il est également prévu un ticket d’entrée de 5 euros, le jour du concert. Le programme et les mises à jour des initiatives sont disponibles sur le site Internet www.regione.vda.it , ainsi que sur l’application gratuite VdACultura. Info Groupe UV Conseil
2 x mille

Vie de l'Union7 Juin 2021 - 15:41

MMe Cristina Machet, Président de l'Union Valdôtaine MMe Cristina Machet, Président de l'Union Valdôtaine Samedi dernier le 5 juin la Conférence des Présidents de Section, qui représentaient les 1000 adhérents au Mouvement, et le Consei Fédéral ont élu Mme Cristina Machet, Président de l'Union Valdôtaine. Elle a désigné Vice-Président Monsieur Piero Prola et Trésorier M. Federico Marco PERRIN Ci-dessus son Programme: L’esprit de l’Union . L’esprit de l’Union Valdôtaine plonge ses racines dans les décombres de l’après-guerre, l’âme de notre Mouvement est son histoire, l’histoire de la Vallée d’Aoste, qui a vu, dans la pensée de ses ancêtres, l’axe de ses principes fondamentaux. L’Union valdôtaine est née comme mouvement s’opposant fortement au fascisme, elle est aujourd’hui un mouvement contre toute forme de fascisme, de néonationalisme, de racisme, de clôture. Peu de temps après la promulgation des décrets du lieutenant, le 13 septembre 1945, naquit l'Union Valdôtaine, ouverte, comme nos Statuts l'affirment, à tous ceux qui donnent assurance d'être fidèles et dévoués à la cause valdôtaine. Soyons alors dignes de l’espoir des unionistes, soyons dignes de répondre aujourd’hui au sens de la « cause valdôtaine ». Hélas, dans les années nous nous sommes perdus et l’esprit de l’Union parfois est sorti de chemin. Cela ne doit plus arriver. La rivalité personnelle n’est pas fidélité à la cause valdôtaine, l'égocentrisme et les attitudes personnalistes ne sont pas fidélité à la cause valdôtaine. Utiliser l’Union Valdôtaine comme tremplin pour des finalités électorales non plus. L’esprit de l’Union des fondateurs de notre Mouvement était celui de servir les intérêts culturels,politiques, sociaux et économiques de la Vallée d’Aoste. Au cours du temps ces principes ont été parfois oubliés et ceux qui croyaient en l’Union valdôtaine se sont refroidis. Toutefois, la flamme de notre flambeau c’est estompée, mais elle n’est pas éteinte… Aujourd’hui les unionistes sont là, qui nous observent dans l’espoir de pouvoir retourner à parler de politique, dans son sens plus propre, le plus élevé. La rue a été tracée dans la période préélectorale du 2020, après une période sombre pour notre Mouvement, on a réagi, et - petit à petit - on a recommencé à reconquérir la confiance des valdôtains. Ce n’est qu’un premier pas, parce que la confiance on la conquiert à petites gouttes et on la perd en litres. Notre travail sera serré, pour arriver à reconstruire ce que nous avons perdu. Nous avons perdu l’une des plus grandes forces de l’Union Valdôtaine : le dialogue avec les valdôtains, le dialogue qui passait à travers nos sections. Le fédéralisme que souvent nous citons dans nos programmes est bien enraciné dans l’organisation de l’Union Valdôtaine : un mouvement dans lequel chacun membre dispose d’une large autonomie en participant collectivement, et non individuellement, aux décisions. Cette participation collective doit repartir des sections, nous n’avons rien à inventer. Les sections existent déjà il y en a presque une par commune, dans certains pays plus d’une. Les initiatives futures que les organes dirigeants de notre Mouvement auront la nécessité d’analyser seront objet d’un parcours de partage le plus ample possible, parce que l’Union valdôtaine doit avoir portes et fenêtres ouvertes. Le nouvel élan de notre mouvement passera par un ample processus de confrontation. Les sections doivent représenter le vrai lien entre citoyens, mouvement et administrateurs. Pour que cela soit possible on pourrait créer une commission qui formule des propositions - bien sûr partagées avec un Congrès national thématique - pour garantir une effective participation aux adhérents. Participation qui, parfois, au début a du mal à démarrer. Nous avons, par exemple, dans nos petites communes des sympathisants qui ne s’inscrivent pas aux sections pour des raisons les plus disparates, et cela contribue à perdre le lien avec les citoyens. Pourquoi ne pas penser à des sections thématiques auxquelles s’inscrire pour faire face à des arguments spécifiques, tel que l’agriculture, la santé, le travail, etc. ? La technologie aujourd’hui nous aide à faciliter la communication, la confrontation avec les Présidents de section et les délègues au Conseil fédéral, qui sera le pivot de l’action politique du Mouvement, et encore, quand l’émergence sanitaire nous le permettra, on retournera à se rencontrer face à face. La centralisation de l’activité politique du Mouvement envers l’Administration Régionale sera fondamentale, les choix, les lignes politiques doivent être tracées par le Mouvement, et non pas le contraire. Parallèlement le Mouvement devra soutenir nos élus qui sont en première ligne et exposés à toute critique, le rôle du mouvement sera celui d’accompagner les élus dans leurs parcours en défendant et en adressant leur action. Le thème de la réunion est un argument central, on en parle, les opinions ne sont pas encore univoques. Rendre le terrain fertile pour un rapprochement de tous ceux qui partagent nos idées et nos idéaux est un pas important. Pour que cela soit possible, il est d’abord nécessaire procéder à la reconstitution d’une identité politique forte. Le fait qu’aujourd’hui coexistent différentes pensées politiques autonomistes est une donnée, et penser de désigner les personnes qui se sont éloignées de l’Union valdôtaine comme les « cousins méchants » serait une attitude myope, ainsi que probablement injuste. Toutefois, l’Union a vu, aux cours des années, l’éloignement de quelques-uns déçus par le Mouvement, tandis que pour d’autres, on a eu l’impression qu’il s’agissait d’un éloignement tendant à une stratégie électorale. Cela complique la solution. Parallèlement, il faut dire que le processus de réunion est en train de prendre vie de manière naturelle, ce sont les citoyens tout d’abord qui ont recommencé à avoir confiance en l’Union Valdôtaine. Pour que la reconstitution d’une identité politique forte soit réelle, il faudra abandonner de poursuivre des dynamiques purement électorales, l’UV devra recueillir des individus avec des idéaux communs, et non pas des « porteurs de votes », ou « autoproclamés porteurs de votes ». L’Union n’est pas un train sur lequel on monte et on descend selon la convenance. Voici la question : le processus portant à la réunion sera-t-il un débat entre personnes qui se reconnaissent dans les idéaux communs, ou une stratégie pour s’assurer une candidature d’ici à cinq années ? Nous ferons de notre mieux, pour veiller afin que cela ne se produise. Ce qui est incontestable c’est que toute décision sera remise aux adhérents du mouvement, à travers l’organe qui détient le pouvoir constituant du Mouvement : le Congrès national. Compte tenu que le symbole et la dénomination de l’Union Valdôtaine sont intouchables, le travail à faire – si le congrès considérera cette option- sera de trouver les points en communs entre le Mouvement et les autres pensées politiques autonomistes. Parce que, si c’est vrai que plusieurs de nous instinctivement pensent « qui veut adhérer à l’Union n’a qu’à s’inscrire à sa section », c’est aussi vrai que la fragmentation des autonomistes a ouvert les portes aux partis nationaux, et cela n’a pas aidé la cause valdôtaine. Le débat et la confrontation seront au centre de notre façon de travailler. Je souhaite de participer à des Conseils fédéraux où les délégués se disputeront pour prendre la parole, les rencontres caractérisées par les silences ne réfléchissent pas la démocratie ni le fédéralisme. L’Union Valdôtaine devra ainsi s’engager avec le gouvernent central pour faire démarrer l’institution d’une circonscription Vallée d’Aoste pour le Parlement européen. Une proposition de loi dans ce sens a déjà été entamée par le sénateur Lanièce. Une représentativité au sein de l’Europe pour la protection des peuples minoritaires est fondamentale et il serait aussi essentiel se reconnecter avec les mouvements autonomistes européens, pour poursuive le chemin d’une vrai Europe des peuples. L’action politique sera orientée à faire refleurir notre Vallée d’Aoste: la pandémie a augmenté les fractures sociales qui ont suscité l’envie, presque la haine, parmi les classes sociales, même dans une réalité petite comme la nôtre. La perte de places de travail et la crise économique doivent donc être au centre des attentions de l’action administrative. La revitalisation de l’agriculture ainsi que du tourisme nécessitent d’un travail important. L’attention aux catégories fragiles aussi : nos parents et nos grands-parents ont vécu une année terrible, tout comme les jeunes, ceux qui ont des activités économiques, les personnes qui ont des problèmes de santé. La gestion fédéraliste à tout niveau doit se concrétiser par la centralité des Communes qui avec leurs Syndics représentent un exemple de subsidiarité réelle que nous avons appauvri. Les Communes nécessitent aujourd’hui d’avoir des entrées financières sûres et appropriées pour construire un bilan sérieux, ainsi qu’un nombre adéquat d'employés pour mettre en œuvre les décisions de l’administration communale. Les petites communes de la Vallée, qui sont la force de notre territoire, sont parfois abandonnées à elles-mêmes : aux cours des années elles ont perdu des ressources financières ainsi que les personnes qui y travaillaient à cause des lois de secteurs qui empêchent les embauches, dans une période dans laquelle un poste de travail change la vie à une famille. Il est nécessaire un changement de cap. La dignité du travail doit repartir du territoire, une dignité qui doit être égale, tant bien dans les petites communes de montagne que dans la plaine. Nos communes, dans cette période de pandémie, ont représenté un point de repère fondamental pour les citoyens, et l’assemblée du CPEL/CELVA a été perçue par la population comme un organisme efficace et qui, avec ses syndics de différente appartenance politique, a réussi à trouver une synthèse pour résoudre les problèmes quotidiens des familles valdôtaine. Les familles doivent ainsi être au centre de l’action politique, les parents doivent pouvoir travailler, tous les deux, sans devoir se tracasser pour se prendre soin des enfants, les services des garde d’enfants doivent être le pivot d’une action visant à aider les familles, les adolescents doivent pouvoir étudier et s’engager dans le temps libre dans une région qui leur offre des occasions ainsi que l’égalité des chances. Les femmes valdôtaines ont toujours été indépendantes, on toujours travaillé, elles ont été les pilastres des familles pendant la guerre, elles ont été partisanes, créatrices de l’identité politique de notre Union. Et aujourd’hui aussi, les femmes valdôtaines émergent grâce à leur ténacité: dans les études, dans l’écriture, dans la médicine, dans les sports, dans la musique, dans toute sorte d’industrie; mais pas encore trop dans la politique. La pandémie mondiale a encore plus marqué l’écart entre hommes et femmes. Ces dernières souvent sont restées à la maison avec les enfants ou les personnes âgées, elles ont perdu leur travail. Alors aujourd’hui l’Union Valdôtaine doit avoir le courage de se remettre au centre de l’action politique en donnant l’exemple. Ce n’est pas un discours de genre, mais de capacité, et si on parle de capacité, alors, c’est évident que nos sections, nos listes aux élections, nos représentants tous, doivent inclure plus de femmes, qui maintenant, se sont éloignées de la politique, parce qu’ elles savent et sentent que ce serait trop difficile, pour elles, d’émerger. Tous nos représentants dans les sections doivent chercher les femmes, les hommes et les jeunes les plus méritoires, pour les inviter à l’action politique. Les jeunes représentent l’autre grande catégorie oubliée au cours de la pandémie, mais surtout ils représentent la plus grande richesse que l’union valdôtaine avait autrefois et qui, maintenant, est en train de s’éloigner. Heureusement nous avons encore La Jeunesse Valdôtaine qui est un fleuron de notre mouvement, mais nous constatons de plus en plus que les jeunes d’aujourd’hui considèrent la politique comme quelque chose de lointain ou, pire encore, comme quelque chose de sale avec qui ils ne veulent pas se mêler. Malheureusement, des partis nationaux ont su comprendre ce malaise et ils ont réussi à conquérir une partie de jeunes. C’est à nous de prévoir des actions visant à intercepter les souhaits et les problèmes légitimes des jeunes et à les rapprocher à la politique. Et cela ne peut se faire qu’en présentant une Union Valdôtaine ouverte, accueillante, compréhensive, proche aux jeunes citoyens. Nous devons travailler à une campagne d’adhésion importante, non pas pour augmenter le nombre des cartes des membres, mais pour avoir une vision du monde futur inclusive et à l’avant-garde. Nos élus doivent être très proches des sections, et nos sections doivent de plus en plus impliquer la population, partager les propositions et les idéaux pour rendre l’Union Valdôtaine un mouvement inclusif, identitaire et autonomiste. Soyons alors dignes de l’espoir des unionistes, soyons dignes de l’esprit de l’Union valdôtaine ! Torgnon, le 21 mai 2021 Cristina Machet

agenda

twitter

vidéos

Les gens passent, l'Union reste

images

2016 Rencontres sul le territoire

2015 Congrès des 3 et 4 octobre

Union Valdôtaine

29, avenue des Maquisards - 11100 Aoste
TÉL +39 0165 235181
E-MAIL siegecentral@unionvaldotaine.org
PEC unionvaldotaine@legalmail.it
PI 80007410071

Culture17 Novembre 2016 - 10:52

Mardi prochain, la pièce «Des cailloux plein les poches» à la Saison Culturelle

La « Saison culturelle 2016/2017 », se poursuivra, mardi prochain, 22 novembre, à 21h au Théâtre Splendor d’Aoste, avec la pièce « Des cailloux plein les poches ».

Le spectacle a été créé au Théâtre La Bruyère en août 2003, avec Eric Métayer et Christian Pereira. Il a reçu 5 nominations aux « Molière » 2004 : Meilleur Spectacle Théâtre Privé, Meilleur Metteur en scène, Meilleure Adaptation, Meilleurs comédiens dont Eric Métayer.

Reprise en 2015 au Festival d'Avignon, la pièce est remarquablement interprétée par Eric Métayer et Elrik Thomas qui réalisent ici une performance d’acteurs peu commune.

La pièce se passe dans le comté de Kerry, en Irlande, où une superproduction hollywoodienne tourne La Vallée tranquille, un mélodrame folklorique et romantique. Charlie et Jake, deux marginaux au passé tourmenté et à l’avenir bouché, ont décroché quelques semaines de figuration à 40 livres par jour. A eux seuls, ils vont nous faire vivre les péripéties de cette colonisation culturelle tragi-comique d’un petit coin de paradis irlandais par une grosse machine hollywoodienne.

Marie Jones est une auteure irlandaise primée qui a beaucoup écrit pour le théâtre et la télévision. Sa pièce Stones in His Pockets (Des cailloux plein les poches), véritable succès international, a été jouée dans plus de trente pays à ce jour, et a remporté de nombreux prix partout dans le monde.

La Saison culturelle 2016/2017 est organisée par l’Assessorat de l’éducation et de la culture de la Région autonome Vallée d’Aoste, avec le patronage de la Fondation « Cassa di Risparmio di Torino ».

Billet normal : 15,00 €, billet réduit : 12,00 €. Le spectacle est inclus dans les abonnements Pleine Saison, Tuttoteatro et Rideau. Pour toute information s’adresser à l’Assessorat de l’éducation et de la culture de la Région autonome Vallée d’Aoste, Structure activités culturelles, téléphone : 800141151 ou 0165 32778.